Transports et pollution de l'air : Lyon trop timide pour Greenpeace

Transports et pollution de l'air : Lyon trop timide pour Greenpeace
Photo d’illustration - LyonMag

Greenpeace a publié ce mercredi une étude évaluant l'action opérée par douze grandes villes françaises sur la pollution de l'air et les transports en commun et Lyon semble encore beaucoup trop timide.

La majorité de ces grandes villes ont encore beaucoup d'efforts à fournir concernant la lutte contre la pollution de l'air. Dans son étude, Greenpeace a pris en compte quatre critères que sont : les restrictions sur les voitures polluantes, le renforcement de l'offre de transports en commun, la mise en place d'un réseau express vélo et l'incitation au changement des comportements.

A chaque fois l'organisme attribuait à chaque ville une note allant de 0 à 5 sur chacun de ces critères. Et autant dire que la capitale des Gaules a encore du chemin à faire. Sa meilleure note étant 3 sur 5 pour le renforcement de l'offre de transports en commun.

Une évaluation catastrophique concernant le vélo express

Le vélo express vise à développer le concept des autoroutes à vélos. Autrement dit, des axes, mis en place par les villes, protégés, continus et en double sens.

Lyon ne dispose pas de réseau de bicyclette de ce genre et ne semble pas afficher de réelle ambition pour en développer un. Outre les berges du Rhône, "les pistes cyclables sont régulièrement interrompues par des intersections pénalisantes pour les cyclistes (saut de bordure ou de caniveau, feu non synchronisés) et s'arrêtent aux limites de Lyon", constate Greenpeace qui ne manque pas de remarquer que " [le] jalonnement spécifique au vélo permet de s'orienter facilement dans la ville". Malgré cela, Lyon est évaluée à 1 sur 5 sur ce critère.

La métropole de Lyon qui s'engage pourtant en faveur d'une ville respirable doit faire preuve d'une volonté politique plus forte

S'inscrivant dans divers projets nationaux visant à la limitation des voitures dans les villes, Lyon "s'était […] engagée à étudier la mise en place d'une zone à circulation restreinte", en 2015. Ce qui aurait, par ailleurs, pu favoriser le développement des autoroutes à vélos. De plus, Greenpeace félicite la ville qui depuis environ 20 ans a réussi à diminuer de manière drastique la circulation des voitures dans la zone centrale de l'agglomération grâce notamment à la diminution des aires de parking.  

Or ces efforts demeurent encore insuffisants. Surtout dès lors que l'on compare la ville aux autres métropoles européennes. Lyon a un certain retard sur la plupart d'entre elles concernant l'incitation au changement de comportement et les restrictions sur les voitures polluantes. Sur ce dernier point, la métropole lyonnaise en est restée au stade des promesses.

De plus, le retard de Lyon sur les autres villes est également dû à la fâcheuse tendance qu'ont les politiques rhodaniens à dépenser énormément dans de lourdes études préalables notamment. Ce problème est par ailleurs flagrant sur le cours Emile Zola à Villeurbanne où la chaussée est transformée en 2 voies cycles + 2 voies voitures que sur de courte distance chaque année : "cela fera bonne figure dans le journal municipal au vu de la qualité et des sommes investies. Mais de plus grandes longueurs pourraient être transformées plus vite si on évitait les aménagements coûteux et si [la métropole] faisait preuve de plus de volonté politique", juge Greenpeace. L'organisation accorde une note de 2 sur 5 sur les critères des restrictions sur les voitures polluantes et l'incitation au changement des comportements.

La ville s'en sort mieux sur les transports en commun mais le projet de la ligne E du métro semble peu judicieux

Lyon arbore une volonté politique plus marquée sur ce critère les projets mis en place "ne répondent pas aux enjeux prioritaires", rapportent l'association Lyon-Métro Transports Publics et la coordination Darly dans l'enquête de Greenpeace.

