Trois ans de prison pour avoir acheté une camionnette ayant servi au transport de cannabis

Trois ans de prison pour avoir acheté une camionnette ayant servi au transport de cannabis
Photo d'illustration - LyonMag.com

L'homme de 35 ans a été condamné pour association de malfaiteurs. Il a, en revanche, été écarté de toute implication pour trafic de stupéfiants.

Drôle d'affaire jugée ce vendredi au tribunal correctionnel de Lyon. Une affaire qui implique un repris de justice, une camionnette... et 21 sacs contenant au total 676 kilos de cannabis.

L'histoire remonte au 8 décembre 2013. Après un contrôle de la voiture ouvreuse au péage de Chanas, sur l'A7, le fourgon rempli, situé un peu plus haut, fait demi-tour et emprunte l'autoroute à contresens, jusqu'à Valence. Le chauffeur refait ensuite demi-tour et abandonne son véhicule sur l'aire de repos Latitude 45.

Le vendeur du camion relaxé

Si les enquêteurs parviennent à retracer le parcours des deux véhicules, qui se sont retrouvés à Béziers, dans l'Hérault, ils ne réussissent pas à identifier les différents chauffeurs. Seule une trace ADN, présente sur une bouteille, amène vers l'homme de 35 ans. Ce dernier, déjà condamné en 2011 pour trafic de stupéfiants, venait de sortir de prison au moment des faits. Interrogé, il explique avoir acheté le fourgon pour quelqu'un d'autre. Il n'en dira pas plus, par peur de représailles. 

Au tribunal, ce vendredi, les propos de la défense n'ont pas changé. Le vendeur de la camionnette a rapidement été écarté de toute implication, et ce malgré quelques interrogations autour de la vente et de sa fuite temporaire en Tunisie. Les personnes impliquées dans le transport de marchandises n'ont jamais pu être identifiées, seul l'homme de 35 ans a donc pu être jugé. Alors que le parquet réclamait 5 ans de prison ferme, le tribunal a finalement décidé d'une peine de 3 ans de prison. L'homme devrait pouvoir demander un aménagement de peine.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
JL MÉLANCOLIE le 26/11/2018 à 00:07

Bravo à lui de ouvert sa PME tout seul

Signaler Répondre

avatar
pas d'excuse le 24/11/2018 à 11:52

Je vous parie que cette camionnette n'était pas aux normes écologiques en rigueur. Pas d'excuse !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.