Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

LyonMag.com

Réforme des rythmes scolaires : deux scénarii proposés pour la rentrée 2018 à Lyon

LyonMag.com

L'un repose sur une semaine de quatre jours et demi d'école, l'autre sur quatre jours.

Après une consultation menée du 11 octobre au 15 décembre auprès de parents d'élèves, d'enseignants, d'acteurs du périscolaire, mais également d'élèves d'écoles élémentaires, Guy Corazzol, adjoint à l'Éducation à la ville de Lyon, a dressé les conclusions de celle-ci. Deux scénarii d'emploi du temps ressortent à la suite de cette enquête. "On voulait aller au-delà du débat entre quatre jours et quatre jours et demi", signale Guy Corazzol.

 

La première option reprend la semaine de quatre jours et demi. Les cours se dérouleraient de 8h30 à 11h30 et de 13h45 à 16h45. Le mercredi matin serait occupé par des heures de cours, suivie d'une garderie jusqu'à 12h30 puis des activités organisées par les centres MELY (Mercredis de Lyon) auxquelles pourront prendre part les maternelles. Enfin, le vendredi après-midi serait consacré aux activités périscolaires.

 

Le deuxième scénario se base sur une semaine de quatre jours de cours. Ceux-ci se dérouleraient de 8h30 à 12h00 puis de 14h15 à 16h45. Le mercredi matin serait destiné aux activités périscolaires, et l'après-midi serait libre. Interrogé sur l'absence des MELY sur le scénario 2, Guy Corazzol indique que cette mesure serait trop coûteuse pour la Ville et que les parents souhaitent se retourner vers les associations externes.

 

La pause déjeuner élargie d'un quart d'heure

 

Plusieurs points communs ressortent des deux propositions. La première concerne la gratuité généralisée de la garderie à l'école. Les enfants pourront être accueillis dès 7h50 le matin, pendant une demi-heure, avant le début des cours. À noter que la garderie le mercredi matin dans le scénario 2 ne sera pas assurée.

 

Les cours du matin verront leur durée prolongée et la pause déjeuner élargie d'un quart d'heure. "Je me suis aperçu que si les enfants avaient plus de temps, l'ensemble de la pause méridienne serait de meilleur qualité", développe Guy Corazzol.

 

L'harmonisation de la programmation des activités scolaire est également présente dans les deux scénarii. Une offre périscolaire qui sera étendue jusqu'à 18h30 quel que soit le projet adopté. De plus, un meilleur taux d'encadrement est prévu. Ainsi, un animateur aura à sa charge 15 enfants, contre 25 auparavant. Le service restera payant, mais une tarification sociale sera mise en place selon les revenus du foyer, du nombre d'enfants, ou encore de la fréquence de participation.

 

Les conseils d'école sont désormais appelés à voter entre le 17 janvier et le 6 février. L'annonce des résultats est attendue pour le 7 février prochain. Enfin, le conseil municipal votera à son tour le 26 mars, avant une décision définitive de l'Inspection Académique espérée à la fin du mois de mars.



Tags : réforme des rythmes scolaires | Guy Corazzol | rythmes scolaires | rythmes scolaires lyon |

Commentaires 16

Déposé le 11/01/2018 à 11h20  
Par Alban Vistel 2 Citer

Instit a écrit le 09/01/2018 à 22h52

L'école devient une garderie pour les parents démissionnaires ou incapables de s'occuper de leurs enfants. Des élèves de maternelle pourront aller à l'école de 7h45 à 18h30, et tout le monde trouve cela bien. Ce pauvre monsieur Corazzol a perdu tout sens commun où il n'a pas d'enfant. S'il en a ils sont dans le privé avec la semaine de 4 jours. Ces activités périscolaires sont une vaste fumisterie avec un encadrement déplorable mais elles donnent bonne conscience aux parents.

+1

Déposé le 10/01/2018 à 08h07  
Par le vide macroniste! Citer

encore a écrit le 09/01/2018 à 18h48

Super ... entre les râleurs et les pauvres, c’est en devient déprimant de vous lire. Si êtes pas content mettez vos enfants dans le privé, il n’y a pas ce problème. 4 jours d’école. Pas de mercredi. Self a 3,80 euros. Meilleur encadrement et pas des profs ou instituteurs toujours absent. Il faut se donner les moyens, dans la vie, c’est simple.

SuperMacron vient de parler!

Déposé le 10/01/2018 à 01h58  
Par Instit Citer

On a embauché dans l'urgence et à moindre coût un grand nombres de personnes sans qualifications pour les Mercredis de Lyon, on leur a fait miroiter à l'époque un Cdi.
Désormais la ville se retrouve avec des gens sans formation ni qualification, ( souvent des bras cassés) qu'il faut garder même si elles coûtent cher à la ville. L'intérêt de l'enfant n'est qu'un prétexte pour justifier une réforme aussi calamiteuse qu'inutile.

Déposé le 09/01/2018 à 22h52  
Par Instit Citer

L'école devient une garderie pour les parents démissionnaires ou incapables de s'occuper de leurs enfants. Des élèves de maternelle pourront aller à l'école de 7h45 à 18h30, et tout le monde trouve cela bien. Ce pauvre monsieur Corazzol a perdu tout sens commun où il n'a pas d'enfant. S'il en a ils sont dans le privé avec la semaine de 4 jours. Ces activités périscolaires sont une vaste fumisterie avec un encadrement déplorable mais elles donnent bonne conscience aux parents.

Déposé le 09/01/2018 à 18h48   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par encore Citer

Super ... entre les râleurs et les pauvres, c’est en devient déprimant de vous lire. Si êtes pas content mettez vos enfants dans le privé, il n’y a pas ce problème. 4 jours d’école. Pas de mercredi. Self a 3,80 euros. Meilleur encadrement et pas des profs ou instituteurs toujours absent. Il faut se donner les moyens, dans la vie, c’est simple.

