Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le Cardinal Barbarin cité à comparaitre dans l'affaire Preynat - Lyonmag.com

Le procès du cardinal Barbarin maintenu au 7 janvier, les victimes vont demander un renvoi

Le Cardinal Barbarin cité à comparaitre dans l'affaire Preynat - Lyonmag.com

Le procès du cardinal Barbarin, pour non-dénonciation d'agressions sexuelles, débutera bel et bien le 7 janvier prochain.

La date a été maintenue ce lundi, lors de l'audience de consignation qui se déroulait au tribunal correctionnel de Lyon. Pourtant, les protagonistes de l'affaire n'étaient pas à l'abri d'un énième renvoi, à cause de la citation du préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi au Vatican Luis Francisco Ladaria Ferrer qui n'avait pas été envoyée à temps après sa traduction.

 

Ce proche du pape devrait donc être absent de l'audience, ce qui n'empêchera pas la tenue du procès début 2019. Une décision qui a provoqué la colère des parties civiles. Ces dernières demanderont le renvoi de l'audience, car "le seul souhait des parties civiles soit que le dossier soit traité dans sa totalité". Leurs avocats se tiendront, malgré tout, "prêts au cas où".

 

Si le procès venait à nouveau à être renvoyé pour que le membre du Vatican soit jugé aux côtés de Philippe Barbarin et des autres prévenus, il se pourrait qu'il n'ait pas lieu avant fin 2019, voire début 2020 !

 

Luis Ladaria a bel et bien été notifié mais le Vatican prend aujourd'hui le soin, et le temps, d'analyser le dossier. Et ne transmet aucun délai aux avocats. "On ne sait pas si on aura un jour un retour ! Ils prennent le temps qu'ils veulent, et peuvent ainsi éviter qu'il soit jugé !", se plaint Me Emmanuelle Haziza.

"C'est un double langage, il y a celui destiné à l'opinion publique pour montrer que les autorités sont actives alors que dans les faits, on se rend compte que tout est compliqué, qu'il n'y a pas de transparence sur les procédures et qu'on n'est même pas sûrs qu'elles aboutissent", a rajouté Me Nadia Debbache, avocate de François Devaux, président de l'association La Parole Libérée.



Tags : cardinal barbarin | procès | affaire Preynat |

Commentaires 24

Déposé le 05/09/2018 à 21h26   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par l'avocado Citer

Il me dégoûte et me donne JUSTE envie de gerber pourrie jusqu'à la moelle

Déposé le 05/09/2018 à 08h47  
Par REX Citer

rhooo!! a écrit le 04/09/2018 à 19h46

Vous êtes malade. A vous lire, la totalité des gens qui croient sont des barges. Rappelez-vous qu'ils sont plus nombreux que les athées, et que la totalité de vos aïeux étaient sans doute croyants...

"Rappelez-vous qu'ils sont plus nombreux que les athée"

Rien n'est moins sur, à moins que vous comptiez comme Chrétien tout ses enfants baptisés de force mais qui aujourd'hui n'ont que faire de vos chimères....

"que la totalité de vos aïeux étaient sans doute croyants..."

C'est pas faux nos aïeux n'avaient pas notre niveau d'instruction ni la connaissance de l'ensemble des saloperies que l'église dissimule.

Déposé le 04/09/2018 à 19h46  
Par rhooo!! Citer

Zig a écrit le 03/09/2018 à 23h16

Les "hauts gradés" de l'église catho ne condamnent leur collègue Barbarin que sous le couvert de l'anonymat.

On peux donc imaginer que les brebis du troupeau, les fidèles, à savoir les parents des victimes (parents qui vouent une adoration mystique aux pontes de l'église) préfèrent SACRUFIER leurs enfants sur l'autel de la religion et pour le plaisir (sexuel) des "abstinants" plutôt que de les dénoncer.

C'est aussi cela le pouvoir de l'emprise de l'église sur ces fidèles.