"L'ancien maire et président de la Métropole de Lyon a promis, dans l'agitation de la campagne municipale de 2014, une 5e ligne de métro, que même nos associations estiment peu opportune. […] Nous plaidons en priorité pour le renforcement des réseaux bus et tramways", explique Greenpeace.

Tout comme la plupart des grandes villes françaises, Lyon doit donc "de toute urgence avancer sur les restrictions d'utilisation des véhicules polluants et sur le développement des alternatives", conclut Greenpeace.

Du côté des autres villes françaises, les meilleures élèves s'avèrent être Strasbourg et Paris. Quant aux lanternes rouges, elles se situent plus au sud de l'hexagone puisque Marseille et Nice "n'en sont même pas au stade de l'engagement sur une sortie du tout-voiture", relate l'enquête.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ton psy le 29/06/2018 à 19:23
NON AU CAOUTCHOUC a écrit le 29/06/2018 à 17h34

Ah ah Monsieur est un exterminateur d'Hévéas avec sa promotion du caoutchouc !
Ne participons pas à la destruction de l'environnement et MARCHONS A PIEDS, (Pieds nus s'entend) !
Non aux gros flemards pollueurs comme vous !

C’est ton cerveau ,mais surtout TA langue qui est en Caoutchouc !

Signaler Répondre

avatar
Rentre vite ,le vinatier. le 29/06/2018 à 19:21
Caoutchouc mon amour ! a écrit le 29/06/2018 à 18h03

Hévéa ne meurt pas lorsqu'on en tire du caoutchouc,

le caoutchouc est une matière végétale, pas comme le pétrole qui finit par tuer en empoisonnant toute notre société.

Et vive aussi la marche à pied !
C'est bon pour la santé, et meilleur que d'être le cul dans une voiture au soleil en respirant la merde produite par sa "propre" voiture ou celle du voisin.

Vu ton QI, tu as dû en respirer toute ta vie.

Signaler Répondre

avatar
Caoutchouc mon amour ! le 29/06/2018 à 18:03
NON AU CAOUTCHOUC a écrit le 29/06/2018 à 17h34

Ah ah Monsieur est un exterminateur d'Hévéas avec sa promotion du caoutchouc !
Ne participons pas à la destruction de l'environnement et MARCHONS A PIEDS, (Pieds nus s'entend) !
Non aux gros flemards pollueurs comme vous !

Hévéa ne meurt pas lorsqu'on en tire du caoutchouc,

le caoutchouc est une matière végétale, pas comme le pétrole qui finit par tuer en empoisonnant toute notre société.

Et vive aussi la marche à pied !
C'est bon pour la santé, et meilleur que d'être le cul dans une voiture au soleil en respirant la merde produite par sa "propre" voiture ou celle du voisin.

Signaler Répondre

avatar
NON AU CAOUTCHOUC le 29/06/2018 à 17:34
caoutchouc a écrit le 29/06/2018 à 17h03

Les pneus en caoutchouc pour vélo, c'est parfaitement jouable.

Par contre, les voitures, c'est mort car ça ne supporte plus les surchauffes liées à la "performance" des voitures modernes pollueuses.

L'utilisation des voitures condamne l'humanité à la destruction de son environnement.

Ah ah Monsieur est un exterminateur d'Hévéas avec sa promotion du caoutchouc !
Ne participons pas à la destruction de l'environnement et MARCHONS A PIEDS, (Pieds nus s'entend) !
Non aux gros flemards pollueurs comme vous !

Signaler Répondre

avatar
caoutchouc le 29/06/2018 à 17:03
Post Velos sans pneus a écrit le 29/06/2018 à 12h35

Surtout les vélos sans pneus ! o:)

Les pneus en caoutchouc pour vélo, c'est parfaitement jouable.

Par contre, les voitures, c'est mort car ça ne supporte plus les surchauffes liées à la "performance" des voitures modernes pollueuses.

L'utilisation des voitures condamne l'humanité à la destruction de son environnement.

