Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Agnès Thouvenot, Jean-Paul Bret et Jacques Toubon - LyonMag

Une étude de la Ville de Villeurbanne révèle l’importance des discriminations dans l’accès aux prêts bancaires

Agnès Thouvenot, Jean-Paul Bret et Jacques Toubon - LyonMag

Ce jeudi, la Ville de Villeurbanne et le défenseur des droits, Jacques Toubon, présentaient à la presse les résultats d'une grande étude. Un testing mené sur l'agglomération de Lyon concernant la discrimination dans l'accès au crédit bancaire.

Les banques font-elles de la discrimination pour l'accès au crédit ? S'il n'existait que peu de doutes quant à la réponse à cette question, reste que cette discrimination demeurait jusqu'à aujourd'hui difficilement mesurable. Mais grâce à un testing unique en son genre, commandé par la Ville de Villeurbanne et réalisé par ISM Corum sur l'agglomération lyonnaise, ce phénomène est désormais prouvé.

 

"Ce n'est pas un petit sujet", avait prévenu d'emblée Jean-Paul Bret, maire de Villeurbanne. "Les discriminations à l'accès au crédit bancaire n'ont jamais fait l'objet d'étude. L'opacité des banques reste grande et nous prive de données", a-t-il ajouté. Des données qui existent donc grâce à cette étude.

 

La méthode employée est simple. Deux situations ont été simulées par des testeurs anonymes. La première visait à identifier les inégalités pour l'accès au crédit immobilier entre "un client supposé sans origine migratoire" et un "d'origine subsaharienne", détaille le rapport. Dans la seconde, c'est le crédit à la création d'entreprises qui était testé. Ici avec trois testeurs. La question des origines a une nouvelle fois été évaluée, ainsi que celle du sexe du client. Hormis les critères testés, tous les dossiers étaient similaires. Ce sont ainsi pas moins de 90 tests qui ont été menés, dans 63 agences de 12 banques présentes dans l'agglomération lyonnaise.

 

Mieux vaut être un homme et sans origine étrangère

 

Et les résultats sont édifiants. Et ce, parfois dès l'entrée des agences bancaires. Lorsque l'origine du demandeur était en jeu, une pièce d'identité a ainsi été demandée à l'arrivée du client dans 16 cas sur 33 au testeur supposé d'origine subsaharienne quand il s'agit du crédit immobilier. Une situation qui ne s'est présentée que 3 fois pour le client supposé sans origine. Et le constat est le même pour le prêt à la création d'entreprises.

 

Autre situation aberrante : la poursuite de l'étude du projet après une première évaluation du dossier pour un prêt immobilier. Là, les réponses ont été négatives dans près de 61 % des cas pour les personnes avec origines étrangères contre 21 % pour les demandeurs sans origine. Le tout, pour des situations strictement équivalentes.

 

Et pour l'égalité homme-femme, on repassera également. Pour une demande de prêt à la création d'entreprises, les femmes sont par exemple particulièrement pénalisées dans l'accès aux informations sur les taux d'intérêt et sur la durée de remboursement dans 52 % des situations. Elles sont aussi lésées pour la remise de simulation, puisqu'elles n'y ont eu droit à aucun moment quand elle a été proposée à deux reprises aux hommes.

 

Faire évoluer les consciences

 

"Ce que nous souhaitons tirer de ce travail est une sorte de décision-cadre, de recommandation générale, en nous appuyant sur les leçons de cette étude et d'autres menées", a expliqué le défenseur des droits, Jacques Toubon. Et d'ajouter qui'"il faut absolument que les employés de guichets soient formés par le secteur bancaire ou en formation initiale."

 

Un secteur bancaire qui a, par ailleurs, été informé des résultats de ce testing. Le représentant régional de la Fédération bancaire s'est montré "étonné par notre démarche et surpris par l'ampleur des résultats. Mais aussi reconnaissant, car c'est un sujet qu'il n'avait pas travaillé", a confié Agnès Thouvenot, adjointe au maire de Villeurbanne déléguée notamment à l'Égalité femme-homme.

 

Pour le maire de Villeurbanne, l'étude doit "ouvrir le débat sur un sujet jusque-là ignoré et aux conséquences lourdes." Un débat que Jacques Toubon aimerait voir déboucher sur la création d'un observatoire des discriminations. "Il est clair que dans un pays qui a les capacités de regarder en face les réalités, il faut d'abord savoir où nous en sommes pour déterminer les réponses à apporter". Et de conclure que "lutter contre les discriminations est une nécessité par rapport à notre État de droit."



