Chiens guides d’aveugles volés près de Lyon : un jeune homme reconnaît les faits

Chiens guides d’aveugles volés près de Lyon : un jeune homme reconnaît les faits
Natcho était l'un des deux labradors disparus - DR

Agé de 21 ans, il a été interpellé ce mercredi matin avec son frère.

Cela intervient dans le cadre de l’enquête concernant le vol de Natcho et Lully le 9 avril dernier à Sainte-Euphémie dans l’Ain. Les deux labradors se trouvaient dans un camion de l’Association de Chiens Guides d’Aveugles de Lyon et du Centre-Est lorsqu’un individu avait brisé la vitre du véhicule et avait enlevé les animaux en formation.

Une mobilisation importante sur les réseaux sociaux avait permis de retrouver les deux chiens, ramenés deux jours plus tard sains et saufs par un individu après un appel téléphonique anonyme.

Les gendarmes ont finalement pu identifier la voiture dans laquelle Natcho et Lully avaient été emmenés. Deux frères, originaires de la Loire, ont ainsi été arrêtés. L’un d’entre eux a reconnu les faits lors de sa garde à vue. Il sera jugé en octobre prochain devant le tribunal correctionnel de Bourg-en-Bresse.

X
2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
boubouphile le 21/04/2018 à 08:45

Justice clémente ??? Je rêve, il y a eu vol, donc les auteurs méritent une sanction.... par exemple, travaux d’intérêt général dans des refuges, bonne éducation pour respecter les animaux.
Pour «befun », ces deux chiens ont été rendus en raison du batage fait sur les réseaux sociaux... les voleurs ont eu peur ou ont retrouvé la raison

Signaler Répondre

avatar
befun le 21/04/2018 à 06:39

Pour une fois je pousserais la justice à être clémente.
Je m'explique: ok ce qu'ils ont fait est condamnable bien sûr, mais... ils ont eu l'intelligence d'esprit de relacher ces chiens quand ils ont su l'importance qu'ils avaient, en les rendant et ceci sans leur faire de mal .


Ce sont donc des voleurs qui ont une conscience et même si leur acte initial est une ignomie ce qu'ils ont fait ensuite est louable.



Voila pourquoi le juge doit prendre en compte cette fin heureuse

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.