Lyon : il agresse une jeune femme puis feinte la folie

Lyon : il agresse une jeune femme puis feinte la folie
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits se sont déroulés le 25 mai dernier rue de Constantine dans le 1er arrondissement de Lyon.

Un SDF âgé de 33 ans avait frappé, sans raison, une jeune femme âgée de 24 ans. Interpellé en flagrant délit par les forces de l’ordre, l’individu avait été hospitalisé d’office. Mais retournement de situation le 11 juin, alors que l’homme sortait de l’hôpital.

Le médecin avait en effet indiqué qu’il simulait son état mental. Il avait ainsi été à nouveau interpellé par la police, malgré le fait qu’il niait le diagnostic.

Présenté le 5 juillet devant la justice, il a été écroué.

Tags :

agression

mytho

5 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
c. le 08/07/2019 à 23:48

Une bonne guerre ou tu seras le 1er tué ? Ou dans laquelle ta mère, ton frère, et ta sœur seront les premiers innocents massacrés ?.. Faut vite réfléchir et choisir son camp camarade !

Signaler Répondre

avatar
Nine le 08/07/2019 à 16:25

Je souhaite une bonne guerre dans ce monde pourri

Signaler Répondre

avatar
Dann le 08/07/2019 à 14:10

Comment en est-on arrivé là!!!

Signaler Répondre

avatar
qouaksansfromage le 08/07/2019 à 13:10

COMBIEN D'ITT ?

CET ARTICLE N'EST PAS DIGNE DE CE JOURNAL.

Rien n'es précisé, article baclé.

On a juste l'impression que la Justice n'est que contre les plus faibles et probablement les actes les moins graves (0 jours d'itt).

Fraudrait penser à agir contre les faits réellements GRAVES Quotidiens messieurs les INTELLOS.

On a inventé le sursis justement pour ça, la cacophonie ambulante ce système jusdiciaire.

Signaler Répondre

avatar
comme d hab le 08/07/2019 à 11:09

l excuse de la folie, mainte et mainte fois utilisée.... comme celle de l alcool!!

pour voir enti au juge, j espere que c est ignoble inidividu sera incarcéré pour longtemps!!


on ne vient a regretter le bagne

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.