Lyon : des gilets jaunes rassemblés devant le domicile de Gérard Collomb

Lyon : des gilets jaunes rassemblés devant le domicile de Gérard Collomb
Gérard Collomb - LyonMag

Ce vendredi soir, quelques dizaines de gilets jaunes ont décidé de monter jusque sur les hauteurs du 5e arrondissement de Lyon.

Mise à jour à 15h25 : David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, en froid avec Gérard Collomb, a voulu soutenir son rival maire de Lyon : “Je condamne fermement ces méthodes d’intimidation, contraires aux valeurs républicaines. La vie privée et familiale doit être respectée, sans exception”,

Article initial : Ils ont manifesté devant le domicile de Gérard Collomb.

Des slogans ont été scandés à l’adresse du maire de Lyon, ancien ministre de l’Intérieur du gouvernement d’Edouard Philippe : “Macron, Collomb : on dit non. Trop de répressions, aucune communication”.
Ils reprochaient notamment à Gérard Collomb de ne jamais avoir répondu à leur demande d’audience à la mairie centrale.

La police, prévenue, est intervenue et a mis fin au rassemblement des gilets jaunes vers 21h. Aucune interpellation n’a été menée.

20 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Objectif Lune le 28/04/2019 à 15:24

Ils sont partout !

Signaler Répondre

avatar
yfoyka le 28/04/2019 à 14:20

la paix.On peut etre Maire,avoir été ministre (pas lontemps,partir au bon moment) avoir été socialiiste puis lrem avoir plus de 70ans et bien aimer sa tranquillité et surtout comme tous le pognon

Signaler Répondre

avatar
Mascarade GJ le 28/04/2019 à 13:58
1083 a écrit le 27/04/2019 à 13h23

pourtant les GJ ont l'air de demander non pas une opinion mais un fait : "trop de répression" ce qui est vrai et "pas de communication" je ne peux pas juger mais cela fait 5 mois que le mouvement dure (plus longtemps que 1848) et il n'y a aucune volonté des élus d'établir un dialogue.
Exemple : à l'acte 2 ou 3 François de Rugy a voulu inviter un certain nombre de portes paroles du mouvement pour "dialoguer" sans que "ce dialogue" ne soit retransmis en direct. Résultat (et je le comprends) pas de transparence pas de dialogue possible.

la balle est dans le camp des "élus"

Oui, enfin, sait-on réellement ce que veulent les GJ, le savent-ils eux même?

Mascarade GJ:
https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/gilets-jaunes/gilets-jaunes-comment-l-arrivee-d-un-mysterieux-monsieur-x-au-sein-du-mouvement-a-tourne-a-la-mauvaise-blague_3087941.html

Signaler Répondre

avatar
UN CON PETANT le 28/04/2019 à 10:10

Jaune devant , marron derrière. ?.non en fait des gris qui veulent encore plus d aides soutenus par les gauchos bobos. ?.

Signaler Répondre

avatar
??? le 28/04/2019 à 09:27
Ça suffit a écrit le 28/04/2019 à 07h04

Ils ne savent plus quoi faire pour attirer les gogos ces pauvres boulets jaunes.

Ces pauvres boulets jaunes ?
Alors que les politiques commencent à trembler de savoir que le public commence à leur demander des comptes devant leurs propres domiciles ?

Signaler Répondre

avatar
shit de m le 28/04/2019 à 08:15
1083 a écrit le 27/04/2019 à 13h23

pourtant les GJ ont l'air de demander non pas une opinion mais un fait : "trop de répression" ce qui est vrai et "pas de communication" je ne peux pas juger mais cela fait 5 mois que le mouvement dure (plus longtemps que 1848) et il n'y a aucune volonté des élus d'établir un dialogue.
Exemple : à l'acte 2 ou 3 François de Rugy a voulu inviter un certain nombre de portes paroles du mouvement pour "dialoguer" sans que "ce dialogue" ne soit retransmis en direct. Résultat (et je le comprends) pas de transparence pas de dialogue possible.

la balle est dans le camp des "élus"

Sakura, vous décrivez l'attitude de la gauche dogmatique;

Signaler Répondre

avatar
Ça suffit le 28/04/2019 à 07:04

Ils ne savent plus quoi faire pour attirer les gogos ces pauvres boulets jaunes.

Signaler Répondre

avatar
Anti Européen le 27/04/2019 à 18:25
Ah ça ira ça ira a écrit le 27/04/2019 à 14h38

Qu'il fuie vers Varennes !