Mais oui, ces parents qui savaient ET qui n'ont rien dit sont complices bien entendu.

Vous êtes malade. A vous lire, la totalité des gens qui croient sont des barges. Rappelez-vous qu'ils sont plus nombreux que les athées, et que la totalité de vos aïeux étaient sans doute croyants...

Déposé le 04/09/2018 à 19h26   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par A cqfd Citer

Ce que vous écrivez est faux. Les parents ont écrit à "l'employeur" mais n'ont déposé aucune plainte. La lettre écrite par les parents est visible sur leur site internet. S'ils avaient déposé plainte à l'époque, l'affaire de ce pedophile aurait été réglée depuis bien longtemps.

Déposé le 04/09/2018 à 19h21   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par A Zig Citer

Vous pouvez parler d'emprise ou de ce que vous voulez, cela ne dédouane pas les parents de leurs responsabilités. Ils n'ont pas dénoncé les faits qu'ils connaissaient aux autorités judiciaires. C'est une réalité qui ne peut être niée.

Déposé le 04/09/2018 à 16h01  
Par Zig Citer

"Zig" incestophobe? a écrit le 04/09/2018 à 14h47

Et vous Zig dites-nous donc ce que vous feriez "si votre enfant était victime de l'inceste de la part de votre père" ?

Savez-vous que certains militent pour la légalisation de l'inceste entre personnes consentantes? Cela a fait même l'objet d'un film récent encensé par la critique ! (ôtez-moi d'un doute" http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=244974.html )

Pourquoi vous opposez à l'amour (je ne parle pas de viol)? MDR!!!

https://www.franceinter.fr/societe/inceste-dans-la-somme-si-ce-n-etait-pas-de-l-amour-ne-serait-pas-ensemble

J'ai pourtant clairement décrit une situation d'inceste entre enfants et parents directs, c'est à dire de la pédophilie incestueuse.
Et non de relations entre adultes consantants de la même famille.

Si je suis incestophobe et pedophilophobe? Bien évidemment OUI.

Même si les critiques trouvent cela génial.

Pour répondre à votre question personnelle, j'ai dénoncé le mâle avant qu'il ne sevice sur mes enfants et "géré" ma part de victime de l'inceste (il y avait aussi prescription...).

Déposé le 04/09/2018 à 14h47  
Par "Zig" incestophobe? Citer

Zig a écrit le 04/09/2018 à 13h23

Avez vous déjà entendu parler d'emprise ?

L'église pour certains est comme une grande famille.
Pour les fidèles, les prêtres sont un peu les parents, les guides spirituels, ceux qui ont le juste savoir.
Cela donne au clergé énormément d'emprise sur les fideles.

Si votre enfant était victime de l'inceste de la part de votre père, iriez vous dénoncer votre père à la justice.?
Lui demanderiez vous de ne plus approcher de votre enfant ?
Ou fermeriez vous les yeux car c'est vôtre père et que vous le respectez quoi qu'il arrive ?

Dans l'église, cette grande famille, c'est le même modèle je pense.

Certains "fidèles" protègent, pour le meilleur et pour le pire, le clergé.
Quitte à sacrifier leurs enfants.

Donc oui, certains parents n'iront pas porter plainte en judiciere pour protéger leur famille.

Et vous Zig dites-nous donc ce que vous feriez "si votre enfant était victime de l'inceste de la part de votre père" ?

Savez-vous que certains militent pour la légalisation de l'inceste entre personnes consentantes? Cela a fait même l'objet d'un film récent encensé par la critique ! (ôtez-moi d'un doute" http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=244974.html )

Pourquoi vous opposez à l'amour (je ne parle pas de viol)? MDR!!!

https://www.franceinter.fr/societe/inceste-dans-la-somme-si-ce-n-etait-pas-de-l-amour-ne-serait-pas-ensemble

Déposé le 04/09/2018 à 13h23  
Par Zig Citer

A Question a écrit le 04/09/2018 à 08h32

Pour répondre à votre question, si je sais, les parents du principal intéressé ont écrit à l'archevêque de Lyon de l'époque des faits. La lette a été rendue publique par l'intéressé et son association. Les parents ont écrit à l'archevêque mais n'ont pas dénoncé à la justice. On peut leur trouver des excuses, mais les faits sont là. Ils n'ont pas dénoncé à la justice. Pour votre part, si votre enfant est victime d'abus sexuels, à qui adressez vous une plainte ? À la justice ou à l'employeur du coupable ? Pour ma part, c'est bien à la justice que je m'adresse.

