Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Yann Crombecque - LyonMag

Un PS indépendant à la Métropole de Lyon : la promesse impossible de Yann Crombecque

Yann Crombecque - LyonMag

Yann Crombecque a du souci à se faire.

Poussé par les (rares) militants resté fidèles au parti à la rose, le premier secrétaire fédéral du PS du Rhône tente d’obtenir de ses élus à la Métropole de Lyon qu’ils quittent le groupe que préside la députée marcheuse Anne Brugnera.

Il s’y est engagé lorsqu’il a fait acte de candidature pour diriger la fédération. Il s’agissait alors pour lui de séduire le militant de base qui éprouve effectivement quelques difficultés à comprendre que ses représentants puissent à la fois dénoncer la dérive droitière de La République En Marche et faire groupe commun avec eux au sein du Conseil métropolitain.

 

Il s’agit là d’un drame quasi cornélien qui hante les jours et les nuits de Yann Crombecque. Et ce n’est probablement pas fini si l’on se réfère au récent séminaire qui a réuni les élus de la Métropole, qu’ils soient socialistes ou marcheurs. L’objectif était de se pencher sur le fonctionnement de ce groupe commun qui donne des boutons aux dirigeants socialistes.

 

En l’absence de Thierry Philip qui reste fidèle au PS et du rillard Marc Cachard qui voit rouge quand on lui parle des admirateurs d’Emmanuel Macron, la sénatrice Annie Guillemot est bien la seule à avoir vigoureusement défendu la position de Yann Crombecque. Elle a clairement souhaité le départ des socialistes.

 

La plupart de ses collègues plaident au contraire pour une solution moins radicale, plus hypocrite pourrait-on écrire. Même Hélène Geoffroy, l’ex-secrétaire d’État et toujours maire de Vaulx-en-Velin, croit encore possible une cohabitation qui verrait le groupe se doter de deux co-présidents (ou présidentes), l’un marcheur, l’autre socialiste pur jus. Avec, au passage, une répartition du temps de parole entre les deux courants.

 

Une telle solution aurait au moins le mérite de nous offrir quelques beaux morceaux de bravoure quand, sur un même sujet, les uns défendront la position raisonnable du gouvernement et que les autres taperont à bras raccourcis sur ce même gouvernement qui a tourné le dos aux valeurs de la gauche.

 

À défaut de parvenir à mettre un peu de cohérence chez les siens, Yann Crombecque s’est fendu d’un communiqué assassin contre Gérard Collomb qui "par son action au ministère de l’Intérieur a prouvé sa rupture idéologique avec les valeurs humanistes et de gauche qui constituaient pourtant le socle de son rassemblement depuis 2001". Il poursuit sur le même ton : "Son départ rocambolesque du gouvernement ne nous fera pas oublier qu’il est le principal artisan de la politique d’Emmanuel Macron : une politique injuste, libérale, qui saigne et méprise les collectivités territoriales, détricote les outils de cohésion sociale et recule devant l’urgence climatique" et conclut en appelant "les élus de la majorité du Conseil municipal de Lyon à ne pas apporter leurs voix à Gérard Collomb le 5 novembre prochain".

 

Ce lundi matin, on verra au nombre de bulletins blancs le vrai poids du PS au sein de l’actuel Conseil municipal de Lyon.



Tags : parti socialiste | ps | crombecque |

Commentaires 3

Déposé le 08/11/2018 à 11h56  
Par "Machin" veut libéré Gégé du boulet PS? Que du bonheur! Citer

"par son action au ministère de l’Intérieur a prouvé sa rupture idéologique avec les valeurs humanistes et de gauche qui constituaient pourtant le socle de son rassemblement depuis 2001".

Chouette! les électeurs de Droite et du Centre pourront voter pour lui sans complexes!

Il a déjà alerté sur la colonisation de certains quartiers... si il se distingue aussi sur le plan sociétal en affirmant haut et fort avec sa femme Caroline son opposition à la PMA Pour Toutes, il sera réélu dans un fauteuil...

Il couperait ainsi l'herbe sous le pied d'un WAUQUIEZ qui sur le sujet a dû subir beaucoup de pressions pour ce fendre d'une Tribune... en réaction à la Tribune de 5 députés LR et des déclarations d'ABAD!

Il continue d'ailleurs à parler de "question intime" à propos de la légalisation du "droit au sperme" et de l'instauration d'une fabrique d'orphelins de père voulue par leur mère et de "mères isolées volontairement" qui non seulement veulent que la CSG leur paye la PMA (30000€) mais leur paye une allocation pour le marmot qu'elles auront concus artificiellement!

Déposé le 06/11/2018 à 07h00  
Par Le Petit Pop Citer

Thierry Philip qui ne s'est pas caché avoir voté Gérard Colomb comme ses collègues PS et élus lyonnais (Zorah Aît Maten et Christian Coulon).

Du coup, après son communiqué assassin contre Gété 1er, l'inconnu Crombecque va les exclure?

Déposé le 05/11/2018 à 13h31  
Par Non à LaRem Citer

Vous avez entièrement raison monsieur Crombecque : chacun chez soi.
Dans quelques semaines, un rapprochement entre les partis MODEM et LREM est envisagé.
Le Modem métropolitain va-t-il intégrer le groupe hétéroclite si rien ne change ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.