Louis Pelaez (LPA) : "Bluely fait de la concurrence aux transports en commun et ça peut poser problème"

Le PDG de Lyon Parc Auto, Louis Pelaez, était l'invité ce jeudi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Louis Pelaez (LPA) : "Bluely fait de la concurrence aux transports en commun et ça peut poser problème"
Louis Pelaez - LyonMag

Alors que le service d'autopartage Autolib, itération parisienne de Bluely à Lyon, est dans la tourmente, le président de Lyon Parc Auto se veut rassurant quant à l'avenir de ses propres services, Citiz et Yea. "Les choses ne sont pas comparables. Le système Autolib ou Bluely à Lyon est différent du vrai autopartage que nous faisons. (…) La grosse différence, c'est que nous, nous sommes vraiment dans la démotorisation. C’est-à-dire que ceux qui utilisent notre service, ce sont des urbains qui ont considéré que, habitant à Lyon avec des transports en commun assez exceptionnels et Vélo'v, ils n'ont pas forcément besoin d'une voiture. Mais ils savent que lorsqu'ils en ont besoin, le week-end pour aller à un rendez-vous, pour aller acheter un meuble ou pour partir en vacances, ils peuvent avoir un véhicule en le réservant six, voire huit mois à l'avance", explique Louis Palaez.

Sur le fonctionnement de Bluely, le dirigeant estime que "la difficulté de ce système, c'est qu'il fait de la concurrence aux transports en commun. On le voit avec le nombre de kilomètres parcourus : 76 en moyenne chez Citiz (…), on est à plus de 16 avec Yea, alors que l'on est à mois de 6 kilomètres avec Bluely. Ça ne sert qu'à de tout petits trajets surtout à l'intérieur de la ville de Lyon. (…) Et donc effectivement ça peut proposer problème. Quand Bolloré a lancé ce service, ce n'était pas pour faire de l'autopartage ou pour améliorer la mobilité vertueuse. C'était pour vendre un système, une batterie. C'était une manière de faire la promotion de leur batterie. Et s'ils ne peuvent plus le faire aujourd'hui sur une ville comme Paris, on peut se demander s'ils ont intérêt à le faire ailleurs."

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
julie69 le 29/06/2018 à 15:13

Louis Pelaez vient d'inventer l'eau tiède. Très brillant ce type.

Signaler Répondre

avatar
Bémol le 29/06/2018 à 09:19
Nuance a écrit le 29/06/2018 à 08h48

Non, les francais constatent qu ils sont abandonnés par leurs gouvernants

quand je reçois ma feuille d'imposition, vois le nombre d'uniformes dans la rue (des militaires armés dans la rue comme dans les favelas de Rio), des cordons de CRS pour trois clampins cégétistes, je me dis que les gouvernants ne nous ont pas oublié.

Signaler Répondre

avatar
Nuance le 29/06/2018 à 08:48
A coté de la plaque a écrit le 28/06/2018 à 21h16

La France a PEUR !

Non, les francais constatent qu ils sont abandonnés par leurs gouvernants

Signaler Répondre

avatar
A coté de la plaque le 28/06/2018 à 21:16
tcl a écrit le 28/06/2018 à 12h00

Les transports en commun sont pleins de pickpockets, encore l'autre jour j'en ai repéré une qui avait la main dans la sacoche d'un homme, je dis au gars attention pickpocket en la pointant du doigt. Il me demande : où ?
Et oui elles sont tellement douées que les gens ne les voient pas faire meme quand on les avertit.

Bref, il a finalement compris et refermé la sacoche qu'elle avait ouverte.

Le pire c'est qu'après elle se plaint : "quoi qu'est ce qui a, je suis mineure !"

Elles ont tout compris suffit de dire je suis mineure pour avoir l'immunité.

Pays de fous.

La France a PEUR !

Signaler Répondre

avatar
Vomise le 28/06/2018 à 16:34
tcl a écrit le 28/06/2018 à 12h00

Les transports en commun sont pleins de pickpockets, encore l'autre jour j'en ai repéré une qui avait la main dans la sacoche d'un homme, je dis au gars attention pickpocket en la pointant du doigt. Il me demande : où ?
Et oui elles sont tellement douées que les gens ne les voient pas faire meme quand on les avertit.

Bref, il a finalement compris et refermé la sacoche qu'elle avait ouverte.

Le pire c'est qu'après elle se plaint : "quoi qu'est ce qui a, je suis mineure !"

Elles ont tout compris suffit de dire je suis mineure pour avoir l'immunité.

Pays de fous.

Sans oublier les odeurs de transpirations, entre la veste de costume de l'agent de maîtrise jamais dégraissé et les aisselles poilues et ruisselante du type qui tiens la barre du plafond........

Signaler Répondre

avatar
tcl le 28/06/2018 à 12:00

Les transports en commun sont pleins de pickpockets, encore l'autre jour j'en ai repéré une qui avait la main dans la sacoche d'un homme, je dis au gars attention pickpocket en la pointant du doigt. Il me demande : où ?
Et oui elles sont tellement douées que les gens ne les voient pas faire meme quand on les avertit.

Bref, il a finalement compris et refermé la sacoche qu'elle avait ouverte.

Le pire c'est qu'après elle se plaint : "quoi qu'est ce qui a, je suis mineure !"

Elles ont tout compris suffit de dire je suis mineure pour avoir l'immunité.

Pays de fous.

Signaler Répondre

avatar
bal masqué le 28/06/2018 à 10:07

Monsieur oublie de dire qu il est aussi un des très très très grand gagnant de la politique de chasse des automobiles.. notamment par la suppression des places dans la rue

on a tous constaté les retards sur les different chantiers de parking souterrain a Lyon... il faut bien trouver des astuces pour communiquer!!!!

la mauvaise foi consiste notamment à croire que tous les habitant de Lyon travaillent dans l'agglomération, et que les travailleurs de Lyon proviennent tous des centres accessibles en vélo!!!

mascarade!

Signaler Répondre

avatar
julienlyon7 le 28/06/2018 à 09:58

acheter un meuble ou pour partir en vacances, ils peuvent avoir un véhicule en le réservant six, voire huit mois à l'avance...

quel homme organisé réserver une voiture 8 mois à l'avance pour récupérer un meuble... je dis BRAVO

Signaler Répondre

avatar
Allll69 le 28/06/2018 à 08:57

Bluely, de la concurrence aux transports en commun, de la pure mauvaise foi. C'est complémentaire à toutes les initiatives et cela permet à certaines personnes de se déplacer dans Lyon sans voiture individuelle. Il faut réduire la place de la voiture et surtout celle qui pollue, c'est cela la priorité, pas de tirer sur les ambulances. Cela étant, Louis Pelaez est président de Lyon Parc Auto, donc réduire la place de la voiture, c'est pas vraiment sa priorité.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.