Avez vous déjà entendu parler d'emprise ?

L'église pour certains est comme une grande famille.
Pour les fidèles, les prêtres sont un peu les parents, les guides spirituels, ceux qui ont le juste savoir.
Cela donne au clergé énormément d'emprise sur les fideles.

Si votre enfant était victime de l'inceste de la part de votre père, iriez vous dénoncer votre père à la justice.?
Lui demanderiez vous de ne plus approcher de votre enfant ?
Ou fermeriez vous les yeux car c'est vôtre père et que vous le respectez quoi qu'il arrive ?

Dans l'église, cette grande famille, c'est le même modèle je pense.

Certains "fidèles" protègent, pour le meilleur et pour le pire, le clergé.
Quitte à sacrifier leurs enfants.

Donc oui, certains parents n'iront pas porter plainte en judiciere pour protéger leur famille.

Déposé le 04/09/2018 à 13h04  
Par CQFD. Citer

A Question a écrit le 04/09/2018 à 08h32

Pour répondre à votre question, si je sais, les parents du principal intéressé ont écrit à l'archevêque de Lyon de l'époque des faits. La lette a été rendue publique par l'intéressé et son association. Les parents ont écrit à l'archevêque mais n'ont pas dénoncé à la justice. On peut leur trouver des excuses, mais les faits sont là. Ils n'ont pas dénoncé à la justice. Pour votre part, si votre enfant est victime d'abus sexuels, à qui adressez vous une plainte ? À la justice ou à l'employeur du coupable ? Pour ma part, c'est bien à la justice que je m'adresse.

La plainte a bien été adressée à la justice contre l'employeur qui savait mais qui a refusé d'agir, ce qui est un délit.

Déposé le 04/09/2018 à 08h32   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par A Question Citer

Pour répondre à votre question, si je sais, les parents du principal intéressé ont écrit à l'archevêque de Lyon de l'époque des faits. La lette a été rendue publique par l'intéressé et son association. Les parents ont écrit à l'archevêque mais n'ont pas dénoncé à la justice. On peut leur trouver des excuses, mais les faits sont là. Ils n'ont pas dénoncé à la justice. Pour votre part, si votre enfant est victime d'abus sexuels, à qui adressez vous une plainte ? À la justice ou à l'employeur du coupable ? Pour ma part, c'est bien à la justice que je m'adresse.

Déposé le 04/09/2018 à 07h18  
Par Question? Citer

pour ALFRED a écrit le 03/09/2018 à 21h57

Les premiers qui savaient et n'ont pas dénoncé à la justice, ce sont hélas les parents.

Est ce que les parents savaient?
Vous n'en savez rien, mais même si c'étaient le cas en quoi cela dédouanerait Barbarin qui a reconnu être informé et qui n'a rien fait.

Déposé le 03/09/2018 à 23h16  
Par Zig Citer

pour ALFRED a écrit le 03/09/2018 à 21h57

Les premiers qui savaient et n'ont pas dénoncé à la justice, ce sont hélas les parents.

Les "hauts gradés" de l'église catho ne condamnent leur collègue Barbarin que sous le couvert de l'anonymat.

On peux donc imaginer que les brebis du troupeau, les fidèles, à savoir les parents des victimes (parents qui vouent une adoration mystique aux pontes de l'église) préfèrent SACRUFIER leurs enfants sur l'autel de la religion et pour le plaisir (sexuel) des "abstinants" plutôt que de les dénoncer.