Signaler Répondre

avatar
kuraso le 29/06/2018 à 15:34
tout a faux a écrit le 29/06/2018 à 09h37

non, le but ce n est pas moins de voiture, c est moins de pollution!
et avec l arrivée des voitures a hydrogène et les améliorations prévu sur les électriques, le discours qui tend a dire voiture = pollution ne tiendra plus

c est une réalité aujourd'hui, le thermique pollue.... mais savez vous que 47% des polluants viennent... des fortements.... et notamment des pneus???? et c est valable pour tous les véhicules (auto, moto, bus, vélo, trottinette....)
le reste provient de la combustion ...

donc, si il n y a plus de combustion, au même titre que les vélos, les véhicules ont la légitimité de circulation
surtout que la liberté de déplacement est une des liberté fondamentale (regardez la déclaration des droit de l homme, ou encore la philosophie de schengen)

donc on doit qu n aura fini de faire uniquement de la comm', qu on aura engloutis des millions voire des milliards la dessus, qu on se rendre compte que ça correspondait a de très très vieille solution, on fera quoi? vous croyez que les politicards et les fonctionnaires, sans oublier les lobbys feront amende honorable, admettront que leur choix n était peut être pas le meilleur et remettrons tout d aplomb???
biensur que non!

prendre en compte les evloutin technologique c est essentiel!!! heureusement qu on n a pas écouter les anti métro, qui pensait que ça allait fragiliser la ville, créer des bouchons "humains".... sinon, pas de métro a Lyon!

pensez au progrès, refelchissez y!! même si au final, il exclut vos idées (retrogade, puisqu elles visent a contraindre, sanctionner, plutôt que d aménager)

encore une fois pour l'hydrogène ou la voiture électrique vous vous mettez le doigt dans l’œil. Encore que pour la voiture électrique en milieu urbain pourquoi pas...

L'hydrogène il faut construire toute l'infrastructure de stockage et en terme d'énergie grise c'est pas l'idéal (batterie des voitures hydrogène et fabrication de l'hydrogène). Comme le disait un commentateur c'est un "amuse blaireaux".

Pour ce qui est des polluants et des nano particules, merci le tout diesel. Vous oubliez que les particules viennent aussi des freins : https://www.lemonde.fr/planete/article/2015/01/19/le-diesel-n-est-pas-seul-responsable-de-la-pollution-automobile_4558887_3244.html

Ne croyez pas aux beaux discours sur le tout technologique je vous donne un lien sur le paradoxe de Jevons : https://atterrissage.org/technologies-societe-durable-65514b474700

enfin pour le biogaz voici quelques liens :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Conversion_d'électricité_en_gaz si vous voulez vraiment utiliser l'hydrogène comme flux intermédiaire
pour la mobilité le GNL: https://www.actu-environnement.com/ae/news/gnl-gaz-liquefie-carburant-alternative-transport-routier-pollution-diesel-25600.php4
enfin si vous croyez que l'ADEME valide des trucs farfelus et que l'Express les relaie...! https://www.lexpress.fr/actualite/societe/environnement/la-france-pourrait-produire-et-consommer-du-gaz-100-vert-en-2050_1980665.html

Sinon je vous laisse à vos déclarations sur la liberté de circulation qui sont totalement hors sujet. Nous parlons pollutions (15000 morts annuel) et société du tout fossile et de l'hyper consommation. C'est sur que sans interdiction de l'amiante les industriels du bâtiment ne l'auraient plus utilisés !!!
un dernier petit lien :

http://download.macromedia.com/pub/shockwave/cabs/flash/swflash.cab#version=9,0,0,0" width="480" height="320" align="middle" data="http://www.youtube.com/v/nUiFM_YUMMw?version=3&;fs=1&autoplay=0" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"> http://www.youtube.com/v/nUiFM_YUMMw?version=3&;fs=1&autoplay=0" /> http://www.youtube.com/v/nUiFM_YUMMw?version=3&;fs=1&autoplay=0" quality="high" bgcolor="#ffffff" width="480" height="320" align="middle" allowScriptAccess="sameDomain" allowFullScreen="false" type="application/x-shockwave-flash" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer" />

Signaler Répondre

avatar
Post Velos sans pneus le 29/06/2018 à 12:35
Revoilà le foutage de gueule pro voiture a écrit le 29/06/2018 à 11h29

Dites, la voiture à hydrogène, c'est comme la voiture volante pour les années 2000 promise par tous les constructeurs auto pour faire rêver les blaireau et leur faire acheter des merdes bien polluantes ?

