Régionales : Même pas élu, Boudot (FN) distribue déjà les postes

Régionales : Même pas élu, Boudot (FN) distribue déjà les postes
Christophe Boudot - LyonMag

Le candidat du Front National a fait la présentation de son futur exécutif en cas d’élection à la tête du conseil régional en décembre prochain. (màj)

Christophe Boudot a présenté à la presse ses 11 vice-présidents en cas de victoire aux régionales en s’asseyant allègrement sur la parité. On ne compte en effet que trois femmes au sein de son exécutif fantasmé.

Le candidat frontiste explique que "si ceux qui s’imposent sont des hommes, on ne va pas les remplacer par des femmes".

Charles Perrot, Jean-Pierre Barbier, Alain Breuil, Alain Marion, Marie de Kervereguin, Thierry Seneclauze, Sophie Robert, Agnès Marion, Pierre Delacroix, Michel Dulac et Bruno Desies seraient ainsi les 11 vice-présidents du président Christophe Boudot.

La Région comme conseiller d'orientation

Christophe Boudot a également égrené quelques éléments de son programme comme la suppression des expositions d’art sur le Plateau au sein du siège du conseil régional pour les remplacer par un forum des métiers permanent lors desquelles les lycéens pourront rencontrer le tissu économique.

La région deviendrait donc un conseiller d’orientation en chef. Il s’agit d’un projet que Christophe Boudot réaffirme à chaque occasion, preuve de l’importance cruciale que revêt cet élément de programme à ses yeux. On s’interroge encore sur l'intérêt réel d’une telle mesure, comme sur ses effets sur l'emploi des jeunes.

Delacroix...

Mais, l’attraction de cette conférence de presse était Pierre Delacroix, ancien militant centriste, qui fut présent sur les listes de Michel Havard dans le 8e arrondissement de Lyon aux municipales de 2014.

Médecin, fondateur de l’ONG France Humanitaire, Pierre Delacroix sera troisième sur la liste de la Métropole de Lyon. Pour tenter d'expliquer cette adhésion au FN, Pierre Delacroix a expliqué qu'il regrettait les trahisons de Michel Havard.

Un poste...

Mais les trahisons dont il parle n'ont rien d'idélogique ou politique. A la question d'un journaliste qui lui réclamait s'il n'allait pas à la soupe, Pierre Delacroix a indiqué que la trahison de Michel Havard consistait en un poste qu'il n'avait pas obtenu.

Le calendrier de l'annonce de la présence de Pierre Delacroix sur la liste du FN étonne également. Alors que ce samedi se tenait le dîner de gala de France Humanitaire au palais de la Bourse dans le 2e arrondissement de Lyon, Pierre Delacroix n'avait toujours pas officialisé son attrait pour le parti de Marine Le Pen.

Le dîner de gala permet de récolter des fonds afin de financer les actions de l'ONG. Le site Internet de l'association informe par exemple que France Humanitaire avait recueilli 270 000 euros depuis la première édition du dîner de gala en 1997.

Plusieurs soutiens présents lors du dîner ont donc été extrêmement surpris en apprenant ce lundi la présence de Pierre Delacroix sur les listes du parti d'extrême-droite. Christophe Boudot est venu au secours de son transfuge pour expliquer que c'est à sa demande que l'annonce de l'arrivée de Pierre Delacroix sur les listes FN a été passée sous silence afin "de l'annoncer au moment du dépôt des listes en préfecture".

"j'ai l'impression de voir se modifier de jour en jour mon pays dont les traditions sont de plus en plus dévoyée", a expliqué à la presse celui à qui Marine Le Pen a demandé d'être l'un de ses conseillers sur la santé pour les présidentielles de 2017.

Sl. Ma.

X
7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pauvre Marcounnet le 11/11/2015 à 13:43
Post monétaire a écrit le 10/11/2015 à 08h51

Cher Monsieur,
"le journalisme impartial" est une légende, car ça n'a jamais existé. Certains sont plus modérés que d'autres, mais le simple choix de parler d'une info ou non, ne rend plus le journalisme impartial. Et parfois, c'est juste une "question de temps ou de place". Sans oublier que le journaliste est le dernier maillon de la chaîne, autrement dit, il obéit à son rédac chef (sinon il est viré), lui même obéissant au propriétaire du média, lui même faisant un mixte entre les idées qu'il a envie de défendre, et l'onanisme cérébral nécessaire à toute production pour avoir des clients (des lecteurs, des auditeurs, des spectateurs).
Vous voyez, le monde est complexe. Mais je ne vous apprends rien.
Et dites vous bien que chaque fois que vous cherchez un "mouton noir", ce ne sera jamais qu'un mouton noir. (ou bleu ou rose ou vert, etc). Donc pas la solution à vos problèmes.
.
Quand à "la méthode était utilisé par les allemands pendant la guerre", la tentative de prendre un chat pour un chien est un peu grosse.
La manipulation existe depuis la nuit des temps.
Et regardez sur ce forum, je suis régulièrement la cible de dénigrements, et ça, ça ne vous gêne surement pas. :o)
.
Je vous passe le chapitre sur la liberté d'expression, car vous êtes libre de faire votre propre média, même si la "limite du fric nécessaire" sera vite atteinte. (Quoi que, au FN, les dirigeants ne sont pas les plus pauvres du marché politique !).

"Et regardez sur ce forum, je suis régulièrement la cible de dénigrements"...
De la part du type le plus méprisant et suffisant du forum, c'est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité.