Non, vers BRUXELLES,car c’est bien là,où se décide votre sort pour demain.

Signaler Répondre

avatar
Débilus maximus le 27/04/2019 à 17:50

Ces débiles ont compris que Collomb avait quitté le gouvernement avant la création de leur mouvement?

Signaler Répondre

avatar
L’enfer européen le 27/04/2019 à 16:57

Après l’incendie bizarre de notre dame ,20minutes avant l’allocution du démon Macron ,il manque plus que la destruction de la Tour Eiffel pour nous ramener aux heures les plus sombres de l’histoire de France.

Signaler Répondre

avatar
prince de bel air le 27/04/2019 à 15:46

Il a dû avoir peur.
A moins avis ces manifestants ont aujourd'hui disparu sans laisser de trace, les services secrets sont très efficaces.

Signaler Répondre

avatar
a côté de la plaque le 27/04/2019 à 15:45
Sakura a écrit le 27/04/2019 à 09h18

Discuter , cela sous entend que l on accepte que l autre puisse ne pas être d accord avec ce que l ont dit.

Les gilets jaunes ne veulent pas discuter, ce qu ils veulent ,,c est qu on soit d accord avec tout ce qu ils disent et dès lors qu on ne les suit pas, on est forcément pro macron, ou gilets rouges.

Mais bon , cela vaut pour tout .
Vous êtes contre le port du voile intégrable, vous êtes islamophobe.
Vous êtes contre le.mariage pour tous : vous êtes homophobe
Vous,êtes contre la politique d Israël : vous êtes antisémite
Etc etc etc.

En clair, pour vivre heureux , faut n avoir aucune opinion,,être hypocrite, et ne parler que de banalité en choisissant bien vos mots,,autrement votre interlocuteur peut penser que vous le méprisez, ou que vous pensez être supérieur à lui, et ce même si vous êtes au même niveau. social que lui.

Car dans ce pays,, il n.est pas concevable qu une personne de la,France dite du bas, puisse être instruite.

Ha ha, lobitomiséepar TF1.

Signaler Répondre

avatar
Ah ça ira ça ira le 27/04/2019 à 14:38

Qu'il fuie vers Varennes !

Signaler Répondre

avatar
1083 le 27/04/2019 à 13:45
George O. a écrit le 27/04/2019 à 13h24

De bons éléments développés mais une route fausse.
Ce que vous décrivez se retrouve chez les politiques et là où on "vend du temps de cerveau disponible pour Coca-Cola".

Effectivement cela vaut pour tout. C'est la Novlangue imposée, matraquée, asséner médiatiquement.

Donc faites comme moi, éteignez votre télé dans un premier temps et aller rencontre et, parler avec des gens. Laissez-les vous mépriser s'ils en ont envie et ne retenez que ceux et celles qui vous apprennent. Il y a plein de choses à apprendre des autres. Ne serait-ce que la possibilité de voir à quel point ils/elles sont influencés par les médias de masses. (A l'heure actuelle on est majoritairement dans l'écoute rapide, une réplique encore plus rapide et reprenant le courant de pensé étriquée actuelle)

Ensuite rallumez votre télé et analysez où ils veulent vous amener.

je conseillerai à Sakura de s'abonner à la presse indépendante (qui ne dépend pas d'un homme d'affaire) car elle en a grandement besoin et / ou à défaut de s'éduquer sur la communication politique, celle des médias et de lire deux trois bouquins par mois sur le sujet.

ps : internet est aussi un terrain ou l'on trouve des sites d'information de très grand intérêt.

Signaler Répondre

avatar
George O. le 27/04/2019 à 13:24
Sakura a écrit le 27/04/2019 à 09h18

Discuter , cela sous entend que l on accepte que l autre puisse ne pas être d accord avec ce que l ont dit.

Les gilets jaunes ne veulent pas discuter, ce qu ils veulent ,,c est qu on soit d accord avec tout ce qu ils disent et dès lors qu on ne les suit pas, on est forcément pro macron, ou gilets rouges.

Mais bon , cela vaut pour tout .
Vous êtes contre le port du voile intégrable, vous êtes islamophobe.
Vous êtes contre le.mariage pour tous : vous êtes homophobe
Vous,êtes contre la politique d Israël : vous êtes antisémite
Etc etc etc.

En clair, pour vivre heureux , faut n avoir aucune opinion,,être hypocrite, et ne parler que de banalité en choisissant bien vos mots,,autrement votre interlocuteur peut penser que vous le méprisez, ou que vous pensez être supérieur à lui, et ce même si vous êtes au même niveau. social que lui.

