Accident mortel dans le nord-Isère : un bistrot du Village de marques fermé administrativement

Accident mortel dans le nord-Isère : un bistrot du Village de marques fermé administrativement
Lyonmag.com

Alors que le Village de Marques vient de fêter son premier anniversaire, un établissement situé au sein du pôle restauration est sous le coup d'une fermeture administrative. Il s'agit du Bistrot Colette.

Cela intervient trois mois après un accident de la route qui avait coûté la vie à un couple de retraités à Bourgoin-Jallieu. Leur voiture avait été percutée par un gendarme, hors service, conduisant sous l'emprise de l'alcool.

Or l'enquête a montré que le chauffard avait consommé de l'alcool au sein de l'établissement. Selon le Dauphiné Libéré, le gérant de Bistrot Colette pourrait déposer un recours devant le tribunal administratif.

Pour rappel, le gendarme de 35 ans a été condamné à de la prison ferme.

15 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Dur de boire SOBRE et pas CHER Jus de Fruit s et Eauxi le 05/06/2019 à 13:20

Il suffit de fiche les forces de l'ordre qui ne boivent pas des jus de fruits ou des Eaux minérales ! ????Plus cher ! Donc Tout est fait pour encourager par les tarifs la consommation d'alcool ! Chaque région fiche une autre pour éviter la pression hiérarchique ! ????

Signaler Répondre

avatar
Mat le 04/06/2019 à 19:50

Nous restaurateurs n' avons pas d' éthylometre.
Un buveur régulier sait très bien donner le change, et n' est donc pas "manifestement ivre" si facilement que ça, même à un taux élevé.
Trop facile de taper sur le bar, celui qui conduit sait ce qu' il a bu, ses amis aussi, et eux savent que la personne conduit.

Signaler Répondre

avatar
Adrien 38 le 04/06/2019 à 18:13

D après source sur le gendarme buvait avec des collègues de la gendarmerie et des policiers de la bac ce soir la habiant dans le secteur de l accidentet ayant vu l etat des voiture je vous assure qu il ne roulait pas a la limite de vitesse autorisé qui est de 90

Signaler Répondre

avatar
le biggeur le 04/06/2019 à 12:55

un gendarme sous l'emprise de l'alcool doit prendre PERPET!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
GN le 04/06/2019 à 08:12
befun a écrit le 03/06/2019 à 20h05

Qui savait que cette personne allait conduire ensuite?

qui ?

le patron ?

les employés ?

personne !!!!!!!!!
à part les personnes qui étaient là à boire avec lui... et qui sont peut être certainement parties sans se rendre compte que leur pote était atomisé... ou alors leur pote a simplement mentit en disant je rentre à pied ... ou on vient me chercher pas d'inquiétude les potos on gère pour moi ...?

de toute façon ça n'apportera rien à ces familles décimées des 2 cotés des victimes et du coupable car au final ils sont tous victimes et en souffrent à leur façon!

terrible histoire de vie , triste

Même si personne ne savait pas s'il était piéton ou automobiliste,la loi est très claire la dessus :interdiction de servir de l'alcool à quelqu'un déjà sous l'emprise alcoolique !

Signaler Répondre

avatar
Oips le 03/06/2019 à 23:11

Il faut boire de l’eau ferugineuse!

Signaler Répondre

avatar
Daubé le 03/06/2019 à 20:44

Depuis quand LyonMag s'intéresse à ce qui se passe dans le nord Isère ? Une tentative d'OPA sur les terres du Dauphiné Libéré ?