Tags : testing | villeurbanne | Jacques Toubon | défenseur des droits | jean-paul bret | prêt bancaire |

Commentaires 15

Post monétaire Déposé le 28/09/2017 à 10h50  
Par Post monétaire Citer

L'important est de bien retenir que la monnaie est un outil supplémentaire de discrimination, d'exclusion. :o)

Déposé le 28/09/2017 à 10h49  
Par gérant Citer

tous les clients des banques payent des assurances pour les remboursements.... et c est pareil lors d un prêt! en plus vous devez être garant

il y a juste un problème au niveau des banques... elles veulent le beurre, l argent du beurre, et la cremeiere!!
elles sont prêtes à vous financer uniquement si elles ne courent aucun risque.. mais vous feront tout de même payer une assurance

ces "établissements" sont en grande partie responsable de notre faillite nationale et bloque la création d entreprise... je le sais très bien, j en ai fait les frais.... j ai du investir mon argent propre dans ma société... aucune réponse (ni ou, ni non) des 4 banques visitées a Villeurbanne... au gratte ciel, a croix luizet, à charpennes

il y a peut être certaines dérives au niveau de la teinture du cuir de chacun, mais ça reste a mon avis marginal... ils ont plutôt des grilles de rentabilité et des consignes a suivre
perso, je suis bien blanc, avec des diplômes (ingénieur)... mais issue de parents ouvriers/femme de ménage.... peut être que ça pese???

en tout cas, les banques sont des escroqueries qui vous demandent d assumer vos erreurs de gestion ou les aléas, mais qui n assument pas leurs fautes!!!!!

a quand une études et des sanctions pénales pour ses vampires???? (qui vous grugent aussi sur vos emprunt immo en jouant sur les types de calendriers....)

Déposé le 28/09/2017 à 10h24  
Par France JOYAUX Citer

Fanfan a écrit le 22/09/2017 à 04h17

Pas besoin d'être étrangers (gères) pour subir la discrimination bancaire, sociale. En tant que Française née à Lyon, j'ai subi la discrimination au faciès pendant ma période de chômage (50mois), je cite:
Trop senior. Trop Lyonnaise. Trop tout mais pas assez...
Je reconnais que les Français(es) ont mal agis envers les immigré(e)s qui sont venu(e)s travailler pour faire le sale boulot que les Français(e)s ne voulaient pas faire mais la nouvelle génération , elle par contre, a bien profité de l'incompétence des politiques et du laxisme sociale sans parler de cette nouvelle race d'intégristes qui nous envahissent avec leur doctrine meurtrière.

Ok, vous êtes bien gentillet, mais à quel moment parlez vous réellement de la discrimination qui est interdite par la loi française ! Un état de droit n'aurait-elle pas pour vocation de faire respecter les règles ? Ou estimez-vous qu'il faille deux lois , l'une pour les autochtones et l'autre , officiellement discriminatoire pour la seconde génération des immigrés par exemple.

Pourquoi se cataloguer "TROP LYONAIS" pour l'obtention d'un prêt ? Vous êtes un citoyen français qui doit répondre aux critères normales pour emprunter, comme le dicte la loi.
C'est ce qu'on attend de vous comme raisonnement au lieu de vous perdre dans des considérations obscures et franchement inefficaces pour la defense de vos droits, nos droits à tous, sans exception.
NON ?

Déposé le 28/09/2017 à 10h09  
Par France JOYAUX Citer

contentieux a écrit le 22/09/2017 à 20h50

C'est normal car les statistiques prouvent sur les dossiers contentieux se font avec ces personnes là et si on regarde les faillites ils sont largement majoritaires . Alors un peu de réalisme Merci !

Pour un banquier, je ne sais pas vous en êtes un, les statistiques de cette nature ( si elles existent ) ne servent qu'à fournir un indice global. Mais chaque dossier est unique. je ne vois pas très bien comment on peut déceler à l'accueil, si le client qu'on reçoit debout au comptoir a un dossier sérieux ou pas.

Le réalisme est donc cette intelligence de discernement et le professionnalisme du banquier qui ne doit pas manquer une seule opportunité de s'offrir un bon client.

N'y ajoutez aucune autre considération passionnelle, identitaire ou défensive à priori.

C'est sans " intérêt " !

Déposé le 28/09/2017 à 10h01  
Par France JOYAUX Citer

@ititanium59 a écrit le 22/09/2017 à 09h30

Dix générations d’ancêtres français qui se retournent dans leur tombe en constatant que vous ne maitrisez toujours pas la conjugaison du verbe avoir...

