Majdi Chaanara (UNEF Lyon) : "La loi Travail, un CPE puissance 10 appliqué à tous"

Majdi Chaanara (UNEF Lyon) : "La loi Travail, un CPE puissance 10 appliqué à tous"
Majdi Chaanara - LyonMag

Majdi Chaanara est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce jeudi. Le président du l’UNEF Lyon est revenu sur la contestation qui ne faiblit pas contre le projet de loi Travail.

En début de semaine, Manuel Valls a annoncé une série de mesures comme la prolongation de 4 mois des bourses pour les jeunes diplômés, une augmentation des places en BTS ainsi que l'augmentation des coûts des CDD pour privilégier l'embauche en CDI. Toutes ces mesures adressées à la jeunesse coûteraient entre 400 et 500 millions d'euros par an à l'Etat.

"C’est positif, le gouvernement nous a entendu sur une certaine partie de nos revendications. Mais le projet de loi Travail est toujours à l’ordre du jour", indique Majdi Chaanara pour justifier les mouvements à venir. Le président de l’UNEF Lyon ne se dit "pas contre un projet de loi Travail pour modifier le code du travail car il ne défend pas assez les salariés. Mais on n’est pas prêt à accepter tout et n’importe quoi. (…) Ce projet, c’est travailler plus, gagner moins et être viré plus facilement. (…) C’est un peu un CPE puissance 10 car il se généraliserait à tous les travailleurs".

L’UNEF Lyon tente également de convaincre les parlementaires de faire front au cas où le projet de loi irait jusqu’à l’Assemblée et au Sénat. "Dans le Rhône, c’est une situation particulière", reconnaît Majdi Chaanara, qui constate le mutisme des élus à ce propos.

Ce jeudi, une nouvelle manifestation est prévue à Lyon, après celle destinée à accueillir de pied ferme Manuel Valls mercredi à Vaulx-en-Velin. Un grand mouvement est d’ores et déjà espéré le 28 avril.

Et puis il y a ce phénomène de Nuit Debout. A Lyon, environ 1000 personnes se réunissent place Guichard. "Ces citoyens demandent plus que la suppression de la loi Travail. Ils veulent plus de démocratie, plus de liberté. C’est le rassemblement d’un ras-le-bol de la situation actuelle du pays et des politiques précédentes".

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

X
19 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
voie directe le 15/04/2016 à 18:33
Illuminé a écrit le 15/04/2016 à 15h19

De quelle planète est il celui la ?? C'est un illuminé

Non c'est un futur cadre du PS.
L'UNEF est la pouponnière du PS
http://www.lepoint.fr/politique/l-unef-un-bon-plan-de-carriere-04-03-2016-2022861_20.php

Signaler Répondre

avatar
Illuminé le 15/04/2016 à 15:19

De quelle planète est il celui la ?? C'est un illuminé

Signaler Répondre

avatar
Taxiiiiiiimerdapasmoi le 15/04/2016 à 13:24

Ils feraient mieux de chasser les TRAVAILLEURS DÉTACHÉS qui bloquent le peu de boulot qui reste dans le bâtiment. !!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
plein chômage le 14/04/2016 à 19:47

taxer le CDD c'est la connerie puissance 100!
Encore moins de postes à pourvoir en perspective
l'unef attise le plein chômage pendant que nos voisins ont inversé la courbe du chômage:le plein emploi viendra peut être dans plusieurs générations sauf si un électro choc arrive enfin mais c'est loin d être gagné!!!

Signaler Répondre

avatar
Laisse beton le 14/04/2016 à 18:49

Une histoire a dormir debout , ils prennent les gens pour des canassons .

