Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog spectacles

Iron Man et Deux jours à tuer au cinéma, Bérénice aux Célestins et La Cantatrice chauve à la Croix-Rousse, le festival BD de Lyon et Maxxo ou Micky Green en concert. Le programme sorties de cette semaine du mercredi 30 avril.

Cinéma

Iron Man
Le blockbuster de la semaine. Une nouvelle histoire de super héros tirée des célèbres “comics” de Marvel. Tony Stark, playboy milliardaire, inventeur de génie et marchand d’armes, est capturé en Afghanistan. En secret il construit une armure qui lui permet de s’échapper. Cet événement va changer sa vie. De retour aux Etats-Unis, il décide de perfectionner cette armure pour devenir “Iron Man”. Et il va se consacrer à la justice et à la défense des innocents. Action, argent, pouvoir... Tout y est. Bien sûr, il faut aimer ce genre de film où un homme peut se transformer en super héros, voler, tirer des missiles... mais on passe un bon moment. Seul bémol : ce film n’est au fond qu’une longue introduction aux suites qui vont immanquablement être proposées. Car le premier vrai grand combat entre Iron Man et son ennemi n’arrive qu’au bout de 1h30. Mais finalement, cette patiente construction des personnalités permet d’éviter le piège du film bling-bling avec seulement des effets spéciaux et aucune subtilité des personnages. Bref, ce film de Jon Favreau, à qui on doit par exemple “Zathura”, est une réussite. Dans le rôle de Tony Stark, Robert Downey Jr. est superbe. On avait notamment pu voir cet acteur dans “Good Night, and Good Luck” ou “Zodiac”.

Deux jours à tuer
Un an après “Dialogue avec mon jardinier”, Jean Becker dresse de nouveau le portrait d'un homme qui décide de tout plaquer. Antoine, un Parisien quadragénaire interprété par Albert Dupontel, abandonne du jour au lendemain son travail et sa famille. En expliquant simplement qu’il en a ras le bol du quotidien. Mais d'autres raisons semblent se cacher derrière ce coup de tête. “Deux jours à tuer” essaie d'entretenir le mystère jusqu'au dénouement final. En vain. La mise en scène laisse rapidement se dévoiler la clef de l'intrigue. Le scénario reste assez caricatural et donc sans surprise. Le jeu des acteurs, dont ceux de Dupontel et Marie José Croze, n'est pas non plus très convaincant. Alors que les dialogues sonnent souvent faux. Seule Cristina Reali tire son épingle du jeu. Dommage que la scène centrale du film, celle du dîner, à la fois jubilatoire et dramatique, ne soit pas exploitée à fond. Deux jours qui tombent à l’eau.

Théâtre

Bérénice aux Célestins
La jeune et belle actrice lyonnaise Marie-Sophie Ferdane, qui est aujourd’hui pensionnaire à la prestigieuse troupe de la Comédie-Française, tient le premier rôle de “Bérénice” de Racine du 3 au 16 mai aux Célestins. Une tragédie qui raconte l’amour impossible entre le nouvel empereur romain Titus et Bérénice, la reine de Palestine. Un grand classique mis en scène par le Lyonnais Jean-Louis Martinelli, l’actuel directeur du Théâtre des Amandiers à Nanterre qui a également dirigé le Théâtre national de Strasbourg.
Du 3 au 16 mai aux Célestins. Tarifs de 15 à 32 euros. Renseignements au 04 72 77 40 40 ou www.celestins-lyon.org

La Cantatrice chauve à la Croix-Rousse
Cette pièce de Ionesco est programmée début mai au Théâtre de la Croix-Rousse. Daniel Benoin, directeur du Théâtre national de Nice, met en scène “La Cantatrice chauve”. Avec deux couples, un pompier et une bonne, qui sont les acteurs de cette histoire sans histoire qui se résume à une succession de propos drôles et décousus, à la fois tragique et comique. Un théâtre abstrait et inclassable à découvrir absolument.
Du 5 au 7 mai au théâtre de la Croix-Rousse. Tarifs de 15 à 23 euros. Renseignements : 04 72 07 49 49 ou www.croix-rousse.com

Fetival

BD
Le programme de la 3e édition du Festival de la BD de Lyon vient d’être dévoilé. Un festival qui avait attiré près de 9 000 personnes lors de ses précédentes éditions. Du coup, il passe de la Croix-Rousse au centre de Lyon puisque le Festival In va se dérouler les 7 et 8 juin au Palais du Commerce. Avec 35 auteurs de la BD franco-belge, dont Ponzio Marazano, et avec une majorité d’auteurs lyonnais. Tous les genres seront représentés, du manga au roman animé en passant par la BD indépendante. Des ateliers d’animation ou de création d’une bande dessinée seront également installés. Alors que le Festival-Off se déroulera du 2 au 15 juin sur toute la ville. Ce qui permettra de faire découvrir la BD au grand public. Des films autour du monde de la BD, comme “Sin City”, seront aussi diffusés à cette occasion à l’UGC Ciné-Cité.
Festival IN les 7 et 8 juin, au Palais du Commerce, Festival OFF du 2 au 15 juin. Tarifs : 3 euros, 2 euros en tarif réduit.
Renseignements : www.bd-lyon.com


Concerts
Une bonne soirée reggae à signaler le 3 mai au Ninkasi Kao avec Maxxo et Constantine. Mais l’événement de la semaine c‘est la venue de Micky Green le 4 mai au Transbordeur. L’ex mannequin australienne s’est lancée dans la musique avec une électro-pop efficace. Son tube “Shoulda” tourne d’ailleurs en boucle sur les radios. Enfin pour du classique, on peut aller découvrir les belles voix du Choeur de la maîtrise de l’Opéra de Lyon le 6 mai à l’Opéra.



Tags : célestins | Micky Green | Maxxo | Cantatrice chauve | bérénice | festival BD |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.