TRES ÉTONNANT CE QUE VOUS RAPPORTEZ !
MI JE VIENS LIRE CECI

"La première visait à identifier les inégalités pour l'accès au crédit immobilier entre "un client supposé sans origine migratoire" et un "d'origine subsaharienne",

JE LIS DONC
" SANS ORIGINE ----- MIGRATOIRE--- "

Alors pourquoi s'arrêter juste avant le mot " migratoire" ????

Déposé le 23/09/2017 à 07h21  
Par CPMB Citer

Moi j ai même pas testé le prêt de la mosquée , d entrée je sais que c estpas pour moi . Ce financement bizarrement personne n en parle ...

Déposé le 22/09/2017 à 20h50   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par contentieux Citer

C'est normal car les statistiques prouvent sur les dossiers contentieux se font avec ces personnes là et si on regarde les faillites ils sont largement majoritaires . Alors un peu de réalisme Merci !

Post monétaire Déposé le 22/09/2017 à 11h58  
Par Post monétaire Citer

Mince alors ?
La monnaie n'est pas accessible ? C'est encore un exemple d'exclusion alors, non ?

:o)

Vive la guerre commerciale totale... 'y parait...

Déposé le 22/09/2017 à 09h35  
Par euh Citer

ititanium59 a écrit le 22/09/2017 à 07h26

quand on est français de souche on est sans origine (d aprés votre article)... Mais c est du racisme c que vous dites ... je suis d origine vendéenne, français depuis au moins 10 générations , et vous dites que je n est pas d origine...

- je suis d origine vendéenne, français depuis au moins 10 générations -
Sûr ?

Pas eu de mélanges suite aux invasions anglaises en 1300/1400 ?

Mais rassurez vous, vous avez bien une origine, celle de l'espèce humaine.

Déposé le 22/09/2017 à 09h30  
Par @ititanium59 Citer

ititanium59 a écrit le 22/09/2017 à 07h26

quand on est français de souche on est sans origine (d aprés votre article)... Mais c est du racisme c que vous dites ... je suis d origine vendéenne, français depuis au moins 10 générations , et vous dites que je n est pas d origine...

Dix générations d’ancêtres français qui se retournent dans leur tombe en constatant que vous ne maitrisez toujours pas la conjugaison du verbe avoir...

Déposé le 22/09/2017 à 07h26   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par ititanium59 Citer

quand on est français de souche on est sans origine (d aprés votre article)... Mais c est du racisme c que vous dites ... je suis d origine vendéenne, français depuis au moins 10 générations , et vous dites que je n est pas d origine...

Déposé le 22/09/2017 à 06h57  
Par Nostromo Citer

J'adore ce genre de testing
D'une part, cela ne changera absolument rien à part permettre à M le Maire de dire "vous voyez bien que j'ai raison".
Si les banques ont obligation d'ouvrir des comptes à tout le monde sans discrimination elle ne se gênent pas pour faire le tri sur les autres produits dont bien entendu les crédits qui sont des engagements lourds
Ensuite, comme le dit justement l'article, les données bancaires sont opaques
Et heureusement car leurs statistiques ne plairaient pas à tout le monde en matière de comportements selon le sexe ou l'origine
Mais ça il ne faut pas le dire car c'est interdit en France et particulièrement dans notre bonne ville de Villeurbanne
Pour pousser ce testing à l'absurde, soit dit en passant bien dans l'esprit de notre maire, on aurait dû envoyer un candidat rom, avec un bon dossier, juste pour voir

Fanfan Déposé le 22/09/2017 à 04h17  
Par Fanfan Citer

Pas besoin d'être étrangers (gères) pour subir la discrimination bancaire, sociale. En tant que Française née à Lyon, j'ai subi la discrimination au faciès pendant ma période de chômage (50mois), je cite:
Trop senior. Trop Lyonnaise. Trop tout mais pas assez...
Je reconnais que les Français(es) ont mal agis envers les immigré(e)s qui sont venu(e)s travailler pour faire le sale boulot que les Français(e)s ne voulaient pas faire mais la nouvelle génération , elle par contre, a bien profité de l'incompétence des politiques et du laxisme sociale sans parler de cette nouvelle race d'intégristes qui nous envahissent avec leur doctrine meurtrière.

Déposé le 21/09/2017 à 23h22   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par question... Citer

Mais est-ce que les emprunteurs d’origine subsaharienne et les femmes entrepreneuses remboursent moins bien que les autres leurs prêts? (dit autrement, les banques ont-elles raison de se méfier?)

Déposé le 21/09/2017 à 22h43  
Par Experience Citer

Eh oui on presse on presse apres on dit qu on est exclue l etranger sera toujours un étranger sauf pour profits à bon entendeur

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.