Lyon : il poignarde un homme à la nuque pour une cigarette refusée

Lyon : il poignarde un homme à la nuque pour une cigarette refusée
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés dans la nuit de jeudi à vendredi, rue Pierre Sémard à Oullins.

Un homme originaire de La Mulatière a poignardé, au niveau du coup, un autre individu, semble-t-il après le refus de ce dernier d’offrir une cigarette. La victime a obtenu 7 jours d’ITT. L’agresseur, âgé de 49 ans, a été interpellé peu après les faits.

Malgré avoir nié les faits, il a été présenté au parquet et écroué.

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
C signé le 24/01/2019 à 06:33

Dans le dos....... c signé.

Signaler Répondre

avatar
Surementunidenti le 24/01/2019 à 05:55
Chance pour la France a écrit le 22/01/2019 à 19h48

Pourquoi ne pas mettre les prénoms des voyou nous aurions une idée de quelle catégorie de racaille il s'agit

Surement un identitaires

https://www.rue89lyon.fr/2018/09/06/coups-de-couteau-dans-le-vieux-lyon-cinq-personnes-de-la-mouvance-identitaire-condamnees/

Signaler Répondre

avatar
Lesidentitairesencore le 24/01/2019 à 05:48
chancepourlafrance a écrit le 21/01/2019 à 14h48

dans le dos
on les reconnait

Oui c'est surment des identitaires, c'est leur marque de fabrique a lyon dailleur ce n'est pas la premiere fois la premiere:https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-lyon-metropole/2018/09/05/coups-de-couteau-a-saint-jean-cinq-militants-d-extreme-droite-devant-la-justice

Signaler Répondre

avatar
Jean Rachid le 23/01/2019 à 20:49

Si tu fumes une clope électronique et un agresseur te demande une cigarette tu fais quoi tu lui donnes mais tu lui dis que tu es malade et que tu as la grippe peut-être qu'il va te laisser tranquille ou alors tu es dans la merde c'est pour ça continue quand même acheter des clopes on sait jamais si un agresseur vous demande une cigarette ça pourrait vous sauver la vie

Signaler Répondre

avatar
Batman le 22/01/2019 à 23:40

Ça devient Arkham à ciel ouvert.

Signaler Répondre

avatar
Chance pour la France le 22/01/2019 à 19:48

Pourquoi ne pas mettre les prénoms des voyou nous aurions une idée de quelle catégorie de racaille il s'agit

Signaler Répondre

avatar
La routine le 21/01/2019 à 23:22

Pas de panique, c'est surement encore un "déséquilibré"...

Signaler Répondre

avatar
Les lois de la rue sont si violentes. le 21/01/2019 à 18:18

Le tabac a encore tué en république bananière française.

Signaler Répondre

avatar
Décadence laxistes. le 21/01/2019 à 18:16
Bienvenue au FRANBOULISTAN. a écrit le 21/01/2019 à 15h01

C’est devenu normal,en république bananière française.

Après les trente glorieuses,nous voilà dans les trente tueuses..

Signaler Répondre

avatar
Tu l’a dit’ JAQUOUILLE... le 21/01/2019 à 18:14
CQFD. a écrit le 21/01/2019 à 15h59

Charriez pas vous semblez méconnaitre l'histoire il y a un peine un siècle aucun homme ne traversait seul une grande ville telle que Lyon la nuit....

Je veux bien vous croire , c’est pour ça , que nous sommes revenus au moyen âge, avec ses bandits de grands chemins et ses assassins sans scrupules ...

Signaler Répondre

avatar
Cou-cou cou-cou le 21/01/2019 à 17:34

Coucou, coup ou cou ?

Signaler Répondre

avatar
CQFD. le 21/01/2019 à 15:59
Bienvenue au FRANBOULISTAN. a écrit le 21/01/2019 à 15h01

C’est devenu normal,en république bananière française.

Charriez pas vous semblez méconnaitre l'histoire il y a un peine un siècle aucun homme ne traversait seul une grande ville telle que Lyon la nuit....

Signaler Répondre

avatar
Bienvenue au FRANBOULISTAN. le 21/01/2019 à 15:01

C’est devenu normal,en république bananière française.

Signaler Répondre

avatar
chancepourlafrance le 21/01/2019 à 14:48

dans le dos
on les reconnait

Signaler Répondre

avatar
HP de rue le 21/01/2019 à 13:05

Encore un fou?

Signaler Répondre

avatar
indigné69 le 21/01/2019 à 12:42

L'attractivité de Lyon et environs ! littéralement un piège pour touristes et d'autres bipèdes vulnérables…..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.