Vos voitures, elles vont rouler sans pneus ? Le pneus n'est pas fait avec du pétrole bien polluant ? Des pneus pas recyclables sauf... dans de nouvelles routes !

Le vélo va plus vite en ville, protège l'environnement de tous, aide à garder une bonne santé, coûte moins cher.

Y'a pas photo.

Surtout les vélos sans pneus ! o:)

Signaler Répondre

avatar
Revoilà le foutage de gueule pro voiture le 29/06/2018 à 11:29
tout a faux a écrit le 29/06/2018 à 09h37

non, le but ce n est pas moins de voiture, c est moins de pollution!
et avec l arrivée des voitures a hydrogène et les améliorations prévu sur les électriques, le discours qui tend a dire voiture = pollution ne tiendra plus

c est une réalité aujourd'hui, le thermique pollue.... mais savez vous que 47% des polluants viennent... des fortements.... et notamment des pneus???? et c est valable pour tous les véhicules (auto, moto, bus, vélo, trottinette....)
le reste provient de la combustion ...

donc, si il n y a plus de combustion, au même titre que les vélos, les véhicules ont la légitimité de circulation
surtout que la liberté de déplacement est une des liberté fondamentale (regardez la déclaration des droit de l homme, ou encore la philosophie de schengen)

donc on doit qu n aura fini de faire uniquement de la comm', qu on aura engloutis des millions voire des milliards la dessus, qu on se rendre compte que ça correspondait a de très très vieille solution, on fera quoi? vous croyez que les politicards et les fonctionnaires, sans oublier les lobbys feront amende honorable, admettront que leur choix n était peut être pas le meilleur et remettrons tout d aplomb???
biensur que non!

prendre en compte les evloutin technologique c est essentiel!!! heureusement qu on n a pas écouter les anti métro, qui pensait que ça allait fragiliser la ville, créer des bouchons "humains".... sinon, pas de métro a Lyon!

pensez au progrès, refelchissez y!! même si au final, il exclut vos idées (retrogade, puisqu elles visent a contraindre, sanctionner, plutôt que d aménager)

Dites, la voiture à hydrogène, c'est comme la voiture volante pour les années 2000 promise par tous les constructeurs auto pour faire rêver les blaireau et leur faire acheter des merdes bien polluantes ?

Vos voitures, elles vont rouler sans pneus ? Le pneus n'est pas fait avec du pétrole bien polluant ? Des pneus pas recyclables sauf... dans de nouvelles routes !

Le vélo va plus vite en ville, protège l'environnement de tous, aide à garder une bonne santé, coûte moins cher.

Y'a pas photo.

Signaler Répondre

avatar
tout a faux le 29/06/2018 à 09:37
kuraso a écrit le 29/06/2018 à 09h16

euh le but c'est moins de voitures en ville et non de fluidifier le trafic. La nuance est grande.
Vous n'avez pas besoin de voiture (en théorie) pour les déplacements intra Lyon (sauf peut être St Rambert - Moulin à Vent).
La place de la voiture est encore trop grande en ville (2/3 de la voirie). Les lyonnais me font penser aux Cassandre des années 80 avec la piétonisation des centres villes.
Arrêtez de penser court terme et essayez de vous projeter.

