Lyon : du cannabis d’une qualité inédite découvert par les policiers

Lyon : du cannabis d’une qualité inédite découvert par les policiers
Photo d'illustration - LyonMag

L’affaire a démarré lors d’un banal contrôle de police lyonnaise, quai Fulchiron, mardi dernier.

Sur l’un des quatre individus contrôlés, les forces de l’ordre avaient trouvé quelques grammes de cannabis et de l’argent en petite coupure. Des biens qui avaient éveillé les soupçons des policiers.

Une perquisition avait été menée au domicile du détenteur de la drogue, dans un appartement familial rue du Cardinal-Gerlier. Les fonctionnaires avaient alors découvert 1400 euros en billets et deux kilos de résine de cannabis d’une qualité exceptionnelle. En effet, le produit contenait un taux de THC de 40% alors que le taux de molécule active du cannabis dans le shit est habituellement compris entre 15% et 20%, voire 30% pour les produits les plus concentrés.

Le jeune vendeur, livreur à vélo, a reconnu en comparution immédiate avoir acheté la drogue à crédit. Pour cela, il a été condamné à deux années de prison dont un an avec sursis. Il a été placé en détention.

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
TITINE60 le 14/06/2018 à 14:38
ifoyaka a écrit le 13/06/2018 à 10h35

C'est bien d'attraper les vendeurs de chichon mais les passeurs de pognons dans les paradis fiscaux là c'est plus difficile et souvent protégé !!!!

TELLEMENT VRAI!!!!

Signaler Répondre

avatar
Zorgut le 13/06/2018 à 15:36
jjppbb a écrit le 12/06/2018 à 22h40

Le cannabis actuel n'a plus rien à voir avec celui des sixties, où le taux de THC était de l'ordre de 1%.
Les cannabinoïdes ont la propriété de faire éclater les chromosomes, qui se reforment plus ou moins bien, et cette malformation peut se transmettre aux générations suivantes (Dr Reece et Hulse de l’Université de l’Australie de l’Ouest. Dans la lettre XCIV du Centre National de Prévention, d’Etudes et de Recherches sur les Toxicomanies (CNPERT) il est fait référence à ce texte paru en juillet 2016 dans la revue de génétique Mutation Research,).

ah et votre étude est relayé uniquement par la presse caniveau de droite. Par un seul article dans les revues médical et scientifique. Merci au revoir.

Signaler Répondre

avatar
Zorgut le 13/06/2018 à 15:29
jjppbb a écrit le 12/06/2018 à 22h40

Le cannabis actuel n'a plus rien à voir avec celui des sixties, où le taux de THC était de l'ordre de 1%.
Les cannabinoïdes ont la propriété de faire éclater les chromosomes, qui se reforment plus ou moins bien, et cette malformation peut se transmettre aux générations suivantes (Dr Reece et Hulse de l’Université de l’Australie de l’Ouest. Dans la lettre XCIV du Centre National de Prévention, d’Etudes et de Recherches sur les Toxicomanies (CNPERT) il est fait référence à ce texte paru en juillet 2016 dans la revue de génétique Mutation Research,).

"était de l'ordre de 1%" n'importe quoi... a 1 % ca fait rien du tout.
"Les cannabinoïdes ont la propriété de faire éclater les chromosomes, qui se reforment plus ou moins bien"
n'importe quoi .... 4000 ans qu'on utilise le cannabis a des fins médical. Et l'alcool ca fait quoi déja??? On en parle?

Signaler Répondre

avatar
ifoyaka le 13/06/2018 à 10:35

C'est bien d'attraper les vendeurs de chichon mais les passeurs de pognons dans les paradis fiscaux là c'est plus difficile et souvent protégé !!!!

Signaler Répondre

avatar
Bicha le 13/06/2018 à 07:22

1 an pour du sheet et le cahusac libre pour des millions!..quelle morale nourie ce pays?

Signaler Répondre

avatar
pas de controles le 13/06/2018 à 03:10

Dite moi combien avez vous été contrôler par la police et fouiller la voiture avec chien renifleur à mon avis une fois dans une vie alors que les drogues prolifère comme les mouches

Signaler Répondre

avatar
dfegd le 12/06/2018 à 22:47

Dans un an il resortira et continuera son juteux business.

Signaler Répondre

avatar
jjppbb le 12/06/2018 à 22:40

Le cannabis actuel n'a plus rien à voir avec celui des sixties, où le taux de THC était de l'ordre de 1%.
Les cannabinoïdes ont la propriété de faire éclater les chromosomes, qui se reforment plus ou moins bien, et cette malformation peut se transmettre aux générations suivantes (Dr Reece et Hulse de l’Université de l’Australie de l’Ouest. Dans la lettre XCIV du Centre National de Prévention, d’Etudes et de Recherches sur les Toxicomanies (CNPERT) il est fait référence à ce texte paru en juillet 2016 dans la revue de génétique Mutation Research,).

Signaler Répondre

avatar
Zerf le 12/06/2018 à 18:50

C'était donc pas de l'ambroisie !!!

Signaler Répondre

avatar
Bosde le 12/06/2018 à 14:42

Mdr livreur uber est ou deliveroo. Aucun contrôle sur ces livreurs incroyable

Signaler Répondre

avatar
Trudo le 12/06/2018 à 13:48

Emprisonné alors qu'il participe à l'augmentation du PIB comme tous les dealers depuis mai 2018, est ce bien raisonnable ?

Signaler Répondre

avatar
un credit le 12/06/2018 à 13:03

Vérifier vos capacités avant de vous engager

Signaler Répondre

avatar
oh oui le 12/06/2018 à 13:03

Et les interet

Signaler Répondre

avatar
lyyyooonnn le 12/06/2018 à 10:33

Futur règlement de compte à prévoir..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.