Christophe Guilloteau : "Je suis un résistant"

Christophe Guilloteau fait partie des 10 députés UMP à avoir voté contre la loi sur les OGM en mai. Malgré les pressions de Nicolas Sarkozy.

Votre position sur les OGM ?
Christophe Guilloteau : J’ai été le seul député UMP du Rhône à voter contre la loi sur les OGM à l’Assemblée nationale, le 13 mai. Mais ma position n’est pas nouvelle, puisque j’ai toujours été contre les OGM.
Pourquoi vous êtres contre les OGM ?
En tant que député de la circonscription la plus rurale du département, j’ai commencé à me renseigner il y a cinq ans sur les OGM, car n’étant ni scientifique ni médecin, je n’avais pas de connaissances particulières sur les OGM. J’ai alors consulté les maires ruraux, des professeurs de l’école vétérinaire qui est sur ma circonscription... Et j’ai eu l’impression qu’on nous faisait avec les OGM le coup de l’amiante il y a 20 ou 30 ans : quand on nous disait “vous pouvez y aller, c’est sans danger”. On a vu le résultat...
Mais les OGM peuvent développer l’agriculture !
Tant qu’on n’a pas de certitudes sur les conséquences de la culture OGM, il faut se contenter de la recherche en milieu confiné. En plus, mes électeurs ne comprendraient pas que je soutienne aujourd’hui les OGM, alors que certains ont voté pour moi justement parce que je suis contre. Notamment à Saint-Martin-en-Haut, où il y a la plus grosse production laitière de montagne en France.
Mais vous avez voté contre votre famille politique !
Je suis issu d’une famille de résistants. Et je suis un résistant moi-même. Je n’allais donc pas aller contre mes convictions en soutenant une loi que je n’approuve pas.
Reconnaissez quand même que la fronde de certains élus UMP est un camouflet pour le gouvernement !
C’est plutôt un camouflet pour la gauche, qui a essayé de faire un coup politique en rejetant ce texte sur les OGM. Ce qui a permis au gouvernement de passer par une commission mixte paritaire, où il est majoritaire. Et donc de mettre ce qu’il voulait dans la loi sur les OGM. Alors que si le débat avait eu lieu à l’Assemblée nationale, on aurait pu faire passer un certain nombre d’amendements. Bref, au final, ce sont les partisans des OGM qui ont gagné, grâce à la gauche.

Tags :

OGM

guilloteau

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.