Le combat du 1er arrondissement de Lyon raconté dans La Colline insoumise

Le combat du 1er arrondissement de Lyon raconté dans La Colline insoumise
Elliott Aubin remettant un exemplaire de son livre à Jean-Luc Mélenchon - DR

C’est un nouvel ouvrage réalisé par un élu lyonnais qui sort ces jours-ci.

"La Colline insoumise" aura moins de publicité que l’autobiographie de Najat Vallaud-Belkacem mais son auteur Elliott Aubin, adjoint à la maire du 1er arrondissement de Lyon a d’autres desseins que la ministre de l’Education nationale.

Insoumise à qui, cette Colline de la Croix-Rousse ? A Gérard Collomb et sa marche macronisante pour commencer. Si les relations entre les arrondissements d’opposition que sont les 2e et 6e sont plutôt cordiales avec la mairie centrale, le 1er fait figure de camp retranché, victime d’escarmouches régulières de la part du premier magistrat de Lyon. Des coups que Nathalie Perrin-Gilbert rend quand elle le peut.

La maire GRAM du 1er arrondissement est d’ailleurs l’une des protagonistes (héroïnes ?) phares de l’ouvrage. Forcément, elle chapeaute la majorité des actions municipales d’Elliott Aubin et son équipe en général. Cet ouvrage n’est d’ailleurs pas construit pour faire la gloire du jeune élu. En trois ans, dans un arrondissement d’opposition, il sait que sa marge de manoeuvre était restreinte.
Ce n’est pas non plus un manifeste à la gloire de Jean-Luc Mélenchon, même si ce dernier a reçu un exemplaire dédicacé ce samedi et est plusieurs fois cité. Pas plus qu’un tract de campagne, Elliott Aubin sera candidat aux législatives dans la 1ère circonscription du Rhône.

C’est plutôt un livre de bord, où l’officier du navire Bas-des-Pentes dénonce dans chacun de ses chapitres les combats très locaux comme celui des bains-douches, son regard sur la naissance de la Métropole, son "dégoût" pour le Lyon bling-bling qui survit à la cure d’austérité qui touche la Ville, mais aussi la laïcité qu’il estime bafouée plus qu’ailleurs à travers le voeu des échevins ou les subventions au futur Institut français de civilisation musulmane (IFCM). "Il est évident que ces sommes pharaoniques revenaient de droit au soutien de projets culturels et sociaux, implantés sur le territoire de la Métropole, lesquels servent l’intérêt de tous", écrit le jeune adjoint.

Intéressant de vivre ou revivre ces joutes où l'humain était bien souvent mis de côté, au grand dam des élus locaux, parfois trop réfractaires au progrès enclenché par Gérard Collomb.


"C’est par l’insoumission que se fait le passage de l’ombre à la lumière, de l’obscurantisme à l’autonomie. Être insoumis, c’est réussir à se donner à soi-même sa propre loi, de garantir sa liberté de conscience, de préserver "sa citadelle intérieure imprenable" comme l’évoquait Marc-Aurèle. C’est, en définitive, être fidèle à la devise des Lumières "Sapere Aude", "ai le courage de te servir de ton propre entendement", conclut Elliott Aubin.

La Colline insoumise, aux éditions Bruno Leprince, 5 euros

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
UTBBS le 27/02/2017 à 15:36
danies a écrit le 27/02/2017 à 09h26

C'est sans compter le coté très bobos de cet arrondissement avec un électorat très volatile, qui vote a gauche aux municipales par snobisme, mais qui vote aussi a droite au législatives par soucis de préservation de leur patrimoine immobilier et financier.

par snobisme ? plutôt qu'il n'y a personne de crédible en face.
Vous semblez méconnaître cet arrondissement. La gentrification n'est pas encore complète et il reste encore socialement mélangé.

Pour les législatives la 2e circonscription comporte le 1er, le 4e plus une partie du 2e et 9e arrondissement. Donc la possibilité du vote à droite 2e arrondissement, 4e coté ouest et quai de Saône ainsi qu'une parti du 9e est totalement probable. Pour le reste je suis dubitatif !

Signaler Répondre

avatar
jules II le 27/02/2017 à 10:52

Il faut déboussoler le clan Macroniste de la coline ........
Hamon+Mélenchon+Écolos mettez vous d'accord

Signaler Répondre

avatar
danies le 27/02/2017 à 09:26

C'est sans compter le coté très bobos de cet arrondissement avec un électorat très volatile, qui vote a gauche aux municipales par snobisme, mais qui vote aussi a droite au législatives par soucis de préservation de leur patrimoine immobilier et financier.

Signaler Répondre

avatar
Cékan le 26/02/2017 à 17:45

C'est quand le ralliement de Mélenchon à Hamon afin de barrer la route au banquier ?

Signaler Répondre

avatar
Jean le 26/02/2017 à 14:50

Bravo ! Fier d'habiter dans un arrondissement avec des élus militants !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.