Un médicament de Sanofi à l’origine d’au moins 450 malformations congénitales

Un médicament de Sanofi à l’origine d’au moins 450 malformations congénitales
Lyonmag.com

Le Dépakine, un antiépileptique fabriqué par Sanofi et prescrit aux femmes enceintes jusqu’en 2015, serait à l’origine d’au moins 450 malformations à la naissance.

Le médicament causerait également des troubles tels que l’autisme. C’est ce que révèle une étude de l’Inspection générale des affaires sociales. L’IGAS s’est servi des données recueillies dans la région Rhône-Alpes pour extrapoler ses chiffres : "Ce sont entre 425 et 450 cas de naissances d'enfants vivants ou mort-nés exposés in utero au valproate entre 2006 et 2014 qui sont porteurs de malformations congénitales", indique le rapport publié ce mardi à la demande du Ministère de la Santé.

Commercialisé depuis 1967, le Dépakine contient du valproate, et selon la Haute autorité de santé, il ne doit pas être prescrit "chez les filles, adolescentes, femmes en âge de procréer et femmes enceintes, sauf en cas d'inefficacité ou d'intolérance aux alternatives médicamenteuses existantes".

Plusieurs plaintes ont été déposées contre le laboratoire Sanofi depuis décembre dernier. 250 familles envisageraient de saisir la justice. De son côté, le parquet de Paris a ouvert une enquête préliminaire pour déterminer les éventuelles négligences de Sanofi, des autorités et des médecins.

Tags :

sanofi

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mock le 24/02/2016 à 13:49

Je vous parles pas des génériques fabriqués en Chine ,le fils d'un ami a failli en mourrir.

Signaler Répondre

avatar
EMINEM le 24/02/2016 à 10:54

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.