Dans le Rhône, la France insoumise liste ses priorités et cible les projets inutiles

Dans le Rhône, la France insoumise liste ses priorités et cible les projets inutiles
Jean-Luc Mélenchon - LyonMag

La France insoumise se structure, sans pour autant chercher à ressembler aux traditionnels partis politiques.

Lundi, les représentants rhodaniens annonçaient leurs objectifs, forcément liés à la présidentielle 2017 et à la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Mais dans leur viseur, plusieurs projets locaux : "Il faut réfléchir sur la répartition des compétences opérées par la loi NOTRe, en matière économique entre la Région et la Métropole, sur des projets inutiles comme l'autoroute A45, sur la pollution aux particules fines. Lyon a accueilli les travaux préparatoires de la COP21 et pourtant les personnes au pouvoir ne font rien pour nous, pour notre air. A quoi bon faire un Run in Lyon si les élus au pouvoir ignorent le problème des particules fines très présentes dans nos villes ?", s'interroge Andréa Kotarac, conseiller régional PG.

"Etre insoumise, c'est refuser la réforme du collège, le 49-3 ou la loi El-Khomri", rajoute Sophie Charrier, ancienne élue de Vaulx-en-Velin.

Les insoumis ont également lancé un appel aux élus locaux pour parrainer Jean-Luc Mélenchon, qui n'en a recueilli aujourd'hui que 202 sur 500 nécessaires pour se présenter en 2017.

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.