Le procès de l'accident mortel du cours Vitton fixé au 22 octobre à Lyon

Le procès de l'accident mortel du cours Vitton fixé au 22 octobre à Lyon
Lyonmag.com

Le procès de l'accident mortel du cours Vitton a été fixé au 22 octobre 2018 devant le tribunal correctionnel de Lyon, deux ans jour pour jour après la tragédie qui a coûté la vie à Anne-Laure Moreno.

Seront jugés le conducteur de la voiture, qui roulait sans permis et sans assurance, et qui avait de grillé plusieurs feux rouges, ainsi que le passager avant. 

La propriétaire de la voiture, qui avait prêté son véhicule au chauffard tout en sachant qu'il n'avait pas le permis, ne sera donc pas inquiétée pour la justice, au grand regret de la famille d'Anne-Laure Moreno.

Pour rappel, la jeune femme avait été fauchée par une voiture, elle-même percutée par un véhicule fou conduit par un homme de 25 ans qui avait grillé des feux rouges et roulé à vive allure cours Vitton. Son amie Julie avait, elle, été grièvement blessée.

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mur le 19/07/2018 à 00:21

Le conducteur meurtrier n'étant pas sur le mur des cons aura toute l'indulgence des magistrats de gauche !

Signaler Répondre

avatar
guy le 18/07/2018 à 21:46

Ça n est plus un sentiment, c est une réalité, un fait.

Signaler Répondre

avatar
lyyyyooonnnn le 18/07/2018 à 20:33

Y’a qu’à voir les condamnations ridicules distribuées tous les jours par la justice française c’est pitoyable peu importe le gouvernement, ce n’est pas un commentaire politique mais juste une constatation !!

Signaler Répondre

avatar
Et si sursis le 18/07/2018 à 19:11
guy a écrit le 18/07/2018 à 18h56

n attendez rien de ce procès, malheureusement. Ça sera sursi sursi et sursi

et si ce n'est pas du sursis, ce n'est pas grave, j'aurai transmis ce sentiment que la justice n'est pas la justice et c'est tout bon pour ma famille politique. N'est-ce pas minable ?

Signaler Répondre

avatar
guy le 18/07/2018 à 18:56

n attendez rien de ce procès, malheureusement. Ça sera sursi sursi et sursi

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.