Navya devrait tester son nouveau véhicule dans le quartier de la Confluence à Lyon

Navya devrait tester son nouveau véhicule dans le quartier de la Confluence à Lyon
L'Autonom Cab - DR Navya

La société villeurbannaise Navya continue d'avancer, à l'étranger comme à Lyon, berceau de son activité.

Non, Navya n'a pas abandonné Lyon. Après avoir présenté son nouveau véhicule autonome en novembre pour le tester à Las Vegas en janvier, la société basée à Villeurbanne devrait déployer son Autonom Cab à Lyon. Et comme elle l'avait fait avec son premier véhicule, c'est le quartier de la Confluence qui devrait être retenu, rapporte Le Progrès. Un dossier d'expérimentation a été déposé auprès des autorités lyonnaises. Des trajets pourraient être proposés dès la fin 2018 au départ ou vers la gare de Perrache.

La société créée en 2014 fait également l'actualité pour deux autres raisons. La première étant qu'elle est sur le point de faire sortir de son usine de Vénissieux son 100e véhicule autonome. Preuve de la bonne santé de Navya, la compagnie prévoit d'ailleurs d'augmenter la cadence, en produisant un véhicule par jour d'ici la fin de l'année, contre trois par semaine actuellement. Un développement qui nécessitera l'ouverture d'un nouveau site de production.

Enfin, la société devrait prochainement être introduite en bourse. Navya a en effet annoncé ce jeudi l'enregistrement de son document de base auprès de l'Autorité des marchés financiers (AMF). Première étape pour une introduction sur le marché Euronext, celle-ci devra être confirmée par l'AMF. "Je me réjouis d’annoncer l'enregistrement de notre document de base (…). NAVYA est à l’avant-garde de la révolution de la mobilité urbaine autonome. Cette opération va nous permettre de prendre une nouvelle dimension et d’augmenter considérablement les ventes et le déploiement de nos véhicules dans le monde entier, pour devenir un leader mondial du véhicule autonome", a déclaré Christophe Sapet, président de Navya.

Avec un chiffre d'affaires de 10 millions d'euros en 2017, Navya ambitionne de tripler ce chiffre en 2018 et d'atteindre les 480 millions d'euros de CA en 2021 avec 40 % des parts de marché.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le grand bond en avant le 09/06/2018 à 15:20

Voiture electriques donc très polluante : uranium pour le jus, lithium pour les batteries qui en plus sont non recyclables !

L'avenir c'est l'éthanol et l'huile végétale

Signaler Répondre

avatar
VeloHDI le 09/06/2018 à 12:55
campagnard et fier a écrit le 09/06/2018 à 11h01

"les bouzeux".... pour l'ouverture d'esprit et le respect, vous repasserez

T as qu a faire du velo!
Venir nous polluer, t as pas honte?

Vive la roue crantree
Restons entre nous!

Signaler Répondre

avatar
campagnard et fier le 09/06/2018 à 11:01
VeloHDI a écrit le 09/06/2018 à 10h12

Tu mens!
La voiture tue! Un point c est tout!
Elle n a pas sa place en ville et les bouzeux doivent rester dans leur campagne!
La ville au cytadin en velo, un point c est tout!

Vive la plateau libre! Vive la chainette bien huilée!

"les bouzeux".... pour l'ouverture d'esprit et le respect, vous repasserez

Signaler Répondre

avatar
VeloHDI le 09/06/2018 à 10:12
Rayonnement a écrit le 08/06/2018 à 19h18

A preuve du contraire ce sont des voitures à traction électrique, donc peu polluante. Ce genre d'entreprise à la pointe de l'innovation technique, est à encourager.
Bravo donc à leurs fondateurs.

Tu mens!
La voiture tue! Un point c est tout!
Elle n a pas sa place en ville et les bouzeux doivent rester dans leur campagne!
La ville au cytadin en velo, un point c est tout!

Vive la plateau libre! Vive la chainette bien huilée!

Signaler Répondre

avatar
Rayonnement le 08/06/2018 à 19:18
veloHDI a écrit le 07/06/2018 à 15h45

mais vous êtes fou!!
vous osez félicitez une entreprise qui crée des voitures plutôt que des vélos?

vous êtes un assassin! (et je suis sur sur que vous mangez des enfants en plus!)

vive le plateau libre
a mort les gros tas pollueur en voiture

A preuve du contraire ce sont des voitures à traction électrique, donc peu polluante. Ce genre d'entreprise à la pointe de l'innovation technique, est à encourager.
Bravo donc à leurs fondateurs.

Signaler Répondre

avatar
veloHDI le 07/06/2018 à 15:45
Rayonnement. a écrit le 06/06/2018 à 13h18

Bravo,une entreprise qui fera rayonner notre ville,plus que le foot.

mais vous êtes fou!!
vous osez félicitez une entreprise qui crée des voitures plutôt que des vélos?

vous êtes un assassin! (et je suis sur sur que vous mangez des enfants en plus!)

vive le plateau libre
a mort les gros tas pollueur en voiture

Signaler Répondre

avatar
Rayonnement. le 06/06/2018 à 13:18

Bravo,une entreprise qui fera rayonner notre ville,plus que le foot.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.