Lyon : le retour des policiers en colère dans la rue

Lyon : le retour des policiers en colère dans la rue
Photo d'illustration - LyonMag

Le mouvement est cette fois à l’initiative des Femmes des Forces de l’Ordre en Colère, Mobilisation des Policiers en Colère et l’Union des Policiers Nationaux Indépendants.

Une manifestation de policiers en colère se déroulera dans plusieurs villes françaises dont Paris, Lille, Bordeaux, Toulouse, Marseille et Lyon le 16 septembre dès 13h. Dans la capitale des Gaules, le point de rendez-vous de la manifestation est donné sur la place Bellecour. Lors de ce rassemblement, les agents dénonceront une nouvelle fois leurs conditions de travail. Selon l’UPNI, "les forces armées et de sécurité sont toujours méprisées par le pouvoir politique qui ne leur donne aucune reconnaissance, au contraire il les enfonce". 

Pour rappel, près de mille policiers en colère avaient déjà manifesté en octobre 2016 à Lyon pour réclamer plus de moyens. Le mouvement s’était peu à peu essoufflé pour ne réunir qu’une cinquantaine de personnes fin janvier. La manifestation avait alors été annulée par la toute nouvelle UPNI. 

Un tract va être distribué dans les prochains jours. On y découvre un jeune gendarme, en train de creuser une tombe, peut-être la sienne. Sur le dessin, un policier se penche vers le militaire pour lui demander : "tu continues de creuser ou tu viens défendre tes intérêts avec nous ?". Réponse le 16 septembre.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Sebastien le 01/09/2017 à 13:20

A Agissez ou fermez là ,
Les Policiers ,militaires ou Gendarmes n'ont pas contrairement à des Ouvriers ,Instituteurs le droit de greve de par leur statut particulier,
C'est notamment par ce fait que leurs épouses manifestent pour eux évidemment pas par "lâcheté" mais par précautions car les "fauteurs de troubles" pourraient en se mettant en greve purement et simplement se faire révoquer.
Concernant la leçon sur le courage ,commencez donc par vous même en publiant sous votre véritable identité!!!! Et de même par rajouter une leçon d'humilité;avant de raler sur tout est n'importe quoi ,Renseignez-vous (A l'heure d'internet ,ça ne devrait pas être trop difficile et vous changerait des conneries dont vous avez l'air de vous abreuver)

Signaler Répondre

avatar
Ah non erreur ! le 31/08/2017 à 19:56

1000% voulais dire +++que complètement derrière eux! Rien à voir avec le FN !!

Signaler Répondre

avatar
Ben le 31/08/2017 à 16:35

De tout coeur derrière eux!

Signaler Répondre

avatar
Et oui!!! le 31/08/2017 à 14:44

Qu'ils changent de métier tous simplement ! Leur rôle c'est d'assurer la paix et le maintien de l'ordre .et non,la verbalisation!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Qu'ils passent la main à d'autres . le 31/08/2017 à 13:59

Ils ont cas changer de métier. Pour eux la police ,c'était etre agent verbalisateur et ne faire que du chiffre d'affaires pépère. C'est plus facile ,de s'attaquer aux braves gens solvables,qu'à des voyous,des terroristes,des fous ect......

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 31/08/2017 à 13:43
Bravo !! a écrit le 30/08/2017 à 19h52

Ces gens courageux ne sont pas respectés c'est une honte !! Courage nous sommes avec vous et nous vous soutenons à 1000 %

1000%.... on dirait un chiffre du FN...

Signaler Répondre

avatar
agissez ou fermez là !! le 31/08/2017 à 11:22

Aux policiers et leurs épouses,

Agissez plutôt que de vous agiter et perdre du temps dans des manifestations qui, en finalité vous discréditeront !

Discrédit, car un policier, un gendarme, un militaire, ça représente l'action, la loi, l'engagement.

Des valeurs.

Mais quand des policiers, des gendarmes ou des militaires envoient leurs épouses manifester.
Les valeurs qu'ils représentent, s’effondrent immédiatement par le manque de courage évident !

Interdiction de manifester pour les forces de l'ordre ?

Croyez-vous que de tous temps, les ouvriers a qui les patrons et le pouvoir en place, leur interdisait de s'organiser, manifester et faire grève, ont attendu leur accord ????????

