Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Charles-Antoine Louët : « La prévention des pollutions de l’environnement doit s’améliorer au Tricastin »

L’Autorité de Sureté Nucléaire a présenté mardi son bilan de l’année 2008 en matière de sureté nucléaire et de radioprotection en Rhône-Alpes et Auvergne. La division de Lyon de l’ASN compte 30 inspecteurs répartis en trois domaines d’activité : les réacteurs nucléaires de production d’électricité, les installations nucléaires de recherche, et le nucléaire de proximité, c'est-à-dire les applications dans la santé et l’industrie. 353 inspections ont ainsi été réalisées. Mais l’autorité est surtout revenue sur l’incident du site du Tricastin en juillet 2008. Charles-Antoine Louët, chef de la division de Lyon de l’Autorité de Sureté Nucléaire, nous dresse le bilan.

Lyon Mag.com : L’ASN a réalisé plus de 350 inspections durant l’année 2008, comment cela se passet-il concrètement ?

Charles-Antoine Louët : Une inspection se déroule toujours de la même manière. En général, deux ou trois inspecteurs se rendent dans l’installation et procèdent à une inspection en deux étapes pendant la journée. Ils vérifient tout d’abord que tout est en ordre au niveau administratif. Ils observent ensuite les comportements sur le terrain et s’assurent que tous les travaux nécessaires ont bien été réalisés. Les inspections donnent lieu à une lettre de suite, adressée à l’entreprise inspectée et qui récapitule les écarts que nous avons observés ainsi que les corrections que nous exigeons. Dans le cas d’écarts importants, nous pouvons prendre des sanctions, sous la forme de procès verbaux transmis au procureur de la République, ou des sanctions administratives pour contraindre une entreprise à payer des travaux.

Après les évènements survenus durant l’été 2008 sur le site du Tricastin (Drôme), notamment la fuite d’uranium, qu’avez-vous demandé aux exploitants du site ?

On a demandé aux exploitants du Tricastin d’améliorer la prévention des pollutions de l’environnement. Nous avons donc exigé un plan d’action homogène pour toutes les usines présentes sur le site car l’environnement est le même pour toutes les installations. Un premier point d’étape nous sera présenté à l’automne. De notre côté, nous avons aussi veillé à l’ouverture du comité de pilotage de l’étude de la nappe phréatique du Tricastin pour expliquer la présence de concentrations en uranium supérieures à la moyenne dans la nappe située au sud du site.

Quels vont être les grands points d’actions pour l’Autorité de Sureté Nucléaire pour 2009 ?

Nous allons effectuer de nombreux contrôles dans le domaine de l’environnement sur les installations nucléaires de base. Nous allons aussi soutenir de manière significative les Commissions locales d’informations, qui sont en train de se mettre en place et qui sont un outil très important pour faire progresser la transparence au niveau local. Puis nous allons poursuivre notre travail dans le domaine de la radiothérapie, en réitérant notre inspection cette année dans tous les centres de radiothérapie.

Propos recueillis par Elodie Fereyre



Tags : nucléaire |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.