Un ancien garagiste profitait des prostituées grâce à un business lucratif

Un ancien garagiste profitait des prostituées grâce à un business lucratif
Photo d'illustration - LyonMag

L’ex-garagiste, âgé de 48 ans, était jugé ce jeudi pour proxénétisme. 

C’est en 2011 que Philippe Valette a débuté son affaire, Gerland. Son idée : devenir « l’homme à tout faire » des prostituées opérant dans le quartier, étant donné que ces dernières ne possèdent souvent ni permis de conduire, ni connaissances en mécanique, expliquent nos confrères du Progrès.

L’homme, qui jure n’avoir fait que déplacer « deux-trois fourgons » et s’occuper des réparations et du « contrôle technique » des camions, est pourtant accusé d’avoir profité de la situation. Il avait ainsi mis en place une grille tarifaire, spécialement pour ses clientes : 30 € un déplacement intra-muros, jusqu’à 80 € le déplacement à l’extérieur, 100 € la location du camion pour une nuit et 1 500 une place de stationnement.

En outre, l’ancien garagiste aurait effectué ces réparations à moitié, pour provoquer une autre panne rapidement, selon certaines filles. Il les menaçait ensuite pour être payé. Philippe Valette possédait d’ailleurs quelques antécédents judiciaires : violences avec armes, rébellions et conduite de véhicules de prostituées.

Actuellement, l’homme vit en foyer du RSA. Le ministère public a requis 3 à 4 ans de prison ferme, mais le tribunal a ramené cette peine à 12 mois de prison, une amende de 6 000€ ainsi qu’une interdiction de séjour dans le Rhône de cinq ans.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Lucy fer de lance ´´´´´´´ le 28/01/2018 à 08:54

Au pays des politicomafieux ,les lois sont écrites par eux .donc, ils ne risquent rien ,ou si peu. Aucun politiciens voyous n’ira en prison , c’est pourquoi ,les capo des familles rentrent en politiques,c’est moins risqué. Moralité, au plus tu es pourrit et au plus tu ne risques rien ,le monde est à eux .

Signaler Répondre

avatar
GIGLIO le 27/01/2018 à 14:47
le savoir c comme la confiture a écrit le 27/01/2018 à 12h36

Giglio merci c’est sympa d’étaler sa science judiciaire ms encore faut il ne pas dire de conneries mdrr

Tu crois réellement qu'il va aller en prison et payer...? Ce n'est pas de la science mais de la culture générale à portée de tout le monde. il suffit de se renseigner sur internet plutôt que d'écrire des âneries de gaucho!

Signaler Répondre

avatar
Toc toc le 27/01/2018 à 12:42
Bianca a écrit le 27/01/2018 à 11h25

Le garagiste ne profitait pas, il rendait un service contre rémunération.

Du coup, faire de la mécanique est punissable par la loi mais pas ce que font ces dames ?

On marche sur la tête.

La prostitution n est pas illegale en France, contrairement au proxenetisme et aux clients... Beau paradoxe... Comme pour les stups, qui sont maintenant punis coté consommateur, mais pas coté vendeur (dans les faits)

Bienvenu en france

Signaler Répondre

avatar
le savoir c comme la confiture le 27/01/2018 à 12:36

Giglio merci c’est sympa d’étaler sa science judiciaire ms encore faut il ne pas dire de conneries mdrr

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 27/01/2018 à 11:57

Pendant ce temps, Fillon court toujours.

Signaler Répondre

avatar
Bianca le 27/01/2018 à 11:25

Le garagiste ne profitait pas, il rendait un service contre rémunération.

Du coup, faire de la mécanique est punissable par la loi mais pas ce que font ces dames ?

On marche sur la tête.

Signaler Répondre

avatar
GIGLIO le 27/01/2018 à 10:12

12 mois de prison: il n'ira jamais en détention puisque la peine est inférieure à 2 ans. Etant officiellement au RSA, donc insolvable, il ne paiera jamais l'amende de 6000€. Résultat, un jugement stérile qui ne sert à rien! Bravo la justice française!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.