Fontaines du jardin des Chartreux coupées : la maire du 1er saisit le défenseur des droits

Fontaines du jardin des Chartreux coupées : la maire du 1er saisit le défenseur des droits
LyonMag

Suite à la fermeture de fontaines du jardin des Chartreux, Nathalie Perrin-Gilbert a saisi le défenseur des droits à travers une lettre, indique Lyon Capitale.

On compte en effet sept familles nomades qui se sont installées dans ce quartier du 1er arrondissement. Pour la maire, "les personnes n'ont plus accès ni à l'eau potable ni aux conditions minimales d’hygiène". C’est pourquoi dans un courrier datant du 3 août, cette dernière décrit les piètres conditions  dans lesquelles vivent ces familles depuis maintenant trois semaines. On compterait dans celles-ci une femme enceinte ainsi que sept enfants.

Etant intervenue auprès de la ville pour régler le problème, la mairie aurait reçu une "fin de non-recevoir". Nathalie Perrin-Gilbert a alors pris ses propres décisions en faisant le choix de fournir de l’eau à ses familles : "cela n'est pas dans nos prérogatives, mais l'accès au droit fondamental de l'eau et l'urgence humanitaire nous conduisent à agir ainsi".

A long terme, la maire du 1er souhaite que "la situation de ces sept familles soit étudiée et fasse l’objet d’un parcours d’insertion durable", a repris le Progrès.

10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
zeus. le 08/08/2016 à 17:36
laly a écrit le 08/08/2016 à 13h52

Maintenant ils ont l'eau depuis vendredi soir.

mais est ce qu'ils travaillent ?

Signaler Répondre

avatar
laly le 08/08/2016 à 13:52

Maintenant ils ont l'eau depuis vendredi soir.

Signaler Répondre

avatar
et dieu ! le 05/08/2016 à 16:05

alha est grand, non ?... pensez aux mosquées !

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 05/08/2016 à 12:50

soit il vont vivre dans le désert et survivent par leurs propres moyens,

soit ils contribuent à la société et dans ce cas ils ont le droit de bénéficier des ressources de ses ressources, est-ce le cas ?

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 05/08/2016 à 07:08

Que font des "familles nomades" en ville et sur une place publique ?
Essayez donc d'y planter votre tente et vous allez voir à quelle vitesse vous allez vous faire éjecter
Donc, expulsion et retour au pays s'ils ont une nationalité
Si non, placement en foyer ou en campement adapté
Que veut on ? Des bidonvilles partout ?

Signaler Répondre

avatar
raslebol69 le 04/08/2016 à 19:04

"Nathalie Perrin-Gilbert a alors pris ses propres décisions en faisant le choix de fournir de l’eau à ses familles" Leur a-t-elle fourni l'eau d'un robinet de son jardin personnel ou est-elle allé leur acheter des packs d'eau minérale sur son argent propre? Probablement pas.

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 04/08/2016 à 15:13

comme le dit l article, ce sont des nomades
ils n ont pas la volonté de s établir dans un lieu fixe... sinon, ce sont des sedentaires
il faut aussi rappeler que les jardins ne sont pas des campings... les campings car de touristes sont interdits dans lyon... d après les sites de camping-caristes, le plus proche est a dardilly
si ce reglement est valable pour les touristes, il l est aussi pour les "nomades"
la loi est la meme pour tous!

Signaler Répondre

avatar
bien dit le 04/08/2016 à 13:55
Ah les vilains! a écrit le 04/08/2016 à 12h01

Il faut qu'ils aillent à l'Evêché...

ou la mairie du 1er, ou au siège des verts ou chez vous...

Signaler Répondre

avatar
Sakura.. le 04/08/2016 à 12:59

Nathalie Perrin-Gilbert a alors pris ses propres décisions en faisant le choix de fournir de l’eau à ses familles : "cela n'est pas dans nos prérogatives, mais l'accès au droit fondamental de l'eau et l'urgence humanitaire nous conduisent à agir ainsi".

et c'est quoi ces prérogatives.. Si je m'abuse l'une des première prérogatives d'un maire, c'est la bien être des habitants de sa ville ou de son arrondissement . Et je suppose que les familles préféreraient que cette maire leur trouve un logement.. Y en a marre ce ces maires qui se défaussent de leurs responsabilités en s'en prenant systématiquement aux autres.

Signaler Répondre

avatar
Ah les vilains! le 04/08/2016 à 12:01

Il faut qu'ils aillent à l'Evêché...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.