C'est aussi cela le pouvoir de l'emprise de l'église sur ces fidèles.

Mais oui, ces parents qui savaient ET qui n'ont rien dit sont complices bien entendu.

Déposé le 03/09/2018 à 22h33  
Par TINTIN Citer

pour ALFRED a écrit le 03/09/2018 à 21h57

Les premiers qui savaient et n'ont pas dénoncé à la justice, ce sont hélas les parents.

Pendant que vous y êtes, dénoncé les victimes ! Elles aussi savaient ... votre post est pitoyable.

Déposé le 03/09/2018 à 22h29   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par 100000 victimes? Citer

Le prêtre qui a lancé la pétition est il une victime de la pedophilie? Les 100000 et plus signataires de la pétition sont elles des victimes de la pedophilie ? La Justice est elle saisie oui ou non?

Déposé le 03/09/2018 à 21h57   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par pour ALFRED Citer

Les premiers qui savaient et n'ont pas dénoncé à la justice, ce sont hélas les parents.

Déposé le 03/09/2018 à 20h59  
Par Réponse ! Citer

Question? a écrit le 03/09/2018 à 18h50

Mais alors répondez donc à cette question simple:

"pourquoi donc le Vatican cherche à gagner du temps?"

Si des gens comme Cohn-Bendit, Bergé, ou Mitterand, n'ont jamais été inquiétés, comment voulez-vous que Barbarin le soit ?

Déposé le 03/09/2018 à 20h23  
Par espritpratique Citer

Gotham city. a écrit le 03/09/2018 à 17h23

Procès satanique maconnique .

Pas Gotham City -- Vinatier ou Ste Anne pour vous, vite !

Déposé le 03/09/2018 à 19h32  
Par Zig Citer

Vivement le 7 janvier n'en déplaise aux lyncheurs! a écrit le 03/09/2018 à 17h41

Vous confondez les accusations des lyncheurs avec la vérité, ce que vous dites n'est que "la vérité" des lyncheurs et de leurs avocats qui ne se sont pas cachés que leur objectif était de faire "vivre le débat" le plus longtemps possible... tant qu'on repousse les procès, ils peuvent se déchainer...quand la justice aura définitivement jugé le cas ils ne pourront plus le faire!

Ce sont les parties civiles qui veulent "faire durer le plaisir"!

À force, on la connaît votre théorie bidon, à savoir :
Les victimes de la pédophilie deviennent les lyncheurs des pédophiles.
Et en contre partie, les lyncheurs pédophiles deviennent les victimes des violés de la pédophilie.

Donc là, selon vous, on est au stade où les violeurs pédophiles seraient les victimes d'un lynchage médiatique, pauvres victimes.

Par contre les Vraies victimes disent:

"le seul souhait des parties civiles soit que le dossier soit traité dans sa totalité".

Ce que le Vatican ne veut pas en faisant traîner les choses de sortes qu'en janvier le dossier ne puisse être traité en totalité.

C'est pas plus compliqué que cela voyez-vous !

Mais bien sûr que vous le voyez, vous niez juste le comprendre tout comme vous niez comprendre qui sont dans cette affaire les vraies victimes de la pédophilie.

Déposé le 03/09/2018 à 18h50  
Par Question? Citer

Vivement le 7 janvier n'en déplaise aux lyncheurs! a écrit le 03/09/2018 à 17h41

Vous confondez les accusations des lyncheurs avec la vérité, ce que vous dites n'est que "la vérité" des lyncheurs et de leurs avocats qui ne se sont pas cachés que leur objectif était de faire "vivre le débat" le plus longtemps possible... tant qu'on repousse les procès, ils peuvent se déchainer...quand la justice aura définitivement jugé le cas ils ne pourront plus le faire!

Ce sont les parties civiles qui veulent "faire durer le plaisir"!

Mais alors répondez donc à cette question simple:

"pourquoi donc le Vatican cherche à gagner du temps?"

