Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Des balises pour suivre son enfant

Cartelematics, qui propose des balises permettant de localiser en permanence son enfant, va ouvrir une boutique à Lyon. Explications du Pdg Eric Félix.

Votre parcours ?
Eric Félix : J’ai fondé, il y a trois ans, Cartelematics qui est spécialisée dans la géolocalisation, c’est-à-dire dans la traçabilité des véhicules, des personnes... Et aujourd’hui, notre entreprise, qui est cotée en Bourse, se développe rapidement, avec  12 salariés et un chiffre d’affaires de 2 millions d’euros en 2008. Et depuis juin 2007, on commercialise le Kiditel, un boîtier qui permet de suivre son enfant en permanence grâce à un GPS.
L’intérêt de ce Kiditel ?
J’habite à la campagne et c’est en voyant mon fils avoir peur de prendre son vélo que j’ai eu cette idée. D’autant plus que moi aussi, j’avais peur qu’il lui arrive un accident. Je me suis alors posé une question : comment le surveiller sans lui donner un téléphone portable ? Voilà comment on a créé le Kiditel.
Comment ça fonctionne ?
C’est un petit boîtier en plastique très léger, de 10 cm sur 3, que l’enfant glisse dans son sac. Avec un bouton rouge SOS sur lequel il peut appuyer en cas de problème. Il envoie ainsi un SMS à ses parents pour les alerter. Et on peut l’appeler tout de suite pour savoir ce qui se passe grâce au haut-parleur intégré dans l’appareil. De plus, on peut suivre son parcours en temps réel sur internet pour surveiller où il est.
Mais c’est du flicage !
Certains disent effectivement que c’est une laisse virtuelle. Peut-être, mais soit on est responsable de ses enfants, soit on ne l’est pas et on les laisse traîner dans la rue. Moi, ce n’est pas mon genre et je le revendique. Cependant, c’est vrai que la traçabilité des personnes, c’est un sujet tabou en France. D’ailleurs, après une première tentative de commercialisation en juin 2007, on a eu des problèmes avec la CNIL, la Commission nationale de l’informatique et des libertés, qui ne voyait pas notre concept de façon très positive. Mais on s’est mis en règle sur le plan administratif en faisant remplir désormais un formulaire à chaque client.
Et ça marche ?
Depuis qu’on est passés dans un reportage sur M6, on reçoit 30 commandes par jour. Car ça correspond à un vrai besoin. Chez des parents qui ont un emploi du temps chargé et qui n’ont pas le temps d’aller chercher leurs enfants à l’école par exemple.



Tags : enfants | kiditel | surveillance |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.