Lyon : le service d'autopartage Sunmoov' s'arrête sans faire de vague

Lyon : le service d'autopartage Sunmoov' s'arrête sans faire de vague
Un véhicule Sunmoov' - LyonMag

A Lyon, on aime bien multiplier les services d'autopartage, quitte à en marginaliser certains. Car entre Citiz, Bluely et Sunmoov', les Lyonnais avaient (trop) le choix.

Alors quand le dernier nommé, cantonné au quartier de la Confluence, s'arrête au 31 décembre dernier, rares sont ceux qui le remarquent. Il était pourtant prévu dès le début du projet qu'une simple phase de test soit menée, avec à la clé une potentielle prolongation.

Selon le Progrès, Sunmoov' comptait près de 200 abonnés à la fin. Il s'avère que l'objectif initial de ce service d'autopartage n'était pas rempli, loin de là.

Il était principalement destiné aux salariés des entreprises du quartier du 2e arrondissement, et devait compter sur l'énergie positive produite par les immeubles pour recharger les voitures.
Or, 90% des abonnés étaient des particuliers, et la relation voitures-immeubles a été peu consommée.

Désormais, la Métropole de Lyon doit décider de l'avenir des six stations réparties à la Confluence. Les 30 voitures, louées, ont été rendues. Il se pourrait que Bluely, le service d'autopartage de Vincent Bolloré, récupère les restes de Sunmoov' dans un quartier où il n'avait jusque là pas le droit de cohabiter.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.