Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gaëtan Müller, Marie-Camille Rey, Thierry Ascione et Yann Cucherat - LyonMag

La deuxième édition de l’Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes Lyon déjà un succès ?

Gaëtan Müller, Marie-Camille Rey, Thierry Ascione et Yann Cucherat - LyonMag

Alors que l'Open Parc 2018, tournoi ATP 250 de tennis, ne débutera à Lyon que dans une grosse quinzaine de jours, l'événement s'annonce d'ores et déjà comme une réussite.

L'an passé, près de 30 000 amateurs de balles jaunes s'étaient pressés dans les allées du parc de la Tête d'Or à Lyon. Tous s'étaient donnés rendez-vous pour la première édition de l'Open Parc Auvergne-Rhône-Alpes Lyon, un tournoi ATP 250 qui marquait le retour du tennis de haut niveau entre Rhône et Saône. "La première édition a été un réel succès. On a eu beaucoup de monde et d'engouement. C'est donc naturellement qu'on est reparti pour une deuxième édition", confiait ce jeudi Marie-Camille Rey, vice-président en charge des sports à la Région. Cette dernière étant le principal partenaire public du tournoi, avec près de 500 000 euros investis sur les 3,5 millions prévus (en légère hausse).

 

Pour cette édition 2018, qui se tiendra du 19 au 26 mai, la recette de l'an passé a été logiquement reconduite, comme l'avaient laissé présager les organisateurs en décembre dernier lors d'une première conférence de presse. Une recette confirmée ce jeudi donc, lors d'un nouveau rendez-vous auquel les journalistes étaient conviés. "Comme l'année dernière, on accueillera de nombreux bénévoles et des jeunes, qui pourront, pour certains participer à des échanges de balles sur les courts. L'idée est vraiment d'associer tout le monde sur cet événement", a confirmé l'élu d'Auvergne-Rhône-Alpes. Et de rappeler par ailleurs que le thème de la grande cause régionale est cette année Sport & Handicap. L'occasion de réaffirmer l'engagement de la collectivité lors de cet événement.

 

L'accessibilité du tournoi fera également partie des clés du succès de l'événement. Comme l'an passé, l'intégralité des matchs sur les courts annexes seront gratuits durant toute la semaine de compétition. Les billets pour le central – qui voit au passage sa capacité augmenter de près de 500 places – seront quant à eux gratuits le samedi 19 lors des qualifications et compris entre 20 et 55 € en plein tarif lors des autres journées. Les jeunes (- 12 ans) et les licenciés de la Fédération pourront bénéficier de prix avantageux.

 

Mais ce qui a fait le succès de la première édition, c'est aussi le niveau sportif. Les organisateurs de la compétition étaient parvenus à réunir des têtes d'affiches particulièrement intéressantes en 2017. Pour 2018, la mission est d'ores et déjà réussie. Avec Dominic Thiem (7e à l'ATP), John Isner (9e à l'ATP), Jack Sock (15e à l'ATP) ou encore le jeune Coréen Hyeon Chung (22e l'ATP), le plateau est déjà relevé. "Il faut se rendre compte de la qualité de tableau qui n'existe dans aucun autre ATP 250", souligne le directeur du tournoi, Thierry Ascione. Et le niveau pourrait encore se relever, puisqu'il reste trois wild cards à distribuer pour le tableau final et une pour les qualifications. Sur ce point, Thierry Ascione explique que "la stratégie a changé depuis la première édition. Aujourd'hui, ce sont les joueurs qui sont demandeurs alors que nous devions un peu aller les chercher l'année dernière."

 

Les Français seront aussi bien présents, avec Gaël Monfils, Gilles Simon ou Calvin Hemery et Corentin Moutet. Seule ombre au tableau, la possible absence de Jo-Wilfired Tsonga. L'ambassadeur du tournoi et tenant du titre, forfait pour Madrid et Rome en raison d'une opération au ménisque, reste incertain pour l'Open Parc. Son entraîneur, qui n'est autre que le directeur de l'Open Parc, reste prudent quant à la venue de son poulain à Lyon. "On est en pleine reconstruction. L'objectif numéro 1 de Jo, c'est Lyon. On a encore un peu moins de trois semaines pour faire ce qu'il faut pour qu'il soit prêt pour le tournoi, car c'est quelque chose de très important pour lui", explique Thierry Ascione, qui estime à environ 60 % les chances de venue de son joueur.

 

Venir défendre son titre au parc de la Tête d'Or pourrait effectivement s'avérer un bon entraînement pour le Manceau, puisque l'ATP de Lyon se termine la veille de Roland Garros. Ce pourrait également être un risque. Mais que ce dernier se présente ou non, il y a fort à parier que l'Open Parc 2018 attire les foules si les conditions météo le permettent. La billetterie, ouverte depuis décembre, en témoigne.



Tags : Open Parc | Lyon | Auvergne-Rhône-Alpes | tennis | ATP | parc de la Tête d'Or |

Commentaires 4

Déposé le 04/05/2018 à 22h50   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par une honte Citer

En quoi une région donne 500 000€ à une organisation privée, de plus à des personnes comme Muller qui ne cherche qu’à venir piquer du fric, alors qu’il est bon à rien ......voir ou en est l’ASVEL Faites revenir Gilles MORETTON un vrai passionné et investi pour sa ville contrairement à la bande à Parker

Déposé le 04/05/2018 à 14h56  
Par vendu Citer

vendu avant même d'avoir existé.
Trop fort !

Déposé le 04/05/2018 à 13h58  
Par Nostromo Citer

Joli prétexte pour la circulation des voitures dans le parc et la fermeture de certaines allées au public
Pourquoi ne pas faire ça au Tennis Club juste à côté et parfaitement équipé, y compris avec des cours abrités ?
Ne serait ce pas plus écologique et responsable qu'un terrain éphémère livré puis évacué au 38 tonnes
Bref, une vaste connerie de plus mais on n'est plus à ça près

Déposé le 03/05/2018 à 19h19  
Par Free France Citer

superbe tournoi dans ce lieu splendide

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.