Les législatives et le PS du Rhône bouleversés par la chasse aux soutiens de Macron ?

Les législatives et le PS du Rhône bouleversés par la chasse aux soutiens de Macron ?
Jean-Christophe Cambadélis et David Kimelfeld - LyonMag

Jean-Christophe Cambadélis a montré les crocs ce jeudi soir.

Deux jours après la démission du gouvernement d’Emmanuel Macron, le patron du Parti Socialiste vit mal l’emballement médiatique autour de l’ancien ministre voué à se présenter en 2017.
Il a donc promis de faire appliquer les statuts du parti comme le confirme son entourage à l’AFP : "On ne peut pas soutenir un autre candidat que celui choisi par le PS au risque d’être exclu".

Ainsi, ceux qui soutiendront Emmanuel Macron à la présidentielle au lieu du candidat PS ne devraient plus être les bienvenus à Solférino.

Gérard Collomb, le rabatteur

A Lyon, le premier des macronistes a quelques fois flirté avec l’exclusion du Parti Socialiste, notamment lors des élections législatives 2012 où Gérard Collomb avait fait campagne pour Thierry Braillard (PRG) plutôt qu’avec Philippe Meirieu (EELV), candidat soutenu par le PS.
Le sénateur-maire de Lyon, qu’on imagine mal lâcher Emmanuel Macron pour garder absolument sa carte au parti, fait donc figure de proie idéale si la chasse aux sorcières s’opère rapidement.
Peu importe, Gérard Collomb n’a plus besoin du PS depuis longtemps pour faire ce qu’il veut à Lyon et à la Métropole. Il compte toutefois sur l’Etat pour tenir sa parole de déclasser l’A6-A7 entre Limonest et Pierre-Bénite.

David Kimelfeld, l'infiltré

Le problème est plus épineux pour David Kimelfeld. Le premier secrétaire fédéral du PS du Rhône est, comme son mentor, un grand fan d’Emmanuel Macron. "Il a fait le ménage à la fédé en excluant des figures comme Jacky Darne, Nathalie Perrin-Gilbert et Farida Boudaoud. Ca serait donc bizarre de voir David Kimelfeld être exclu à son tour, analyse un cadre du PS rhodanien. Soit il reste fidèle au parti et il se met à dos Collomb, soit il dit "merde" à Solférino et il s’installe un peu plus dans le fauteuil de futur maire de Lyon".

David Kimelfeld dont le prochain défi consiste à préparer les élections législatives dans le Rhône. Or, son travail pourrait être remis en cause en cas de punition infligée par Jean-Christophe Cambadélis.

Jean-Louis Touraine, entre deux chaises

Et il y a d’ailleurs un candidat déclaré à la députation qui s’expose aussi à l’exclusion : Jean-Louis Touraine. L’actuel parlementaire de la 3e circonscription avait assisté, comme Collomb et Kimelfeld, au meeting de la Mutualité d’Emmanuel Macron en juillet.

Opposé à Nora Berra en juin 2017, prendra-t-il le risque de le faire sans l’étiquette socialiste ? "Jean-Louis Touraine ne doit plus rien à Gérard Collomb, et il a trop envie de se rendre encore utile avec son mandat de député. A mon sens, la seule chose qui pourrait le forcer à rester auprès de Macron, ca serait que ce dernier lui donne des responsabilités durant sa campagne présidentielle. Qu’il soit chargé d'écrire le programme sur la santé par exemple", confie un élu socialiste lyonnais.

Cette semaine, Gérard Collomb tançait déjà son parti en annonçant que le PS ne comptait que 2000 adhérents dans le Rhône, contre déjà 3000 soutiens d’En Marche. Un jeu de chaises musicales pourrait s'opérer, et il y aura de la casse.

21 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
columbo le 06/09/2016 à 23:53

Y a t-il encore des socialistes dans la Métropole?? Où sont les 1ers soutiens de François Hollande de 2012... Yves Blein, Najat Vallaud Blekacem et compagnie. C'est l'heure du bilan

Signaler Répondre

avatar
Democrassos le 03/09/2016 à 10:43

Les français ne voyent pas plus loin que le bout de leur nez. Et le dernier qui parlent à raison.voila pourquoi nous sommes dans cette situation ,ou le pouvoir est cadenassé .

Signaler Répondre

avatar
Et maintenant ! le 03/09/2016 à 08:42

Une belle panoplie de voleurs, de menteurs, de tricheurs.
D'abord EUX ; ensuite nous.
Je comprend mieux, pourquoi autant abstentionnistes.
Toute ces politique de tu me donnes, je te donnes "peut être" ; est de pire en pire.
Seul intéressement, ce qui peut leur apporter.
Ce que les contribuables demandes ils s'en moquent.
Vous allez voir la taxe d'habitation ou la taxe foncière sur LYON cette année, elles vont exploser. Pour payer quoi :
- les grandes folies de notre maire.
J'aime Lyon, notre ville est belle, mais elle devient sale, mal fréquentée, etc... Dommage

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 03/09/2016 à 06:30

J'ai poussé pour obtenir cette "clarification", je ne pensais pas être si bien entendu...
On ne peut pas en effet être à la fois dedans et dehors, vouloir le beurre et l'argent du beurre, ou défendre en même temps la République et le communautarisme.
En tous les cas, ces camarades ou ces futurs ex-camarades me trouveront sur leur route...

