Une tentative de putsch manquée au Rassemblement national de la Région

Une tentative de putsch manquée au Rassemblement national de la Région
Christophe Boudot - LyonMag

Le jeune élu Antoine Mellies a beau refuser d’évoquer l’affaire, son silence ne retire rien au fait qu’il a bel et bien tenté de mener récemment un putsch contre le président du groupe Rassemblement National à la Région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Plutôt un pu-putsch qu’un putsch" tente de relativiser un proche du président Christophe Boudot. Reste que lors de la réunion de rentrée du groupe RN à la Région, Antoine Mellies a bien évoqué son intention de réclamer l’élection d’un nouveau président. Avec, selon plusieurs témoignages, l’intention évidente de bouter dehors un Christophe Boudot qui, effectivement, ne fait pas l’unanimité.

Au départ, Antoine Mellies a voulu profiter du renouvellement du bureau du groupe. "Profitons de l’occasion pour remettre les compteurs à zéro et refaire l’élection du président", a-t-il expliqué en substance à ses camarades de parti. Selon nos informations, l’affaire a finalement été tranchée au plus haut niveau, c’est-à-dire à Paris. Laisser la Région Auvergne-Rhône-Alpes procéder à une nouvelle élection de son président de groupe, c’était risquer d’ouvrir la boîte de Pandore. Prudente, Marine Le Pen n’a surtout pas souhaité s’engager dans cette voie.

Dynamique et très présent dans sa commune de Givors, Antoine Mellies ne manque pas d’ambition. "Sa jeunesse le rend un peu trop impatient et un peu trop pressé", s’amuse un élu qui n’ignore rien des tensions internes au groupe.

On connaît l’état des relations difficiles entre Christophe Boudot et Muriel Coativy qui lui a succédé comme patronne de la fédération du Rhône. C’est un peu la guerre des anciens contre les modernes. Soutien inconditionnel de Marine Le Pen, Muriel Coativy reproche à Christophe Boudot d’être resté un peu trop proche de Jean-Marie Le Pen et de Bruno Gollnisch dont il est par ailleurs l’un des assistants parlementaires (à temps partiel).

Mais le principal défaut de Christophe Boudot aux yeux de certains de ses camarades reste son peu de poids politique. À la Région, malgré un groupe qui compte 31 élus (autant que les socialistes) il a effectivement du mal à exister face à un Laurent Wauquiez qui, sur bien des sujets, piétine ses plates-bandes. Il est ainsi très difficile pour le RN de critiquer la politique menée en Auvergne- Rhône-Alpes en faveur de la sécurité dans les TER ou les lycées.

L’autre argument largement agité contre Christophe Boudot par ses propres "amis" concerne son peu d’assiduité au conseil municipal de Lyon et à la Métropole. "Il n’habite même pas la ville de Lyon", s’indignent certains élus frontistes qui lui conseillent plutôt d’aller se présenter à Limonest où le maire Max Vincent a d’ores et déjà annoncé qu’il est bien décidé à repartir en 2020 pour un huitième mandat.

Pour en revenir à Muriel Coativy, elle-même est loin de faire l’unanimité. Depuis qu’elle dirige le RN dans le Rhône, la fédération est totalement inexistante. "Les militants sont totalement démobilisés", se désolent les plus aimables.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zen le 02/10/2018 à 18:42
En attendant Marion... a écrit le 02/10/2018 à 17h04

La seule question qui vaille, c'est quand Marion reviendra-t-elle en politique?

Le reste n'est que transition...

Nous l’attendons Tous pour La victoire .

Signaler Répondre

avatar
Bien réel le 02/10/2018 à 18:37
En attendant Marion... a écrit le 02/10/2018 à 17h04

La seule question qui vaille, c'est quand Marion reviendra-t-elle en politique?

Le reste n'est que transition...

Plutôt que spéculer sur un éventuel retour, vous devriez vous interroger sur son départ

Signaler Répondre

avatar
En attendant Marion... le 02/10/2018 à 17:04

La seule question qui vaille, c'est quand Marion reviendra-t-elle en politique?

