Alerte enlèvement dans la région : le père et la petite fille retrouvés (MàJ)

Alerte enlèvement dans la région : le père et la petite fille retrouvés (MàJ)
DR

L'alerte enlèvement a été déclenchée mardi soir. Un homme âgé de 28 ans a enlevé sa fille, Djenah, âgée de 4 mois, à Grenoble.

Mise à Jour mercredi à 11h55 : Le père de Djenah s'est rendu à la police, la petite fille est en bonne santé. Selon les premiers éléments, il aurait appelé les services de police, depuis une cabine téléphonique d’Échirolles afin d'indiquer qu’il souhaitait se rendre. Arrivés sur place, les policiers de la BAC de Grenoble ont trouvé le père et le nourrisson.  

Mise à Jour mercredi à 11h30 : Lors d'une conférence de presse ce matin, le procureur de la République de Grenoble a précisé quelques points. Les faits se sont déroulés entre 10h50 et 11h30 mardi. Le père est alors passé par le balcon du foyer d'accueil pour femmes battues où son ex-compagne et sa fille résidaient. Elles ont ensuite trouvé refuge dans un appartement voisin. Mais le père de l'enfant, Steeve Beni Y Saad, a ensuite forcé la porte pour entrer et repartir avec l'enfant. Selon le procureur, "la mère a été frappée" lors de cet enlèvement.

Dans sa prise de parole, le procureur de la République de Grenoble a ensuite tenté de raisonner Steeve Beni Y Saad en déclarant que "le mieux serait qu'il ramène l'enfant, que ce soit dans un commissariat, une gendarmerie ou un hôpital. La justice tiendrait compte de son geste." 

Au total depuis mardi, 220 appels et 50 courriers électroniques ont été reçus par les services du ministère. 18 seraient considérés comme des éléments exploitables. L'alerte enlèvement a été prolongée.

Article initial : Djenah est vêtue d'un pyjama rose bonbon, a les yeux marrons et quelques cheveux châtains. Elle aurait été transportée dans un "maxi cosy" et une couverture rose par son père, Steeve Beni Y Saad.

De couleur noire, l'homme porte les cheveux courts et des lunettes de vue. Il est susceptible d'avoir fait de la route dans la nuit.

Le ministère de l’intérieur a mis en place un numéro d’urgence : le 197. Il est demandé aux personnes apercevant le père et sa fille de ne pas intervenir mais de contacter les autorités. Beauveau a également tenu à s'excuser après le premier message de l'alerte qui décrivait Steeve Beni Y Saad comme un individu de "race noire".

L'alerte enlèvement a été déclenchée pour la 19e fois en France depuis sa création.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Dietrich le 20/10/2016 à 19:14
kamel69110 a écrit le 20/10/2016 à 16h28

il a pourtant ete prouve scientifiquement qu'il n'existait pas plusieurs races chez l'espece humaine,on peut par contre parler de couleurs ou de types

Scientifiquement, il a été établi ( dernières recherches) qu'il existe cependant une variabilité chez l'Homme.
L'étude génomique effectuée a permis de comparer 650000 nucléotides chez 938 individus de 51 ethnies d'où il ressort qu'il existe 7 groupes biologiques :
- Africains subsahariens, Européens, Moyen-orientaux, Asiatiques de l'Est, Asiatiques de l'Ouest, Océaniens et Indiens d'Amérique.
Doit-on ou non parler de races ??

Signaler Répondre

avatar
kamel69110 le 20/10/2016 à 16:28

il a pourtant ete prouve scientifiquement qu'il n'existait pas plusieurs races chez l'espece humaine,on peut par contre parler de couleurs ou de types

Signaler Répondre

avatar
Nostromo le 20/10/2016 à 07:12
Benoui2 a écrit le 19/10/2016 à 23h26

S excuser de quoi?
Il est bien noir le mec, non?
C est quoîdu coup le terme politiquement correct?

Personnelement, je souhaite desormais'qu on dise que je suis caucasien, et non blanc!!

Je suis d accord avec vous a peopos de ces pseudo associations qui n existent que par et pour la haine!
Je ne les ai jamais entendu defendre les caucasiens, ou les mariages multi ethnique rejetes par certaines communaute
... Une histoire de poutre et d oeil....

Notre société est devenue une caricature d'elle même
Au prétexte de respecter les hommes, on s'interdit de dire les choses telles qu'elles sont
Du coup "homme de race noire" est devenu une insulte
Et pourtant il est noir alors que faire ?
Pour moi "homme de couleur" c'est encore pire, alors je dis "blacks" en attendant que ça devienne discriminant aussi
Et je ne parle pas des handicapés qu'il faudrait appeler comment maintenant. Hommes limités ?
Et les balayeurs.... technicien de maintenance ?
Je suis bien d'accord avec vous, on ne remerciera jamais assez ces associations qui nous emmènent dans le mur avec les meilleures intentions du monde

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 19/10/2016 à 23:26
Dietrich a écrit le 19/10/2016 à 18h52

""Beauveau a également tenu à s'excuser après le premier message de l'alerte qui décrivait Steeve Beni Y Saad comme un individu de "race noire"."""

Le pluis important est que l'enfant ait été retrouvé sain et sauf. Pourquoi s' excuser ? il faut bien donner le signalement du père ( blanc, noir, vert, jaune ). Marre de ces associations subventionnées par nos impôts ; elles se disent antiracistes ce qui signifie qu'elles reconnaissent implicitement qu'il existe des races.

S excuser de quoi?
Il est bien noir le mec, non?
C est quoîdu coup le terme politiquement correct?

Personnelement, je souhaite desormais'qu on dise que je suis caucasien, et non blanc!!

Je suis d accord avec vous a peopos de ces pseudo associations qui n existent que par et pour la haine!
Je ne les ai jamais entendu defendre les caucasiens, ou les mariages multi ethnique rejetes par certaines communaute
... Une histoire de poutre et d oeil....

Signaler Répondre

avatar
Dietrich le 19/10/2016 à 18:52

""Beauveau a également tenu à s'excuser après le premier message de l'alerte qui décrivait Steeve Beni Y Saad comme un individu de "race noire"."""

Le pluis important est que l'enfant ait été retrouvé sain et sauf. Pourquoi s' excuser ? il faut bien donner le signalement du père ( blanc, noir, vert, jaune ). Marre de ces associations subventionnées par nos impôts ; elles se disent antiracistes ce qui signifie qu'elles reconnaissent implicitement qu'il existe des races.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.