Signaler Répondre

avatar
NVB va lui faire la peau! le 02/09/2016 à 20:59

Si KIMELFELD croit qu'il va succéder à COLLOMB, il se fout le doigt dans l'oeil!

C'est NAJAT qui sera "la candidate" (clin d'oeil à ceux qui ont vécu la campagne de 2007...)!

Signaler Répondre

avatar
NVB candidate à LYON? le 02/09/2016 à 20:57

Pas impossible... si COLLOMB est viré du PS!

MDR!

Signaler Répondre

avatar
Bernardo02 le 02/09/2016 à 15:03

encore un article partiel et partial ici ma foi!
boudaoud, darne et npg ont été exclus pour se présenter contre les candidats investis par le ps ! mais semble t il certains veulent voir revenir ces ouailles bien calamiteux (eufémisme!) dans les rangs socialistes ; ce qui serait de sacrés gages pour que le ps disparaisse à tout jamais!!!:

Signaler Répondre

avatar
Celinos le 02/09/2016 à 13:48

Le PS est moribond ,meme cadeaux les cartes plus personnes en veux. Seul, Mélanchon représente la vrai gauche avec ses valeurs. Le PS ,centre ,ecolos ne sont que leurre. Se vendant aux plus offrants,sans rougir.

Signaler Répondre

avatar
MORIBONDAGE le 02/09/2016 à 13:28

Macron, surnommé “Brutus” à l’Élysée, est accusé de vouloir tuer César, voilà le scénario officiel, beau comme de l’antique, mais peut-être optimiste.
Pour être assassiné, encore faut-il être vivant, et du point de vue politique rien ne dit que François Hollande remplisse encore cette condition.
« On ne tire pas sur une ambulance », disait Françoise Giroud à propos de Jacques Chaban-Delmas marginalisé dans l’élection présidentielle de 1974.
À quoi bon s’acharner, en 2016, sur un service de soins palliatifs ?

Signaler Répondre

avatar
glandu le 02/09/2016 à 12:50

Le maintien de la fête du 8 décembre à lyon par les socialistes est un scandale:il est impossible d'assurer la sécurité de millions de personnes; Nice cet été en plus petit devrait les faire réfléchir mais les beniiouioui face à l'argent ont tranché.

Signaler Répondre

avatar
Caesaris le 02/09/2016 à 12:08

"...Jean-Louis Touraine ne doit plus rien à Gérard Collomb..."

heu... sans Collomb personne n'aurait jamais entendu de parler de M. Touraine, comme Belkacem soit dit en passant.

Il devra toute sa vie à Gérard Collomb cette accession à l'argent public qui a coulé à flots pour lui et ses proches tout comme il a pu porter au-delà, de ce que son intelligence et ses compétences lui permettaient, son égo surdimensionné.

Rendons à Gérard, ce qui appartient à Gérard.

Signaler Répondre

avatar
jdcjdr1 le 02/09/2016 à 10:45

Il n'y a pas plus sectaire qu'un socialiste...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 02/09/2016 à 09:36

Pour multiplier ses soutiens il ne faut pas les diviser ...
sinon on ajoute de la confusion !

Signaler Répondre

avatar
lotr le 02/09/2016 à 09:34

Collomb et son opportunisme est illimité

Signaler Répondre

avatar
Billoutte le 02/09/2016 à 09:20
Gedissa Gedirien a écrit le 02/09/2016 à 08h07

Macron devrait se méfier, nos 3 pieds nickelés sont des porte poisse, ils soutenaient DSK en 2012 jusqu'à ....

MDR

Signaler Répondre

avatar
mission accomplie le 02/09/2016 à 09:14

De toute façon, pour le COLON, c'est quoi être socialiste ?

c'est SE SERVIR avant de SERVIR

et tout faire pour y réussir

Signaler Répondre

avatar
bob le 02/09/2016 à 09:06
Gedissa Gedirien a écrit le 02/09/2016 à 08h07

Macron devrait se méfier, nos 3 pieds nickelés sont des porte poisse, ils soutenaient DSK en 2012 jusqu'à ....

Comme des millions de français...

Signaler Répondre

avatar
Lugdu le 02/09/2016 à 09:02

Il faut surtout mettre fin à la main mise des partis politiques sur la démocratie ... POUR la fin du financement des partis ... Pour quand la même initiative à droite ?

Signaler Répondre

avatar
psos le 02/09/2016 à 08:52

Les rats quittent le navire PS avant qu'il ne sombre.

D'autres vont suivre car avoir été ministre dans ce quinquennat va faire tache sur un CV.

Signaler Répondre

avatar
Gedissa Gedirien le 02/09/2016 à 08:07

Macron devrait se méfier, nos 3 pieds nickelés sont des porte poisse, ils soutenaient DSK en 2012 jusqu'à ....

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 02/09/2016 à 08:05

Il faut en effet vite mettre hors d'état de nuire les communauracistes qui sévissent depuis trop longtemps au sein du PS!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.