Pour l'hydrogène encore une fausse bonne idée, énergivore et sans moyen de stockage existant, il vaudrait mieux glisser vers le biogaz pour les transports en communs, PL et même véhicule personnel (si si ça existe). Ah mais oui j'oubliais on est pas leader dans le domaine c'est les italiens avec 1 millions de véhicules. Alors il vaut mieux faire des vélos hydrogène, des routes solaires et autres babioles amuse beaufs.

non, le but ce n est pas moins de voiture, c est moins de pollution!
et avec l arrivée des voitures a hydrogène et les améliorations prévu sur les électriques, le discours qui tend a dire voiture = pollution ne tiendra plus

c est une réalité aujourd'hui, le thermique pollue.... mais savez vous que 47% des polluants viennent... des fortements.... et notamment des pneus???? et c est valable pour tous les véhicules (auto, moto, bus, vélo, trottinette....)
le reste provient de la combustion ...

donc, si il n y a plus de combustion, au même titre que les vélos, les véhicules ont la légitimité de circulation
surtout que la liberté de déplacement est une des liberté fondamentale (regardez la déclaration des droit de l homme, ou encore la philosophie de schengen)

donc on doit qu n aura fini de faire uniquement de la comm', qu on aura engloutis des millions voire des milliards la dessus, qu on se rendre compte que ça correspondait a de très très vieille solution, on fera quoi? vous croyez que les politicards et les fonctionnaires, sans oublier les lobbys feront amende honorable, admettront que leur choix n était peut être pas le meilleur et remettrons tout d aplomb???
biensur que non!

prendre en compte les evloutin technologique c est essentiel!!! heureusement qu on n a pas écouter les anti métro, qui pensait que ça allait fragiliser la ville, créer des bouchons "humains".... sinon, pas de métro a Lyon!

pensez au progrès, refelchissez y!! même si au final, il exclut vos idées (retrogade, puisqu elles visent a contraindre, sanctionner, plutôt que d aménager)

Signaler Répondre

avatar
kuraso le 29/06/2018 à 09:16
Tout a fait a écrit le 29/06/2018 à 08h41

Tout a fait! Lyon prefere ecouter les associations de cyclistes qui ne representent qu une infime proportion de la population ... Et bloquent les travaux, ou les discussions, comme pou le cours vitton
Plutot que d ameliorer la fluidité et donc baisser la duree de presence des moteurs en ville, on prefere obstruer les rues, creer des boichons.... Et donc encore plus de pollution (comme le relate certains articles a propos des quais de seine)
Et quid ds bus a hydrogene? Et les taxi a hydrogene, comme a Paris?

Vraiment, aucune intelligence dans ce bled! Juste de la communication, pas de pragmatisme

euh le but c'est moins de voitures en ville et non de fluidifier le trafic. La nuance est grande.
Vous n'avez pas besoin de voiture (en théorie) pour les déplacements intra Lyon (sauf peut être St Rambert - Moulin à Vent).
La place de la voiture est encore trop grande en ville (2/3 de la voirie). Les lyonnais me font penser aux Cassandre des années 80 avec la piétonisation des centres villes.
Arrêtez de penser court terme et essayez de vous projeter.

Pour l'hydrogène encore une fausse bonne idée, énergivore et sans moyen de stockage existant, il vaudrait mieux glisser vers le biogaz pour les transports en communs, PL et même véhicule personnel (si si ça existe). Ah mais oui j'oubliais on est pas leader dans le domaine c'est les italiens avec 1 millions de véhicules. Alors il vaut mieux faire des vélos hydrogène, des routes solaires et autres babioles amuse beaufs.

Signaler Répondre

avatar
Tout a fait le 29/06/2018 à 08:41
A coté de la plaque a écrit le 28/06/2018 à 22h54

et maintenant la mairie fait quoi ? Interdire la circulation en centre ville tous les dimanches ? Est ce que c'est trop pour eux ? Lyon est à désespérer sur l'écologie

Tout a fait! Lyon prefere ecouter les associations de cyclistes qui ne representent qu une infime proportion de la population ... Et bloquent les travaux, ou les discussions, comme pou le cours vitton
Plutot que d ameliorer la fluidité et donc baisser la duree de presence des moteurs en ville, on prefere obstruer les rues, creer des boichons.... Et donc encore plus de pollution (comme le relate certains articles a propos des quais de seine)
Et quid ds bus a hydrogene? Et les taxi a hydrogene, comme a Paris?

