PS : Crombecque réplique à Belkacem

Dans un entretien publié mardi 18 novembre dans le Progrès, Najat Belkacem, adjointe au maire de Lyon et proche de Ségolène Royal, critiquait le comportement des dirigeants du PS qui veulent mener un front anti-Royal. En parlant d'un "congrès dévoyé". La réaction de Yann Crombecque, leader de la motion de Benoit Hamon à Lyon, n'a pas tardé. "Il est de coutume de voir la motion arrivée en tête d'essayer de rassembler autour de ses propositions mais il faut constater que sur certains points les idées défendues par Ségolène Royal et ses proches étaient peu conciliables avec la vision des autres motions. L'expression utilisée par Najat Valaud-Belkacem témoigne donc d'une méconnaissance des règles du PS" affirme Crombecque, avant d'ajouter : "Il ne sert à rien de jouer la victimisation de sa candidate. La politique est et doit rester la confrontation entre des lignes politiques. Benoit Hamon place sa candidature dans une vision politique et non anti quelqu'un au sein du PS. Notre adversaire politique est la droite de Nicolas Sarkozy et celle de François Bayrou qui divergent sur certains points mais se retrouvent sur les analyses économiques."

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.