Signaler Répondre

avatar
FAN CLUB POST MONETAIRE le 10/11/2015 à 13:44
Post monétaire a écrit le 10/11/2015 à 08h51

Cher Monsieur,
"le journalisme impartial" est une légende, car ça n'a jamais existé. Certains sont plus modérés que d'autres, mais le simple choix de parler d'une info ou non, ne rend plus le journalisme impartial. Et parfois, c'est juste une "question de temps ou de place". Sans oublier que le journaliste est le dernier maillon de la chaîne, autrement dit, il obéit à son rédac chef (sinon il est viré), lui même obéissant au propriétaire du média, lui même faisant un mixte entre les idées qu'il a envie de défendre, et l'onanisme cérébral nécessaire à toute production pour avoir des clients (des lecteurs, des auditeurs, des spectateurs).
Vous voyez, le monde est complexe. Mais je ne vous apprends rien.
Et dites vous bien que chaque fois que vous cherchez un "mouton noir", ce ne sera jamais qu'un mouton noir. (ou bleu ou rose ou vert, etc). Donc pas la solution à vos problèmes.
.
Quand à "la méthode était utilisé par les allemands pendant la guerre", la tentative de prendre un chat pour un chien est un peu grosse.
La manipulation existe depuis la nuit des temps.
Et regardez sur ce forum, je suis régulièrement la cible de dénigrements, et ça, ça ne vous gêne surement pas. :o)
.
Je vous passe le chapitre sur la liberté d'expression, car vous êtes libre de faire votre propre média, même si la "limite du fric nécessaire" sera vite atteinte. (Quoi que, au FN, les dirigeants ne sont pas les plus pauvres du marché politique !).

"Et regardez sur ce forum, je suis régulièrement la cible de dénigrements,"
: RASSURE TOI ON EST TRES NOMBREUX A TE SOUTENIR et ces mesquins dénigrements ne doivent en rien altérer la haute idée que tu te fais de toi même, mais au contraire plutôt la renforcer (si tant est que cela soit possible...) !!!
Tu es le meilleur animateur des forums et sans toi on rigolerait beaucoup moins !...
Alors MERCI du fond du coeur pour toute ton oeuvre !

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 10/11/2015 à 08:51
fazer1k a écrit le 10/11/2015 à 08h14

ou est le journalisme impartial? les allemands utilisaient la methode de la propagande pour discrediter l'ennemi pendant la guerre...

Cher Monsieur,
"le journalisme impartial" est une légende, car ça n'a jamais existé. Certains sont plus modérés que d'autres, mais le simple choix de parler d'une info ou non, ne rend plus le journalisme impartial. Et parfois, c'est juste une "question de temps ou de place". Sans oublier que le journaliste est le dernier maillon de la chaîne, autrement dit, il obéit à son rédac chef (sinon il est viré), lui même obéissant au propriétaire du média, lui même faisant un mixte entre les idées qu'il a envie de défendre, et l'onanisme cérébral nécessaire à toute production pour avoir des clients (des lecteurs, des auditeurs, des spectateurs).
Vous voyez, le monde est complexe. Mais je ne vous apprends rien.
Et dites vous bien que chaque fois que vous cherchez un "mouton noir", ce ne sera jamais qu'un mouton noir. (ou bleu ou rose ou vert, etc). Donc pas la solution à vos problèmes.
.
Quand à "la méthode était utilisé par les allemands pendant la guerre", la tentative de prendre un chat pour un chien est un peu grosse.
La manipulation existe depuis la nuit des temps.
Et regardez sur ce forum, je suis régulièrement la cible de dénigrements, et ça, ça ne vous gêne surement pas. :o)
.
Je vous passe le chapitre sur la liberté d'expression, car vous êtes libre de faire votre propre média, même si la "limite du fric nécessaire" sera vite atteinte. (Quoi que, au FN, les dirigeants ne sont pas les plus pauvres du marché politique !).

Signaler Répondre

avatar
Godwin le 10/11/2015 à 08:40
fazer1k a écrit le 10/11/2015 à 08h14

ou est le journalisme impartial? les allemands utilisaient la methode de la propagande pour discrediter l'ennemi pendant la guerre...

ah.... il a pas fallu longtemps avant d'atteindre le point Godwin, pour les incultes c'est le moment où les mecs sont en échec intellectuel dans un débat parce qu'ils convoquent les nazis face à leur interlocuteur... donc bravo à Lyon Mag... c'est du journalisme critique au moins

Signaler Répondre

avatar
fazer1k le 10/11/2015 à 08:14

ou est le journalisme impartial? les allemands utilisaient la methode de la propagande pour discrediter l'ennemi pendant la guerre...

Signaler Répondre

avatar
novae le 09/11/2015 à 23:41

"même pas élu", Boudot répartit les postes. il est vrai que Queyranne attend le dimanche soir pour décider de ses vice présidents. Globalement, relisez votre article Lyonmag : c'est hallucinant de voir les attaques qu'il comporte (du type : s'assoit allègrement sur la parité", "on s'interroge sur l'effet pour l'emploi d'une telle mesure" ou encore l'opportunisme présumé de Monsieur Delacroix (nos politiciens professionnels étant parfaitement désintéressés cela va sans dire). Si Boudot s'assoit allègrement sur la parité, Lyonmag se vautre littéralement sur l'impartialité. On croirait un éditorial tant cela sent la haine.

Signaler Répondre

avatar
GF05 le 09/11/2015 à 19:04

J'aime bien les journalistes qui se disent "impartiaux" et "objectifs" ! Un article bien médiocre et partisan : peut on avoir l'information sur cet événement, sans qu'elle soit tordues par l'idéologie d'un journaliste ? J'aimerai me faire une idée par moi-même de Boudot et de M Delacroix. Quelles sont les raisons de son ralliement ? Qui sont les vice-présidents (savoir si ce sont des hommes ou des femmes m'importent peu, en revanche, je veux savoir s'ils sont compétents !) ?..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.