Car dans ce pays,, il n.est pas concevable qu une personne de la,France dite du bas, puisse être instruite.

De bons éléments développés mais une route fausse.
Ce que vous décrivez se retrouve chez les politiques et là où on "vend du temps de cerveau disponible pour Coca-Cola".

Effectivement cela vaut pour tout. C'est la Novlangue imposée, matraquée, asséner médiatiquement.

Donc faites comme moi, éteignez votre télé dans un premier temps et aller rencontre et, parler avec des gens. Laissez-les vous mépriser s'ils en ont envie et ne retenez que ceux et celles qui vous apprennent. Il y a plein de choses à apprendre des autres. Ne serait-ce que la possibilité de voir à quel point ils/elles sont influencés par les médias de masses. (A l'heure actuelle on est majoritairement dans l'écoute rapide, une réplique encore plus rapide et reprenant le courant de pensé étriquée actuelle)

Ensuite rallumez votre télé et analysez où ils veulent vous amener.

Signaler Répondre

avatar
1083 le 27/04/2019 à 13:23
Sakura a écrit le 27/04/2019 à 09h18

Discuter , cela sous entend que l on accepte que l autre puisse ne pas être d accord avec ce que l ont dit.

Les gilets jaunes ne veulent pas discuter, ce qu ils veulent ,,c est qu on soit d accord avec tout ce qu ils disent et dès lors qu on ne les suit pas, on est forcément pro macron, ou gilets rouges.

Mais bon , cela vaut pour tout .
Vous êtes contre le port du voile intégrable, vous êtes islamophobe.
Vous êtes contre le.mariage pour tous : vous êtes homophobe
Vous,êtes contre la politique d Israël : vous êtes antisémite
Etc etc etc.

En clair, pour vivre heureux , faut n avoir aucune opinion,,être hypocrite, et ne parler que de banalité en choisissant bien vos mots,,autrement votre interlocuteur peut penser que vous le méprisez, ou que vous pensez être supérieur à lui, et ce même si vous êtes au même niveau. social que lui.

Car dans ce pays,, il n.est pas concevable qu une personne de la,France dite du bas, puisse être instruite.

pourtant les GJ ont l'air de demander non pas une opinion mais un fait : "trop de répression" ce qui est vrai et "pas de communication" je ne peux pas juger mais cela fait 5 mois que le mouvement dure (plus longtemps que 1848) et il n'y a aucune volonté des élus d'établir un dialogue.
Exemple : à l'acte 2 ou 3 François de Rugy a voulu inviter un certain nombre de portes paroles du mouvement pour "dialoguer" sans que "ce dialogue" ne soit retransmis en direct. Résultat (et je le comprends) pas de transparence pas de dialogue possible.

la balle est dans le camp des "élus"

Signaler Répondre

avatar
ca craint le 27/04/2019 à 12:46

Au moins, sa sénilisme aura pu, avant son retour éperdu vers Lyon, de nous transmettre son testament socio-politique;

"On vit cote à cote, avant d'être face à face, l'Hubris"

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 27/04/2019 à 11:44

C'est pas gentil d'empêcher papy de dormir.

Signaler Répondre

avatar
Insécurité ,en république bananière française. le 27/04/2019 à 11:14

Les GJ ne sont que le commencement populaire, d’une insurrection qui finira en guerre civile tôt ou tard .

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 27/04/2019 à 09:18

Discuter , cela sous entend que l on accepte que l autre puisse ne pas être d accord avec ce que l ont dit.

Les gilets jaunes ne veulent pas discuter, ce qu ils veulent ,,c est qu on soit d accord avec tout ce qu ils disent et dès lors qu on ne les suit pas, on est forcément pro macron, ou gilets rouges.

Mais bon , cela vaut pour tout .
Vous êtes contre le port du voile intégrable, vous êtes islamophobe.
Vous êtes contre le.mariage pour tous : vous êtes homophobe
Vous,êtes contre la politique d Israël : vous êtes antisémite
Etc etc etc.

En clair, pour vivre heureux , faut n avoir aucune opinion,,être hypocrite, et ne parler que de banalité en choisissant bien vos mots,,autrement votre interlocuteur peut penser que vous le méprisez, ou que vous pensez être supérieur à lui, et ce même si vous êtes au même niveau. social que lui.

Car dans ce pays,, il n.est pas concevable qu une personne de la,France dite du bas, puisse être instruite.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.