Les chances d’ascension sociale sont plus élevées en Rhône-Alpes

Les chances d’ascension sociale sont plus élevées en Rhône-Alpes

Selon une analyse gouvernementale sur "la géographie de l'ascension sociale",  36% d'enfants d'ouvriers et d'employés nés en Rhône-Alpes sont cadres ou professions intellectuelles supérieures.

Avec ce résultat, la région se place en dessous de l’Ile-de-France qui a le plus fort taux  de "mobilité ascendante" avec 47%. Toutefois, c’est bien plus que dans l'Indre ou la Creuse avec un taux à 24,7%.  L'ascenseur social fonctionne bien également en Bretagne, en Aquitaine, et dans le Midi-Pyrénées.

Et c’est dans le nord de la France qu’il semble être au plus bas, en particulier en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais.

Selon l'étude, "pour les individus d’origine populaire, la mobilité ascendante apparaît faiblement liée au dynamisme économique des territoires. Elle est en revanche fortement liée à l’éducation en particulier à l’obtention d’un diplôme du supérieur".

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
foooooooot le 07/11/2015 à 17:10

Et sans oublier l'école de foot de l'OL qui fait de bons gros millionnaires, mais sans cervelles.

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 07/11/2015 à 16:51

A Lyon avec 2 ficelles et un métro pour gravir les collines c'est plus facile et plus rapide...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.