Signaler Répondre

avatar
befun le 03/06/2019 à 20:05

Qui savait que cette personne allait conduire ensuite?

qui ?

le patron ?

les employés ?

personne !!!!!!!!!
à part les personnes qui étaient là à boire avec lui... et qui sont peut être certainement parties sans se rendre compte que leur pote était atomisé... ou alors leur pote a simplement mentit en disant je rentre à pied ... ou on vient me chercher pas d'inquiétude les potos on gère pour moi ...?

de toute façon ça n'apportera rien à ces familles décimées des 2 cotés des victimes et du coupable car au final ils sont tous victimes et en souffrent à leur façon!

terrible histoire de vie , triste

Signaler Répondre

avatar
Enzo69 le 03/06/2019 à 19:48

Le gendarme (ivre) a été condamné à de la prison ferme ( après avoir tué deux personnes). On peut connaitre la durée de la condamnation? Trois mois ? Six mois ? Justice pourrie.

Signaler Répondre

avatar
Stroumph grognon le 03/06/2019 à 19:02
patatechaude a écrit le 03/06/2019 à 17h55

Le patron du bar est responsable aussi ;la loi spécifie qu'il est interdit de servir à boire à une personne en état d'ivresse

Moi j'aime pas souffler dans le ballon avant chaque nouveau verre !

Signaler Répondre

avatar
patatechaude le 03/06/2019 à 17:55
Stroumph grognon a écrit le 03/06/2019 à 17h30

Moi j'aime pas fermer les bistrots !

Le patron du bar est responsable aussi ;la loi spécifie qu'il est interdit de servir à boire à une personne en état d'ivresse

Signaler Répondre

avatar
Aberrant, suite le 03/06/2019 à 17:37
2 vitesses a écrit le 03/06/2019 à 17h28

Il est interdit par la loi de vendre de l'alcool à une personne ivre. L'avocat du gendarme a dû se faire une joie de sortir cette loi là pour disculper son client ou atténuer sa peine...

La responsabilité des professionnels est réglementé par l’article R3353-2 du Code de la Santé Publique stipulant que :

« Le fait pour les débitants de boissons de donner à boire à des gens manifestement ivres ou de les recevoir dans leurs établissements est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. »

Ainsi, un gérant peut être reconnu responsable s’il ne refuse pas la vente de boissons alcoolisées à des clients manifestement ivres et recevoir une amende d’un maximum de 750 €. Cependant, la réglementation a ses limites dans le sens où il peut parfois être compliqué de reconnaître des clients ivres.

On ne sait pas comment ce gendarme "tient" l'alcool dans un bar, et face à un représentant de la loi, vous comprenez bien qu'il est difficile de l'interdire de quoi que ce soit...

Signaler Répondre

avatar
Stroumph grognon le 03/06/2019 à 17:30
Aberrant a écrit le 03/06/2019 à 17h21

Donc c'est le gendarme qui conduisait en étant bourré (ils sont censés monter l'exemple parait-il), et c'est le bistrot qui doit fermer... n'importe quoi.

Moi j'aime pas fermer les bistrots !

Signaler Répondre

avatar
2 vitesses le 03/06/2019 à 17:28
Aberrant a écrit le 03/06/2019 à 17h21

Donc c'est le gendarme qui conduisait en étant bourré (ils sont censés monter l'exemple parait-il), et c'est le bistrot qui doit fermer... n'importe quoi.

Il est interdit par la loi de vendre de l'alcool à une personne ivre. L'avocat du gendarme a dû se faire une joie de sortir cette loi là pour disculper son client ou atténuer sa peine...

La responsabilité des professionnels est réglementé par l’article R3353-2 du Code de la Santé Publique stipulant que :

« Le fait pour les débitants de boissons de donner à boire à des gens manifestement ivres ou de les recevoir dans leurs établissements est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la 4e classe. »

Ainsi, un gérant peut être reconnu responsable s’il ne refuse pas la vente de boissons alcoolisées à des clients manifestement ivres et recevoir une amende d’un maximum de 750 €. Cependant, la réglementation a ses limites dans le sens où il peut parfois être compliqué de reconnaître des clients ivres.

Signaler Répondre

avatar
Aberrant le 03/06/2019 à 17:21

Donc c'est le gendarme qui conduisait en étant bourré (ils sont censés monter l'exemple parait-il), et c'est le bistrot qui doit fermer... n'importe quoi.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.