Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Michel Havard - LyonMag

Michel Havard, premier opposant à Gérard Collomb à Lyon, jette l’éponge

Michel Havard - LyonMag

Coup de tonnerre dans le paysage politique lyonnais.

Vendredi soir, Michel Havard a annoncé à ses collègues élus qu’il décidait de se consacrer à temps plein à son activité professionnelle. Lui, le premier opposant à Gérard Collomb, patron de la droite lyonnaise, candidat à la mairie de Lyon il y a encore 2 ans. Forcément, la rumeur s’est répandue comme une traînée de poudre. Mais Michel Havard avait garanti l’exclusivité de sa décision au Progrès dans lequel il s’exprimera ce samedi matin, expliquant son choix.

 

Notre rédaction s'est toutefois procurée le courrier qu'il a transmis à ses proches et dans lequel il explique ne pas se présenter en dissident aux législatives 2017 et qu'il quitte la présidence du groupe Les Républicains à la Ville de Lyon.

"J’ai demandé à Dominique Nachury de réunir le groupe la semaine prochaine pour que vous choisissiez entre vous qui pourra remplir cette mission à ma place. Je resterai bien sûr au sein du groupe Les Républicains à la Ville comme à la Métropole", écrit Michel Havard, qui évoque une "décision lourde et difficile". "Une nouvelle page s’ouvre pour moi et je n’ai ni regret ni rancune. Je prends du recul en gardant la conviction que la vie politique doit se vivre comme une belle aventure collective", poursuit l'élu.

 

Qui prendra sa place à la tête de l'opposition ? On analyse pour vous les candidats potentiels.

 

Michel Havard et Lyon, une destinée sinueuse
Michel Havard a progressivement gravi les échelons à Lyon. Jusqu'à devenir député en 2007, profitant de la vague bleue consécutive à l'élection de Nicolas Sarkozy. Un siège qu'il perdra au profit de Thierry Braillard en 2012. Avant, deux ans plus tard, de se mesurer à Gérard Collomb dans un combat perdu d'avance.


2014 marque un tournant dans sa vie. Beaucoup lui tournent le dos, déçus par la défaite, parce qu'ils ne croient plus en lui, agacés par son mutisme, ou attirés par d'autres élus plus bankables. Michel Havard disparaît des écrans radars, ne communique plus malgré les perches que lui tend l'équipe Collomb.


2015 marque l'arrivée à Lyon de Laurent Wauquiez. Elu à la tête de la Région, il fait rapidement comprendre à plusieurs figures lyonnaises qu'il ne comptera pas sur elles. Michel Havard est de ceux-là, écarté six mois plus tard lors des investitures des Républicains pour les législatives.


Alors qu'il se sentait proche de François Fillon, Michel Havard avait fait le choix d'Alain Juppé pour cette primaire. Le vent allait enfin tourner, le maire de Bordeaux allait remporter le scrutin et lui redonner sa place de candidat dans la 1ère circonscription. Mais le principe d'une spirale infernale, c'est qu'elle ne s'arrête jamais.
Désormais épanoui dans sa vie professionnelle, associé, Michel Havard n'aura plus qu'une vie à vivre à fond. Jusqu'à ce que l'envie lui revienne, car en politique, les au-revoir sont rarement des adieux.



Tags : havard |

Commentaires 7

Déposé le 08/12/2016 à 12h59  
Par LaFranceRoyaumeDesAveuglesDécérébrés Citer

A propos de Hollande, c'est un homme d'honneur. Il a réussi a faire baisser le chômage (tous les indicateurs réalisés par des organismes étrangers le disent, tous sans exception) , il a réussi à augmenter le nombre d'emplois (idem), il a réussi à stopper la course à l'austérité budgétaire face à merkel (Sarkozy n'a jamais vu que cette austérité ne profitait qu'à un seul pays de la zone euro, l’Allemagne, et cet aveuglement a prolongé la récession en France). il a réussi à diminuer le coût du travail ( faites le cumul des aides touchées par les entreprises pour les salariés à bas salaire, on arrive à une quasi suppression des charges patronales), il a réussi à améliorer la note de la dette de la France (voir le dernière S&P du 21/10/16 , en amélioration, ce qui est, comme par hasard, passé inaperçu dans les médias français).
Il a contré la plus grande menace terroriste de la Veme république. Mais , il a été victime sans commune mesure de la haine la plus violente et la plus aveugle, la plus insensée, et la plus idiote. Voila un homme qui dans quelques années, une fois les réactions épidermiques et sans réflexion oubliées, sera vu comme un président courageux, désintéressé, et au service de la nation. Car c'est factuellement le bilan de son CDD à l’Élysée. Et cette réalité est niée par ses opposants, pardon , ses ennemis aveuglés de haine. dommage pour la France. dommage pour nous.

Déposé le 03/12/2016 à 21h00  
Par lugdu Citer

A l'mage d'un Hollande quittant la vie politique, Havard ne laissera aucune émotion à Lyon, triste candidat, sans valeur et sans conviction. Dans un mois, personne ne s'en souviendra...

Déposé le 03/12/2016 à 11h20  
Par Il y a une vie en dehors de la politique! Citer

"Alors qu'il se sentait proche de François Fillon, Michel Havard avait fait le choix d'Alain Juppé pour cette primaire."...Pourquoi? Parce qu'il "s'y voyait déjà"? Parce que "Sens Commun" avait choisi FILLON?...Quoiqu'il en soit il a choisi le mauvais cheval... et ce retrouve dans le camp des perdants...une fois de plus...une fois de trop...

Il faut dire que FILLON en a pris un paquet à revers (WAUQUIEZ, COCHET,...), mais la plupart soutenaient SARKOZY qui habilement à annoncé son soutien immédiat au futur vainqueur, et sauver ainsi ses troupes.

La vie politique est vraiment dure. Si je me réjouis que ce renégat quitte la scène... j'ai quand même une pensée pour lui en tant qu'homme... car ce doit être dur de quitter ce monde qui prend toute la vie et bien souvent toute la tête...

Je souhaite sincèrement bonne chance à Michel HAVARD dans sa vie professionnelle et personnelle, car la politique...c'est pas la vie...

Déposé le 03/12/2016 à 10h58  
Par Un renégat renonce...comme HOLLANDE. Citer

Anne LORNE peut dormir sur ses deux oreilles et savourer sa victoire sur celui qui se croyait le leader de la Droite Lyonnaise...

Comme HOLLANDE le renégat, le traître à son camp et à ses électeurs, il ne se représentera pas...
Comme SARKOZY, la girouette renégate...
Comme JUPPE...

Décidément, à Droite, ceux qui se sont reniés vis à vis de la Manif Pour Tous, se retrouvent soit à la retraite, soit doivent se consacrer à autre chose que la politique...

Après le chute de la "Perrette bordelaise", HAVARD ne pouvait tirer d'autres conclusions...

On ne va pas pleurer!

Déposé le 03/12/2016 à 08h19  
Par Kostume Citer

Pour l'avoir vu plusieurs fois lors de diverses manifestations, l'homme est effectivement sympathique.
Mais sans conviction ni épaisseur, ce qui le rend invisible politiquement parlant.
Cette carrière n'est pas pour lui

Déposé le 03/12/2016 à 00h20  
Par AlainM Citer

Il garde tout de même ses mandats et les rémunérations qui vont avec ?

Déposé le 02/12/2016 à 23h38  
Par Simonin Citer

je retiendrais un homme bon, affable, volontaire. Sur le volet politique, il n'a pas eu de chance mais ne s'est pas fait violence.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.