Allez mesdames, messieurs, policiers, gendarmes et militaires prenez votre courage a deux main et allez-y descendez dans la rue et en uniforme s'il vous plait !

Allez mesdames et messieurs, policiers, gendarmes et militaires prenez votre courage a deux mains et agissez sur le plan judiciaire, pour contraindre l'état a vous règler les heures qu'il vous doit !

Toujours sur le plan judiciaire agissez contre l'état pour le contraindre a réaliser les travaux nécessaire pour que les locaux où vous travaillez soit salubre !!

En résumé voila mon sentiment :

AGISSEZ OU FERMEZ LA !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
autodéfense le 30/08/2017 à 20:10

Ils ont raison de manifester leur colère !
Je serai avec eux le 16 septembre pour les soutenir !

Signaler Répondre

avatar
Bravo !! le 30/08/2017 à 19:52

Ces gens courageux ne sont pas respectés c'est une honte !! Courage nous sommes avec vous et nous vous soutenons à 1000 %

Signaler Répondre

avatar
A BIENTOT le 30/08/2017 à 18:02

Notre ministre de l'intérieur Gégé va peut être faire un geste pour la police.....mais se n'ai pas certain, il faut attendre

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 30/08/2017 à 14:17
robocop a écrit le 30/08/2017 à 14h07

surtout qu ici on parle de la dangerosité de leur métier, de leur sécurité et de leur vie

Non, ils parlent de "moyens".
La police a toujours été un métier dangereux sur le terrain. Ce danger n'est pas arrivé avec "les socialo" ou je ne sais qui.

Signaler Répondre

avatar
robocop le 30/08/2017 à 14:07
Post monétaire a écrit le 30/08/2017 à 12h29

Oui, courage, ça ne doit pas être facile de travailler correctement lorsqu'on manque de budget (donc de personnel, d'outils, etc).

Moi j'attends toujours le résultat de leur enquête sur la disparition des professions de foi lors des dernières élections législatives 2017.
Faute de personnel... je crois que je vais attendre longtemps.

surtout qu ici on parle de la dangerosité de leur métier, de leur sécurité et de leur vie

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 30/08/2017 à 12:29
courage a écrit le 30/08/2017 à 12h17

je suis de tout coeur avec eux!
il faut aussi montrer du doigt le système carcéral qui empêche l exécution des peines et favorise le laxisme des juges bien pensant

la justice doit être la même pour tous, que l on soit issue de quartier riche ou pauvre, que l on soit athée, catho, musulman, ...
il y a trop de laisser faire et de volonté de non action de la part de nos politique/maire/electoraliste (ordre de ne pas aller dans des quartiers, emploie municipal pour les caids, non fermeture d église intégriste, non inculpation de dangereux intégriste, non expulsion des clandestins droit du sol, regroupement familiale, laxisme sur le logement, impunité des dealer,...)

courage les bleus! les français sont de votre coté! ne laissons pas notre pays entre les mains des mafieux et des ripoux!!

Oui, courage, ça ne doit pas être facile de travailler correctement lorsqu'on manque de budget (donc de personnel, d'outils, etc).

Moi j'attends toujours le résultat de leur enquête sur la disparition des professions de foi lors des dernières élections législatives 2017.
Faute de personnel... je crois que je vais attendre longtemps.

Signaler Répondre

avatar
courage le 30/08/2017 à 12:17

je suis de tout coeur avec eux!
il faut aussi montrer du doigt le système carcéral qui empêche l exécution des peines et favorise le laxisme des juges bien pensant

la justice doit être la même pour tous, que l on soit issue de quartier riche ou pauvre, que l on soit athée, catho, musulman, ...
il y a trop de laisser faire et de volonté de non action de la part de nos politique/maire/electoraliste (ordre de ne pas aller dans des quartiers, emploie municipal pour les caids, non fermeture d église intégriste, non inculpation de dangereux intégriste, non expulsion des clandestins droit du sol, regroupement familiale, laxisme sur le logement, impunité des dealer,...)

courage les bleus! les français sont de votre coté! ne laissons pas notre pays entre les mains des mafieux et des ripoux!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.