Signaler Répondre

avatar
Merci Papa le 14/04/2016 à 18:20
Yo a écrit le 14/04/2016 à 13h11

Un très beau portrait du président de l'UNEF, toujours en 3eme année de biologie à 27ans et qui n'a jamais mis les pieds dans une usine:
http://www.atlantico.fr/rdv/zone-franche/william-martinet-president-unef-anti-loi-el-khomri-et-futur-ministre-hugues-serraf-2613397.html

Un Tanguy ^^

Signaler Répondre

avatar
Babar le 14/04/2016 à 16:43
kamel69110 a écrit le 14/04/2016 à 12h38

"un etudiant qui parle de salaries...non mais je reve" savez-vous babar que 90% de nos politiques tous bord confondus n'ont jamais ete salarie de leurs vies en revanche beaucoup d'etudiants le sont eux en parallele de leurs etudes...

justement, en parlant des politiques... ils sont tous en décalage avec ce que le Francais vit!
ils n ont aucune notion de l argent, du mérite et du travail... encore moins d'un budget non extensible...

et pour ce qui est des étudiants... ceux pseudos étudiants qui ne sont que des politicard qui roule pour eux meme et leur futur petit fauteuil de conseiller, profitent des bourses, du système éducatif et de beaucoup d aide pour tapiner pour des parties comme le PS... cf Camba et autre facho de base pointant les autres du doigts et s énervant a la moindre pensée different

ou ce sont des facho!
et les pires!! qui avancent masqués

concernant les étudiants qui travaillent... ils peuvent dire merci a leur pseudo leader!
le CDD c est fini... plus personne n embauchera de CDD... donc plus de contrat courts... donc plus de financement pour les études! bienjoué!
et pour le CDI... je ne crois qu un étudiant en Math recherche un CDI dans une sandwicherie ou un call center...

Ce petit monsieur ne représente personne a part lui meme.. et ferai mieux d aller bosser pour passer en classe supérieure, et dans qq temps obtenir un job dans le privé... grave a ses compétences, et pas un quotas, ou une subvention

quelle bande de charlots!

Signaler Répondre

avatar
unef circus le 14/04/2016 à 14:21
Yo a écrit le 14/04/2016 à 13h11

Un très beau portrait du président de l'UNEF, toujours en 3eme année de biologie à 27ans et qui n'a jamais mis les pieds dans une usine:
http://www.atlantico.fr/rdv/zone-franche/william-martinet-president-unef-anti-loi-el-khomri-et-futur-ministre-hugues-serraf-2613397.html

Merci pour le lien!
Et dire qu'à la télé ce type parle au nom des "travailleurs"...

Signaler Répondre

avatar
faux le 14/04/2016 à 14:18
bob a écrit le 14/04/2016 à 13h02

bon , j'ai 38 ans, j'etais etudiant il n'y a pas si longtemps, et je sais bien qu'aujourd'hui , comme à mon epoque, les syndicats etudiants sont ultra minoritaires .
Ils ne representent rien qu'une infime minorité d'etudiants qui tous regroupés peuvent etre quelques dizaines de milliers tout au plus.
En tant qu'etudiant, on savait tres bien à l'epoque qu'il n'y avait aucune franchise dans ces mouvements de greve , que tout etait téléguidé piloté et organisé par les syndicats de salariés comme FO ou CGT et à l'epoque le PC (je ne sais pas si ca existe encore?!)
Syndicats de salariés dont je sais aujourd'hui qu'il ne represente qu'une infime partie des salariés eux aussi.
A quoi bon alors s'en inquiéter ? Dire dans la rue au micro d'un stagiaire journaliste envoyé dans la manif à la place d'un salarié journaliste resté au chaud, que :" c'est la crise, y'en a marre, c'est le chomage, y'en a marre, on veut travailler toujours moins, et etre payé autant , mais on veut pas travailler plus ...." c'est un lieu commun répété depuis des decennies. Ces syndicats apprennent le meme dicours à des jeunes en mal de reconnaissance depuis des decennies, ce syndicats sont les memes depuis des decennies et on s'etonne que ca ne bouge pas ?!

depuis des décennies les inégalités augmentent dans notre pays mais fermons les yeux, tout ira bien

Signaler Répondre

avatar
Yo le 14/04/2016 à 13:11

Un très beau portrait du président de l'UNEF, toujours en 3eme année de biologie à 27ans et qui n'a jamais mis les pieds dans une usine:
http://www.atlantico.fr/rdv/zone-franche/william-martinet-president-unef-anti-loi-el-khomri-et-futur-ministre-hugues-serraf-2613397.html

