JO 2018 : les athlètes accueillis à l'aéroport Lyon Saint-Exupéry par un froid glacial

JO 2018 : les athlètes accueillis à l'aéroport Lyon Saint-Exupéry par un froid glacial
Martin Fourcade - LyonMag.com

Après de longues heures d'attente, autant pour les athlètes que pour les personnes présentes aux portes de l'aéroport, la délégation française a débarqué ce lundi soir au Terminal 2 de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry.

Marie Dorin-Habert - LyonMag.com
Marie Dorin-Habert - LyonMag.com

Leur arrivée à l'aéroport était initialement prévue à 16h30. Mais il a fallu attendre bien des heures et supporter un froid glacial avant d'apercevoir les premiers athlètes de retour des Jeux Olympique d'hiver de PyeongChang.

Le tableau d'affichage a tout d'abord indiqué un retard de trois heures sur l'arrivée initiale, prévoyant un atterrissage à 19h34. Une centaine de personnes étaient alors présentes, certains étant au Terminal depuis 16h. L'un d'entre eux faisait sonner sa cloche de la Savoie, d'autres brandissaient une banderole de leur station de ski. Tous n'attendaient qu'une chose : accueillir chaleureusement leurs héros des Jeux de PyeongChang.

LyonMag.com
LyonMag.com

Un froid glacial

Alors que l'avion s'apprête à atterrir, il est 19h40 quand les organisateurs décident d'ouvrir la porte de sécurité, menant au bus de la délégation. Cette porte reste alors ouverte en continu, un vent glacial s'engouffre à l'intérieur du Terminal. S'en suit une très longue attente à devoir braver le froid. La température affiche -3°C, son ressenti passe en dessous des -10°C. Certains enfants, tout juste devant le cordon de sécurité, grelottent. Leurs parents décident de les mettre à l'abri pour les protéger.

L'avion a officiellement atterri à 19h50. Mais le temps passe sans pour autant qu'un athlète fasse son apparition. À 20h30, une partie la population, exténuée par le froid, se résigne à partir. Les kinés défilent un à un, bagages à la main et rejoignent le car. Le public resté, lui, se chauffe comme il peut en chantant.

Des athlètes au pas de course

Il est finalement 20h40 quand les premiers athlètes apparaissent enfin. Victor Muffat-Jeandet, médaillé de bronze au combiné alpin, est l'un des premiers à se présenter. Son passage est éclair, tout comme les autres athlètes. Laura Flessel, la ministre des Sports, les accompagne.

Et alors que les gens s'attendaient à voir défiler leurs héros un à un, il a de nouveau fallu attendre 25 minutes, toujours sous ce froid glacial, avant la délivrance finale. Gabriella Papadakis, Marie Dorin-Habert et surtout Martin Fourcade venaient enfin saluer la foule. Ce dernier, attendu comme le messie, s'est arrêté un instant pour prendre quelques photos et signer des autographes. La population se rue vers l'homme aux trois médailles d'or sur ces Jeux, les supporters lui chantant : "et un, et deux, et trois médailles".

La délégation passée, le monde s'en est allé, heureux d'avoir vu ceux qu'ils ont encouragé pendant quinze jours devant leur poste de télévision. La délégation, elle, a pu regagner son car pour partir direction Grenoble. Ils sont attendus ce mardi au centre d'exposition d'Alpexpo pour revenir sur leur aventure coréenne.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
jiembe le 28/02/2018 à 10:53

PAR un froid glacial, sinon celà veut dire qu'ils ont été mal accueillis

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.