Le reste n'est que transition...

Signaler Répondre

avatar
MELLIES un jeune homme fougueux! le 02/10/2018 à 17:02

Marine LE PEN a privilégié la continuité , vu la situation actuelle elle a probablement eu raison (vol de l'argent du RN par quelques "juges" idéologues, démotivation, preparation des européennes, démotivation, etc...) mais il est clair que BOUDOT ne fait pas le poids face à WAUQUIEZ, Antoine MELLIES est jeune et plein de talent... même si il est encore trop impétueux... C'est un jeune prometeur pour le FN, mais peut-être a-t-il le tord de ne pas avoir "les qualités requises" pour être proche de Marine LE PEN...

Signaler Répondre

avatar
xav d'Auvergne le 02/10/2018 à 15:37

Votre dernière phrase ne reflète aucunement la réalité ni l'avis de la très grande majorité des militants de la fédération du Rhône. Muriel COATIVY est particulièrement investie dans la vie de la fédération et le taux d'activités a fait un bond depuis qu'elle en est la déléguée départementale. Je ne sais pas où vous avez récupéré vos information la concernant, mais je vous mets au défi de citer plus de 5 personnes qui affirment le contraire. Je vous conseille d'aller faire un tour sur le site internet de la fédération du Rhône, sur Twitter, Facebook... et de constater par vous même le nombre d'activités qui y sont recensées et le dynamisme de la fédération, de ses membres, élus, sympathisants ou adhérents.

Signaler Répondre

avatar
Latifa le 01/10/2018 à 18:29
Foire à gogos a écrit le 01/10/2018 à 10h39

Un grand classique au front nazional, critiquer à fond le système tout profitant bien de ce ce système....

Dans un pays de gogols ,vous l’avez oublié. CASSOS ou CAILLRAS ? Choisit ton camps camarade français! Pour les grolandais qui ont la double nationalité la question ne se pose pas .mdr.

Signaler Répondre

avatar
Fou thèse le 01/10/2018 à 15:04
La prochaine fois ! a écrit le 01/10/2018 à 13h58

Dommage que Monsieur Mellies, n'ai pu arriver à ses fins.

Ce n'est que parti remise. Dommage que le RN de Paris, n'ai pas pris conscience de la réalité de terrain.

J'adresse tous mes vœux de réussite à Monsieur Mellies qui fait honneur a son mandat.

Quoi vous affirmez que le RN parisien est déconnecté du terrain...... Alors même que le cheval de bataille de marine c'est de s'autoproclamer proche du peuple

Signaler Répondre

avatar
La prochaine fois ! le 01/10/2018 à 13:58

Dommage que Monsieur Mellies, n'ai pu arriver à ses fins.

Ce n'est que parti remise. Dommage que le RN de Paris, n'ai pas pris conscience de la réalité de terrain.

J'adresse tous mes vœux de réussite à Monsieur Mellies qui fait honneur a son mandat.

Signaler Répondre

avatar
Foire à gogos le 01/10/2018 à 10:39
Guégerre comme les autres a écrit le 01/10/2018 à 08h28

Une alternative politique le Rassemblement Nationale ?

La bonne blague.
Tous pareils.
Je ne savais pas que Boudot était aussi en plus de ses fonctions, assistant parlementaire. C'est une bonne place sans qu'on puisse jamais savoir ce qu'il fait exactement. Mais normalement c'est épuisant et à plein temps.
Vive les indemnités !

Un grand classique au front nazional, critiquer à fond le système tout profitant bien de ce ce système....

Signaler Répondre


avatar
Guégerre comme les autres le 01/10/2018 à 08:28

Une alternative politique le Rassemblement Nationale ?

La bonne blague.
Tous pareils.
Je ne savais pas que Boudot était aussi en plus de ses fonctions, assistant parlementaire. C'est une bonne place sans qu'on puisse jamais savoir ce qu'il fait exactement. Mais normalement c'est épuisant et à plein temps.
Vive les indemnités !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.