Privatisation de l’aéroport de Saint-Exupéry : dépôt des offres définitives ce lundi

Privatisation de l’aéroport de Saint-Exupéry : dépôt des offres définitives ce lundi
LyonMag

C’est une nouvelle étape qui sera franchie ce midi dans le cadre de la privatisation de l’aéroport de Saint-Exupéry.

Ce lundi se termine en effet le dépôt des offres fermes formulées par les candidats intéressés au rachat des 60% de parts que détient l’Etat dans l’infrastructure lyonnaise.

Ils sont en tout une petite dizaine de candidats dans les starting-blocks concernant l’aéroport de Saint-Exupéry, notamment les consortiums de Vinci et d’Ardian ainsi que le groupe Ferrovial, associé à Meridiam, ou encore le turc Limak. Sur ce dernier choix, le président d’Auvergne Rhône-Alpes a fait part de sa désapprobation. "Il n'est pas question de céder Saint-Exupéry à un groupe étranger. Je ne suis pas favorable notamment au rachat de notre aéroport par un groupe turc. Notre aéroport est un outil de souveraineté", a-t-il déclaré ce lundi dans les colonnes du Progrès.

A noter que la semaine dernière, Genève Aéroport s'est retiré de la course suite à la décision du Conseil d'Etat en Suisse, qui n’était pas convaincu par "la viabilité de ce projet" monté en consortium avec le fonds Cube.

Le choix final de l’acquéreur sera connu au cours de l’été pour des parts officiellement cédées à l’automne.

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
1000patates le 04/07/2016 à 15:34

L'aéroport Changi de Singapour avec Ardian voulait faire de saint ex d'ici 2030 un monstre de 60000000 de passagers/an et un centre logistique tres tres important. L'acenas aurait pleuré car 2 pistes en plus avec un traffic estimé moyen 1 avion/ 3min et en periode de rush à 3 avions toute les 10sec !
Voulait aussi faire du fret avec des drones hypersonique en 2040 ! Enfin Pres de 100000 emplois seront Crees Sur 20 ans

Signaler Répondre

avatar
NRV ! le 04/07/2016 à 14:08

Michel Rocard nous a quitté ce week-end, il nous laisse avec ce que la politique peut engendrer de plus médiocre : Laurent Wauquiez !

Cette opportunisme se dit libéral lorsque cela l'arrange... on ne peut lui reconnaitre qu'une constance : l'opportunisme.

Signaler Répondre

avatar
tt le 04/07/2016 à 12:06

Et pourquoi pas le vendre au Qatar, il ont déjà acheté notre parc immobilier et hostellerie de prestige ?

Tant que nous ne sommes pas tenus à adopter leurs coutumes et religion !!

Wauquiez a déjà vendu notre tranquillité, vignobles et espaces verts à Vinci..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.