Suppressions de TER : entre 15 et 20 millions d’euros réclamés par la Région

Suppressions de TER : entre 15 et 20 millions d’euros réclamés par la Région
DR

À cause d’un manque de conducteurs, 21 trains de la région Auvergne-Rhône-Alpes vont être supprimés quotidiennement à partir du 4 avril, et ce jusqu’à début juillet. Une situation que déplore Patrick Mignola, vice-président en charge des Transports.  

Une erreur de calcul. Voilà la défense du président de la SNCF Guillaume Pépy, ayant avoué que la prévision du nombre de départs à la retraite des conducteurs avait été faussée. La Région demande donc une forte indemnisation à la SNCF, qui pourrait aller de 15 à 20 millions d’euros.

Si les liaisons Saint-André-le-Gaz-Grenoble, Saint-Étienne-Firminy, Saint-Étienne-Montbrison et Saint-Étienne-Roanne ne seront plus assurées, la direction affirme avoir sélectionné des horaires qui devraient déranger les voyageurs le moins possible.

Au total, 1200 trains circulent quotidiennement dans la région.

Tags :

ter

SNCF

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.