Déposé le 09/01/2018 à 18h28  
Par JIPIDE Citer

Toute la politique de la Ville de Lyon ne sert qu'à satisfaire les intérêts particuliers d'elle-même, d'abord, et des familles désireuses de laisser leur enfant 11 heures à l'école ! C'est une aberration ! Le véritable bien de l'élève est escamoté. c'est pitoyable. Ce qui a inspiré la réforme il y a 4 ans était en autres choses l'allègement de la durée de présence quotidienne de l'enfant dans l'école. On arrive à carrément le contraire. Illogisme total. Il serait largement temps que l'Education Nationale reprenne la main sur la question.

Déposé le 09/01/2018 à 16h47   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par kumer Citer

Que l école enseigne et éduque que les autres activités soient gérée par les familles Que la cantine soit réservée aux enfants dont les 2 parents travaillent comme avant C est pourtant simple

Déposé le 09/01/2018 à 16h39  
Par biboune Citer

incroyable, nos enfants vont passer dans les 2 options encore plus de temps dans l’école 15 minutes de plus par jour.... ils seront encore plus fatigués, je suis furax;

Déposé le 09/01/2018 à 16h23   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par ben voyons Citer

Une fois de plus on ne tranche pas encore sur une réforme qui n’a rien eu de bénéfique : les enfants devaient se lever 5 jours sur 7 de bonne heure pour effectuer le temps périscolaire tous les vendredis après midi et donner du travail aux MJC qui se présentent comme des entreprises à but purement lucratives. On ne s’est jamais vraiment soucié du bien être des enfants dans l’histoire. Enfin j’apprécie le « des tarifs sociaux seront mis en places » encore une fois !!! De la même manière qu’une nouvelle tranche barème pour la cantine : une tranche supérieur avec un tarif de cantine à 7€30cts !!! Hallucinant, j’avoue être à 7€25cts j ne me suis jamais plaint et ne pas me considèrer malheureux mais je suis classe moyenne et c’est à nouveaux nous les vaches à lait : carburant, assurances impôts etc... et 7€30 de cantine (ce que l’on donne d’un côté on reprend de l’autre ! Cette ville se moque complètement de ses c’assez moyennes, solutions nos enfants iront moins à la cantine, on se débrouillera et le supplément que nous devrions payer et qui servait à compenser ceux qui payent très peu (toujours ce magnifique concept de redistribution !) et bien nous ne compenserons plus. Stop à cela, même à la cantine professionnelle où il y a une part employeur, nous n’en sommes pas à ce niveau là : prix du repas 5€30 et là 7€30 Max pour des enfants dont le temps pour manger est chronométré à 20 min il y a de l’abus ! Vraiment !

Déposé le 09/01/2018 à 15h15  
Par @lorgnette Citer

Par le petit bout de la lorgnette! a écrit le 09/01/2018 à 14h13

Vu sous cet angle...qui, vous en conviendrez, ne concerne que les plus favorisés...

C'est le contraire : seuls les moins fortunés ne pourront pas en profiter.

Pas besoin d'être riche comme Crésus pour passer deux jours chez sa tante à Carpentras ou chez sa grand-mère à Clermont-Ferrand...

Déposé le 09/01/2018 à 15h10  
Par Bouger pour feignasser! Citer

pfff a écrit le 09/01/2018 à 14h55

Encore des pauvres qui vont se plaindre de pas pouvoir partir le vendredi midi en Week end !! Donnez vous les moyens !!! Bougez vous !!!

Bouger pour mieux feignasser, quelle mentalité!

Déposé le 09/01/2018 à 14h55   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par pfff Citer

Encore des pauvres qui vont se plaindre de pas pouvoir partir le vendredi midi en Week end !! Donnez vous les moyens !!! Bougez vous !!!

Déposé le 09/01/2018 à 14h13  
Par Par le petit bout de la lorgnette! Citer

@sparta a écrit le 09/01/2018 à 14h00

Le scénario 1 (4,5 jours) a quand même un avantage non négligeable pour les parents : celui de pouvoir partir en week-end dès le vendredi midi.

Vu sous cet angle...qui, vous en conviendrez, ne concerne que les plus favorisés...

Déposé le 09/01/2018 à 14h00  
Par @sparta Citer

SPARTACUS a écrit le 09/01/2018 à 13h09

Le coup de grâce est donné aujourd'hui à l'ambition de "Lyon ville éducative" annoncée il y a encore quatre ans.
Le choix se limite à une alternative entre le Décret Hamon et le Décret Blanquer, deux formules de facilité. La Loi Peillon, la plus ambitieuse, n'a pas été retenue.
La messe est dite, le vote pour le retour aux quatre jours sera massif.

Le scénario 1 (4,5 jours) a quand même un avantage non négligeable pour les parents : celui de pouvoir partir en week-end dès le vendredi midi.

Déposé le 09/01/2018 à 13h23  
Par Impressionnant Citer

"Scénarii", mode ou coquetterie un peu ridicule. Le mot scénario étant passé dans la langue français, le pluriel s'écrit scénarios. De plus, même les italiens n'utilisent pas le mot scénarii.

Déposé le 09/01/2018 à 13h09  
Par SPARTACUS Citer

Le coup de grâce est donné aujourd'hui à l'ambition de "Lyon ville éducative" annoncée il y a encore quatre ans.
Le choix se limite à une alternative entre le Décret Hamon et le Décret Blanquer, deux formules de facilité. La Loi Peillon, la plus ambitieuse, n'a pas été retenue.
La messe est dite, le vote pour le retour aux quatre jours sera massif.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.