Yann Crombecque : "Le PS ouvert à la discussion pour 2020, mais à gauche"

Yann Crombecque, premier secrétaire fédéral du PS du Rhône, était l’invité ce mercredi matin de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon.

Yann Crombecque : "Le PS ouvert à la discussion pour 2020, mais à gauche"
Yann Crombecque et Gérard Angel - LyonMag

Le Parti Socialiste et Gérard Collomb sont irréconciliables. Yann Crombecque n’a pas l’intention de s’allier à l’ancien ministre de l’Intérieur en vue des municipales 2020. "On travaille sur l’élaboration d’un programme. Les socialistes lyonnais et métropolitains sont au travail. (…) Nous sommes ouverts à la discussion, mais à gauche", glisse l’élu villeurbannais.

"Ce n’est pas parce que Gérard Collomb annonce de manière tonitruante qu’il ne fera pas campagne sous l’étiquette LREM, mais avec beaucoup de marcheurs, qu’il va nous faire changer d’avis", souligne Yann Crombecque, en pleine préparation des élections européennes 2019 avec l'eurodéputée socialiste Sylvie Guillaume.

Les Coulisses du Grand Lyon à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en vidéo sur LyonMag.com.

9 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
En marche arrière ? le 18/10/2018 à 18:39

PS en 2020? Mais les quelques ,milliers d’électeurs,vieux soixante-huitards seront décédé d’ici la. Tous ses vieux partis n’intéresse plus grand monde .

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 18/10/2018 à 13:53

C'est quoi le PS ?

Signaler Répondre

avatar
sauve qui peut le 18/10/2018 à 10:00

Pas très enthousiasment et charismatique, le bonhomme !
Il veut rassembler la gauche, mais à Villeurbanne dont il est question dans l'entretien, les autres groupuscules de gauche tels le Mouvement Radical Social Libéral ( ex PRG) ou les écolos seront-ils avec le PS pour essayer ensemble de conserver une place au chaud ?
C'est pourquoi, il faut arrêter de prendre le citoyen pour une bille et de parler de ligne politique, quand dans les faits on tente avant tout de sauver les meubles et de constituer des groupes permettant uniquement de sauver sa place .

Signaler Répondre

avatar
otage le 18/10/2018 à 09:17

Après 25 ans d’activité l’association UNI-EST va disparaitre. Accompagnant 5000 demandeurs, ce plan local d’insertion et d’emploi est démantelé par son conseil d’administration. Conseil d’administration uniquement composé d’élu de l’est lyonnais (M. Yann Crombecque en est même le président). Dans un silence politique assourdissant près d’une vingtaine de salarié vont être licenciés et cela alors même qu’une nouvelle structure d’accompagnement est créer sous l’impulsion de ces mêmes élus (https://www.expressions-venissieux.fr/2018-09-13-venissieux-co-fondatrice-de-la-maison-metropolitaine-dinsertion-pour-lemploi/). Les salariés, pris en otage, ne peuvent que se résigner face au manque d’humanité des politiques. A ce jour aucun transfert, aucune prime supra légale de licenciement pour 25 années d’activités et plus de 70 millions d’euros redistribué dans des actions locales…
M. Crombecque préfère se pavaner avec M Gérard Angel plutôt que de participer aux instances représentatives du personnel à quelques semaines de la fermeture de la structure…

Signaler Répondre

avatar
PS: Républicain ou communautariste? le 17/10/2018 à 16:17

La Gauche républicaine, sociale et écologique est en route!
Mais le PS peut-il encore en faire partie?

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 17/10/2018 à 12:10

Il est incompréhensible de voir le PS et LREM siéger dans un même groupe. Chacun chez soi au plus tôt.

Signaler Répondre

avatar
macédoine lyonnaise le 17/10/2018 à 12:04

LES promesses n'engagent que ceux !!!!!

Signaler Répondre

avatar
Belette le 17/10/2018 à 11:14

Irréconciliables jusqu’au 2nd tour des municipales 2020. Wait and see.

Signaler Répondre

avatar
ordrejuste le 17/10/2018 à 10:04

Cela reste à voir.
attendons 2020 !!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.