Déposé le 03/09/2018 à 18h18  
Par Alfred Citer

Vivement le 7 janvier n'en déplaise aux lyncheurs! a écrit le 03/09/2018 à 17h41

Vous confondez les accusations des lyncheurs avec la vérité, ce que vous dites n'est que "la vérité" des lyncheurs et de leurs avocats qui ne se sont pas cachés que leur objectif était de faire "vivre le débat" le plus longtemps possible... tant qu'on repousse les procès, ils peuvent se déchainer...quand la justice aura définitivement jugé le cas ils ne pourront plus le faire!

Ce sont les parties civiles qui veulent "faire durer le plaisir"!

C'est audacieux de faire passer les victimes pour des bourreaux et les bourreaux pour des victimes mais n'oubliez jamais que si barbare 1 avait averti la justice des viols commis par preynat vous n'en seriez pas là.

Déposé le 03/09/2018 à 17h41  
Par Vivement le 7 janvier n'en déplaise aux lyncheurs! Citer

Question? a écrit le 03/09/2018 à 17h33

"...Ce sera un non-lieu ou une relaxe... et l'affaire sera close définitivement! ..."

Si c'est si évident pourquoi donc le Vatican cherche à gagner du temps?

"On ne sait pas si on aura un jour un retour ! Ils prennent le temps qu'ils veulent, et peuvent ainsi éviter qu'il soit jugé !"

Vous confondez les accusations des lyncheurs avec la vérité, ce que vous dites n'est que "la vérité" des lyncheurs et de leurs avocats qui ne se sont pas cachés que leur objectif était de faire "vivre le débat" le plus longtemps possible... tant qu'on repousse les procès, ils peuvent se déchainer...quand la justice aura définitivement jugé le cas ils ne pourront plus le faire!

Ce sont les parties civiles qui veulent "faire durer le plaisir"!

Déposé le 03/09/2018 à 17h33  
Par Question? Citer

Ils prèfèrent le lynchage à la justice! a écrit le 03/09/2018 à 17h00

Les victimes devenues lyncheuses et vengeresses ne veulent pas que Mgr Barbarin soit jugé le 7 janvier car elles savent très bien que l'affaire est juridiquement entendue : Ce sera un non-lieu ou une relaxe... et l'affaire sera close définitivement!

Insupportable pour ceux qui veulent pouvoir continuer à lyncher Mgr Barbarin c'est pourquoi elles manoeuvrent pour que l'affaire soit repoussée à l'infini et qu'ainsi elles puissent continuer leur lynchage!

Espérons que la Justice française ne se laissera pas impressionnée par le barouf mediatique, que l'audience ait bien lieu le 6 janvier pour que "justice soit rendue"!

"...Ce sera un non-lieu ou une relaxe... et l'affaire sera close définitivement! ..."

Si c'est si évident pourquoi donc le Vatican cherche à gagner du temps?

"On ne sait pas si on aura un jour un retour ! Ils prennent le temps qu'ils veulent, et peuvent ainsi éviter qu'il soit jugé !"

Déposé le 03/09/2018 à 17h23  
Par Gotham city. Citer

Procès satanique maconnique .

Déposé le 03/09/2018 à 17h00  
Par Ils prèfèrent le lynchage à la justice! Citer

Les victimes devenues lyncheuses et vengeresses ne veulent pas que Mgr Barbarin soit jugé le 7 janvier car elles savent très bien que l'affaire est juridiquement entendue : Ce sera un non-lieu ou une relaxe... et l'affaire sera close définitivement!

Insupportable pour ceux qui veulent pouvoir continuer à lyncher Mgr Barbarin c'est pourquoi elles manoeuvrent pour que l'affaire soit repoussée à l'infini et qu'ainsi elles puissent continuer leur lynchage!

Espérons que la Justice française ne se laissera pas impressionnée par le barouf mediatique, que l'audience ait bien lieu le 6 janvier pour que "justice soit rendue"!

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.