Signaler Répondre

avatar
bob le 14/04/2016 à 13:02

bon , j'ai 38 ans, j'etais etudiant il n'y a pas si longtemps, et je sais bien qu'aujourd'hui , comme à mon epoque, les syndicats etudiants sont ultra minoritaires .
Ils ne representent rien qu'une infime minorité d'etudiants qui tous regroupés peuvent etre quelques dizaines de milliers tout au plus.
En tant qu'etudiant, on savait tres bien à l'epoque qu'il n'y avait aucune franchise dans ces mouvements de greve , que tout etait téléguidé piloté et organisé par les syndicats de salariés comme FO ou CGT et à l'epoque le PC (je ne sais pas si ca existe encore?!)
Syndicats de salariés dont je sais aujourd'hui qu'il ne represente qu'une infime partie des salariés eux aussi.
A quoi bon alors s'en inquiéter ? Dire dans la rue au micro d'un stagiaire journaliste envoyé dans la manif à la place d'un salarié journaliste resté au chaud, que :" c'est la crise, y'en a marre, c'est le chomage, y'en a marre, on veut travailler toujours moins, et etre payé autant , mais on veut pas travailler plus ...." c'est un lieu commun répété depuis des decennies. Ces syndicats apprennent le meme dicours à des jeunes en mal de reconnaissance depuis des decennies, ce syndicats sont les memes depuis des decennies et on s'etonne que ca ne bouge pas ?!

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 14/04/2016 à 12:38

"un etudiant qui parle de salaries...non mais je reve" savez-vous babar que 90% de nos politiques tous bord confondus n'ont jamais ete salarie de leurs vies en revanche beaucoup d'etudiants le sont eux en parallele de leurs etudes...

Signaler Répondre

avatar
bravo le 14/04/2016 à 12:25

bravo à l'UNEF de défendre les droits des générations futures. Il est important que les jeunes se mobilisent ppour s'opposer à la gérontocratie et à la génération qui a tout eu !!

l'avenir sombre qu'on nous promet et prépare, il ne tient qu'à nous de le changer !!

Signaler Répondre

avatar
RAUS le 14/04/2016 à 11:29

Ils veulent plus de démocratie, de liberté? loool

Qui c'est qui fait des contre manif ou veut faire interdire des rassemblements car trop "patriotes" ou va dans la rue entre 2 tours de présidentielles ?

La démocratie et la liberté pour ces bien pensant de gauche : c'est uniquement si on pense comme eux !!!

Signaler Répondre

avatar
DEHORS le 14/04/2016 à 11:09

Va bosser , feignasse!

Signaler Répondre

avatar
feignasse le 14/04/2016 à 10:43

Bosses tes cours !

Signaler Répondre

avatar
Clown le 14/04/2016 à 09:31

Ils sont toujours rigolo à lire ces étudiants longue durée qui sortiront sans diplômes (de leurs filières surpeuplé tandis que des domaines sont cruellement en manque de postulants) mais avec la promesse d'embauche du partie politique qu'ils auront le plus côtoyé lors de leur pseudo scolarité.

Signaler Répondre

avatar
Babar le 14/04/2016 à 09:07

de la démagogie... et des caprices... voila ce que je retient de ces "echanges"

un étudiant qui parle des salariés... non mais je reve!
qu il s'occupe..des étudiant!
il aura tout loisir d être dans un syndicat de travailleur quand il travaillera... encore faut il passer la première année

au lieu de sortir le chéquier, le président ferai mieux de se poser la question de savoir pourquoi les étudiants sont en difficultés.... mais il n y a pas qu eux! les "vieux" aussi gallerent!

ces gamins veulent gagné 10k€ par mois,
ne rien foutre
et avoir des aides pour se loger...
je reve!

si ils étaient si extraordinaire que ça, ces jeunes seraient embauchés meme avant leur diplôme
c est le cas dans toutes les écoles 'ingenieur, de commerce, bts, license pro, .... après le stage de fin d étude...je le sais bien, ça a été mon cas
les seuls de ma promo qui n ont pas trouvé tout de suite sont ceux qui étaient... mauvais, ou pretentieux... exigent 45k par an... pour un débutant on reve...

Signaler Répondre

avatar
cancre le 14/04/2016 à 08:38

unef dirige mar un etudiant pro qui a 6 ans de retard scolaire

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.