Vraiment, aucune intelligence dans ce bled! Juste de la communication, pas de pragmatisme

Signaler Répondre

avatar
A coté de la plaque le 28/06/2018 à 22:54

et maintenant la mairie fait quoi ? Interdire la circulation en centre ville tous les dimanches ? Est ce que c'est trop pour eux ? Lyon est à désespérer sur l'écologie

Signaler Répondre

avatar
L'erreur automobile le 27/06/2018 à 17:28
kuraso a écrit le 27/06/2018 à 16h55

parce que dans les épisodes de pollution en hiver la répartition est grosso modo 1/3 voiture 1/3 chauffage 1/3 industries
en été il n'y a pas de chauffage et pourtant des épisodes de pollution. Cherchez l'erreur ?

Ils feront tout pour se déresponsabiliser. Il y a trop d'intérêts économiques en jeu.

http://www.leparisien.fr/economie/greenpeace-envahit-l-assemblee-generale-de-total-01-06-2018-7747503.php

Signaler Répondre

avatar
kuraso le 27/06/2018 à 16:55
Assoc pollueurs même intérêts ! a écrit le 27/06/2018 à 14h53

Avez-vous remarquer que, même de pseudo associations de lutte contre la pollution, ne citent et ne ciblent JAMAIS , total, rhone poulenc, et autres pollueurs de l'agglomération ?

Toujours et encore, ce sont les automobilistes qui sont stigmatisés !!

A croire que ces associations, n'agissent que pour défendre les intérêts des pollueurs !!

parce que dans les épisodes de pollution en hiver la répartition est grosso modo 1/3 voiture 1/3 chauffage 1/3 industries
en été il n'y a pas de chauffage et pourtant des épisodes de pollution. Cherchez l'erreur ?

Signaler Répondre

avatar
La voie de son maître le 27/06/2018 à 15:24

"Il n'y a pas de pollution à Lyon"
dixit son maire fantôme Gérard Collomb sur l'antenne de Canal+

Signaler Répondre

avatar
Et... le 27/06/2018 à 15:23
julienlyon7 a écrit le 27/06/2018 à 13h40

De toute façon tant qu'aucune solution soit trouvée pour éviter le passage des milliers de vacanciers sous FOURVIERE, les lyonnais pourront bien utiliser tous des vélos... la pollution sera toujours présente....

Sans oublier tous les lyonnais de l'extérieur qui vont travailler dans la ville, et ceux dans la ville qui vont travailler à l'extérieur.

Les vacanciers, tant qu'ils seront en voiture, ils vont polluer ! Donc les pousser plus loin n'est qu'une solution égoïste.

Signaler Répondre

avatar
Assoc pollueurs même intérêts ! le 27/06/2018 à 14:53

Avez-vous remarquer que, même de pseudo associations de lutte contre la pollution, ne citent et ne ciblent JAMAIS , total, rhone poulenc, et autres pollueurs de l'agglomération ?

Toujours et encore, ce sont les automobilistes qui sont stigmatisés !!

A croire que ces associations, n'agissent que pour défendre les intérêts des pollueurs !!

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 27/06/2018 à 14:44

Mais que fait Sa Collomberie ?
C'est bien toujours lui le merdelion, non ?

Signaler Répondre

avatar
julienlyon7 le 27/06/2018 à 13:40

De toute façon tant qu'aucune solution soit trouvée pour éviter le passage des milliers de vacanciers sous FOURVIERE, les lyonnais pourront bien utiliser tous des vélos... la pollution sera toujours présente....

Signaler Répondre

avatar
asphysie lyonnaise le 27/06/2018 à 12:37

Dommage que le sujet des bus roulant au gasoil sur des lignes pourtant prévues pour des bus électrique ne soit pas évoqué....double pollution (air+lignes électriques accrochées) alors que la mécanique électrique est bien plus simple d'entretien (moins de pièces et d'usures moteur)...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.