Liposuccion mortelle : un constat partagé entre les médecins légistes français et tunisiens

Liposuccion mortelle : un constat partagé entre les médecins légistes français et tunisiens
DR

Après l’autopsie de Marjorie décédée le 12 juillet, le parquet connait maintenant les premières conclusions des médecins légistes lyonnais. Celles-ci concordent avec celles de leurs confrères tunisiens.

Une embolie pulmonaire massive serait bien la cause de sa mort. Elle s’apparente à une complication rare, mais connue des liposuccions. Cette embolie correspond à l’obstruction d’une ou deux artères pulmonaires par une thrombose (caillot de sang). Cela se traduit par un blocage du cœur et une insuffisance respiratoire aigüe.

Mais de nouvelles investigations dont un examen anatomopathologique ont été demandées par la justice pour comprendre comment cette embolie pulmonaire a pu survenir. Un collège d’experts devra étudier le dossier médical de la jeune femme ainsi que le rapport final de l’institut médico-légal.

Deux hypothèses possibles : soit Marjorie a été victime d’un aléa médical pouvant survenir aussi bien en France qu’en Tunisie. Soit cette dernière a souffert d’une erreur médicale. Pour le moment néanmoins, la première thèse est la plus probable. Il faudra attendre plusieurs mois avant de connaitre les conclusions des examens.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.