Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le député Cyrille Isaac-Sibille à la rencontre des urgentistes - LyonMag

Hôpitaux Lyon Sud : le député du MoDem Cyrille Isaac-Sibille à la rencontre des urgentistes - VIDEO

Le député Cyrille Isaac-Sibille à la rencontre des urgentistes - LyonMag

Ce vendredi, le député de la 12ème circonscription du Rhône, Cyrille Isaac-Sibille (MoDem), est allé à la rencontre des médecins et cadres de santé du service des urgences du centre hospitalier Lyon-Sud, en présence de sa directrice, Véronique Potinet.

Et ce, dans le but de défendre sa proposition de loi pour la création de "Points d'accueil pour soins immédiats" (PASI), ainsi que pour comprendre davantage la détresse des personnels de santé qui s'exprime par un mouvement de grève qui s'étend dans toute la France.

Depuis trois mois, le personnel des hôpitaux Lyon-Sud suit cette grève nationale. Un mouvement qui devrait se poursuivre, "faute d'avancée au niveau national", nous expliquent les cadres de santé.

 

Cependant, une différenciation est à effectuer entre le niveau local et le national. A Lyon Sud, "les avancées sont concrètes depuis deux ans", nous annoncent les cadres des urgences. Pour le national, cela ne suffit pas. "Les propositions [du Ministre de la santé, Agnès Buzyn NDLR] sont adaptées, très au contact du terrain. Mais ce sont des petites briques dans un système d'ensemble", se désole Véronique Potinet.

"On ne trouve pas des réponses sporadiques à un problème général de société", abonde Sophie Montagnier, cadre de santé au service des urgences, donnant la définition du terme "urgence" par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) : "C'est la réponse à une demande non différable".

 

Or, le souci est bien là. Les urgentistes font face à un grand nombre de problématiques : celle de l'engorgement des services, celles des locaux et de leur vétusté, celle encore de la non reconnaissance, qu'elle soit financière ou qu'elle soit relative au sens de la mission des urgentistes. D'autant que la situation se présenterait de manière encore plus dramatique si ces derniers n'effectuaient pas une priorisation des soins, c’est-à-dire un "tri" entre les patients et leurs besoins de soins.

 

"On ne résoudra pas le problème des urgences en ne regardant que les urgences", déplore la directrice. En effet, "les urgences sont le point critique où se retrouvent médecine ambulatoire et médecine hospitalière", poursuit-elle.

 

Autant de doléances que les représentants de l'hôpital de Pierre-Bénite ont pu exposer au député du MoDem Cyrille Isaac-Sibille était déjà venu à la rencontre des médecins urgentistes du centre hospitalier de Lyon-Sud il y a un an. De cette rencontre, il en a notamment tiré une proposition de loi. Proposition qui semble prendre la problématique de manière globale. Il s'agit de "mieux orienter les patients. Il y a une différence entre les urgences vitales, qui est le rôle du service des urgences, et les soins immédiats. Par exemple, un problème à la cheville, une plaie, un mal de ventre", explique celui qui est également médecin.

 

Il dresse ainsi un tryptique : croix verte pour les soins dont la compétence du médecin est suffisante ; croix orange pour les soins non vitaux ; et croix rouge pour les soins vitaux. En résumé, les urgences s'occuperaient de la catégorie "croix rouge" et les PASI de la catégorie "croix orange".

 

Pour s'occuper des soins "immédiats", les petits centres hospitaliers possédant un "minimum de plateau technique, c’est-à-dire d'une radiologie, d'une biologie, d'une stérilisation" seront "labellisés". D'après l'élu, cela "réglerait 30% des problèmes qui viennent aux urgences actuellement. Cela redonnerait du sens au service".

 

Ces PASI coûteraient en outre beaucoup moins chers que des urgences, puisqu'ils ne seraient "pas ouverts la nuit ou le dimanche". De plus, ils "fonctionneraient comme la médecine libérale : paiement à l'acte".

Néanmoins, cette proposition ne répond pas à la question de l'"après aval", du manque de lits. "Le PASI ne concerne pas cela. Il s'agit d'un problème d'organisation", avoue le député.

La proposition du parlementaire est "intelligente. Elle va dans le bon sens des parcours patient", selon la directrice des urgences.

 

 

Agnès Buzyn recevra lundi tous les acteurs du secteur, les syndicats, les fédérations hospitalières et les représentants des médecins libéraux.

 



Tags : Hôpitaux Lyon Sud | Grève des urgentistes | Cyrille Isaac-Sibille | agnès buzyn |

Commentaires 6

Déposé le 07/09/2019 à 13h57   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par charlot Citer

C’est qui ce Charlot ? Encore un bon à rien de la REM !!!!!

Déposé le 07/09/2019 à 09h58  
Par anonymous Citer

Non à LaRem a écrit le 07/09/2019 à 08h11

Une proposition de loi d'un député de la majorité suite à une visite aux urgences ! Un député frondeur ?

de plus si on doit orienter les malades vers une structure où il faudra payer il est bien clair que tous ceux qui encombrent les urgences pour un panaris n'iront pas !!
la seule chose qui fait fait l'obstruction des urgences c'est que c'est gratuit quelle que soit la pathologie petite ou grave !
la solution est de demander une caution à déterminer à l'arrivée et qui serait retenue si la pathologie ne relève pas des urgences mais d'un médecin généraliste ou d'une maison de santé ouverte la nuit et le week end

Déposé le 07/09/2019 à 08h56  
Par Papimouzo Citer

Des l instant ou eux ont leur réseau pour ce faire soigner en quoi ça les regarde si ce n est a des fins politiques !!
Je n' ai jamais entendu dire qu un homme politique municipale s est fait soigné a Lyon
Sud où ailleurs genre hôpital Édouard Herriot !!
Alors pour ce Qui est des urgences avant il en parlait pas et donc cela s appelle prendre ces personnes pour des imbéciles !
Bien le bonjour !!!!

Déposé le 07/09/2019 à 08h11  
Par Non à LaRem Citer

Une proposition de loi d'un député de la majorité suite à une visite aux urgences ! Un député frondeur ?

Déposé le 07/09/2019 à 01h29  
Par Antonin Citer

Cyrille Isaac-Sibille ferait mieux d'aller rencontrer les électeurs d'Oullins pour s'entendre dire ce qu'ils pensent de la Rame En Marche arrière et du bla bla bla de ce gouvernement.

Votez COMMUNISTE à toutes les prochaines élections !!!

Pour un candidat des Extrêmes Droites Gauches Zigzaguantes, ça c'est la honte suprême de se faire tailler des croupières par un improbable candidat communiste (je n'ai rien trouvé de mieux pour ridiculiser ces politicards invertébrés)

Déposé le 06/09/2019 à 21h46   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par Croix..de bois.. Citer

ce n'est pas en faisant des croix de différentes couleurs que les problèmes disparaissent..ni en faisant encore une loi..je rêve..mettez des locaux adaptés car la plupart trop exigus"concentrent" le flux de patients et mettez le nombre nécessaire de personnels au lieu de "vider" les hopitaux qui évidemment sont surchargés et l'on nous dit alors "allez dans le privé"..ou il y a aussi des problèmes..bénéfices et rentabilité financière obligent..navrant désolant révoltant et stupide !

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.