Fermeture de Bluely : la Métropole de Lyon veut déployer un nouveau dispositif 

Fermeture de Bluely : la Métropole de Lyon veut déployer un nouveau dispositif 
Photo d'illustration - LyonMag

La collectivité a réagi ce jeudi après-midi à l’annonce de la fin du service d’auto-partage 100% électrique.

Bluely, le groupe appartenant à Bolloré, n’existera plus le 31 août prochain. Dans un communiqué publié ce jeudi après-midi, la Métropole de Lyon "exprime son désir de déployer un nouveau dispositif d’auto-partage, basé sur l’existant" et "veillera à ce que l’offre de service puisse reprendre dans des délais acceptables".

La collectivité a notamment entamé des discussions avec Izivia, filiale EDF déjà implantée sur le territoire, "pour l’installation et l’exploitation des bornes de recharge électriques". Une extension du parc automobile de Lyon Parc Auto est également envisagée par la Métropole de Lyon qui en a fait la demande.

"Je prends acte de la décision de Monsieur Bolloré et j’assure aux habitants de la Métropole que nous mettons tout en œuvre pour que le service public offre de nouvelles solutions alternatives sur le territoire", a de son côté réagi Bruno Bernard, le président de la Métropole de Lyon.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Triste le 31/08/2020 à 14:42

Après 4 ans d'utilisation, c'est vraiment triste, c'était si pratique, surtout pour les longues distances, et ça proposait une alternative bien pratique et très concurrencielle pour se rendre à l'aéroport! (4 à 5 euros aller simple, avec une place de parking réservée à l'arrivée)

Signaler Répondre

avatar
bon samaritain le 06/08/2020 à 10:40
chantal.janin.1951@gmail.com a écrit le 31/07/2020 à 17h42

Bonjour,
Pourquoi avoir arrêter le contrat pour les voitures bluely cela va faire du chômage.
L idee de faire avec la filiale EDF cest bien mais il faut reclasser le personnel de bluely.

Il n'y avait pas de contrat entre bluely et la collectivité.
Bolloré a décidé de lancer un service commercial nommé Bluely, sur ses fonds propres (sans subventions il me semble). Il ne fonctionne pas, ou pas assez, et donc Bolloré ferme le service Bluely. C'est aussi simple que cela.
Certes cela va engendrer du chômage, mais la collectivité ne peut pas sauver toutes les boites qui coulent ;) sinon bonjour la facture !!

Signaler Répondre

avatar
Bonne idée le 31/07/2020 à 23:12
Parole... a écrit le 30/07/2020 à 19h29

Des pousse-pousses?

Pourquoi pas cela fournirait du travail aux sans-papiers qui seraient rétribués aux pourboires

Signaler Répondre

avatar
chantal.janin.1951@gmail.com le 31/07/2020 à 17:42

Bonjour,
Pourquoi avoir arrêter le contrat pour les voitures bluely cela va faire du chômage.
L idee de faire avec la filiale EDF cest bien mais il faut reclasser le personnel de bluely.

Signaler Répondre

avatar
Alegría le 31/07/2020 à 12:49

Quel dommage cet arrêt d'activité, ces voitures sont tellement pratiques. Heureusement que d'autres projets sont en cours. L'auto partage, c'est l'avenir !

Signaler Répondre

avatar
Bonjour le 31/07/2020 à 10:37

Pourvu qu’on puisse récupérer les places de parking, c’est le principal

Signaler Répondre

avatar
Joe l indien le 31/07/2020 à 00:21

Vu la pollution C est un moindre mal et cependant mes jambes me reviennent moins chères, et en pluss rien de tel que la marche à pied et j ai pas voté ecolos point barre

Signaler Répondre

avatar
un peu de bon sens le 30/07/2020 à 22:49
Foxy69 a écrit le 30/07/2020 à 19h18

écologie ou pas ,le fric c'est le fric.......pas rentable on ferme .....comme on aurait du le faire depuis longtemps, par exemple, avec la SNCF,qui aurait du être privatisée depuis 15 ans

drôle de raisonnement ? avez vous ce que sont devenus les chemins de fer anglais ? non ? il serait temps que vous vous renseignez.

Signaler Répondre

avatar
un peu de bon sens le 30/07/2020 à 22:48
PerouAtLC a écrit le 30/07/2020 à 18h35

Ben si Bluely n'a pas fonctionné, c'est qu'il n'y avait pas assez de clients. Donc on ferme, point barre !
On ne va pas encore utiliser nos impôts pour enrichir EDF ou LPA et qui d'autres encore. Au passage Bolloré vous dit bien merci !

du balais bolloré il y a citiz qui existe depuis longtemps et c'est une SCOP

Signaler Répondre

avatar
Bide le 30/07/2020 à 21:04
Parole... a écrit le 30/07/2020 à 19h29

Des pousse-pousses?

L’expérience a déjà été tentée à Lyon notamment pour le transport des personnes âgées,sans grand succès apparemment..

Signaler Répondre

avatar
Parole... le 30/07/2020 à 19:29

Des pousse-pousses?

Signaler Répondre

avatar
Foxy69 le 30/07/2020 à 19:18

écologie ou pas ,le fric c'est le fric.......pas rentable on ferme .....comme on aurait du le faire depuis longtemps, par exemple, avec la SNCF,qui aurait du être privatisée depuis 15 ans

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 30/07/2020 à 18:35

Ben si Bluely n'a pas fonctionné, c'est qu'il n'y avait pas assez de clients. Donc on ferme, point barre !
On ne va pas encore utiliser nos impôts pour enrichir EDF ou LPA et qui d'autres encore. Au passage Bolloré vous dit bien merci !

Signaler Répondre

avatar
Assa suffit là le 30/07/2020 à 18:29

Surtout pas !!! A fonds perdus !! Remarque quand c est pas son pognon ?!! Un giratoire puissance combien pour notre Saint Bernard ???

Signaler Répondre

avatar
Zorglub le 30/07/2020 à 17:48

Bornes de mise à disposition d'électricité à 75 % d'origine nucléaire....

Signaler Répondre

avatar
Bluely le 30/07/2020 à 17:37

Quelle triste nouvelle, c'est grâce à Bluely que j'ai pu conduire juste après l'obtention de mon permis de conduire.. 426 locations depuis le 15 Mai 2015... Notre maire super écolo ne pourrait pas aider Bluely trouver des solutions pour pérenniser le service ?
Ah oui j’oubliais ce n'est pas possible les batteries ça pollue.... et la Bagnole c'est mal !

Signaler Répondre

avatar
nomsociété le 30/07/2020 à 17:09

IZIVIA plutôt que EasyVia non ?
Je crois avoir vu des stations, mais plutôt en périphérie de Lyon pour l'instant... Espérons que les nouveaux élus permettent l'accélération du déploiement de ce nouveau réseau de bornes

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.