Interpol confie sa présidence au sud-coréen Kim Jong-yang

Interpol confie sa présidence au sud-coréen Kim Jong-yang
Le siège d'Interpol - LyonMag

Interpol a de nouveau un président.

Après des semaines d'inquiétude puis de crise liée à la disparition de Meng Hongwei, retenu par les autorités chinois après des soupçons de corruption, l'organisation de coopération policière internationale basée à Lyon a élu depuis Dubaï Kim Jong-yang. Le Sud-Coréen faisait déjà l'intérim depuis le départ impromptu de son prédécesseur.

Depuis quelques heures, la polémique enflait autour de la candidature du russe Alexander Prokopchuk. Proche de Vladimir Poutine, il avait travaillé pour les services de sécurité au ministère de l'Intérieur russe. Et les opposants au Kremlin craignaient de subir davantage de répression de la part d'Interpol.

Le siège d'Interpol se trouve à la Cité Internationale, dans le 6e arrondissement de Lyon.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
? le 21/11/2018 à 21:35

@????????? Il est où le problème ?? Comprend pas ??

Signaler Répondre

avatar
??????????? le 21/11/2018 à 09:06

C'est une plaisanterie ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.