Ouverture d'un hébergement d'urgence pour 50 femmes isolées avec jeunes enfants près de Lyon

Ouverture d'un hébergement d'urgence pour 50 femmes isolées avec jeunes enfants près de Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

Les anciens locaux du collège André Lassagne vont bientôt accueillir 50 femmes isolées avec jeunes enfants, dans une situation de précarité extrême.

Une décision prise ce vendredi par la préfecture du Rhône, la Métropole de Lyon et la Ville de Caluire-et-Cuire.

"L’État prendra en charge l’hébergement tandis que la Métropole accompagnera ces femmes et leurs nourrissons en mettant à leur service ses compétences en matière de prévention et de protection de l’enfance", est-il précisé.

Ce projet conjoint permettra d’accompagner ces femmes en difficulté dans l’exercice de leur parentalité. L’enjeu principal est d’accompagner ces femmes hébergées vers des dispositifs d’insertion avant leur sortie du renfort hivernal.

Pour rappel, ce sont 200 femmes qui, chaque année, sortent de maternité dans la Métropole de Lyon, sans solution immédiate d’hébergement.

X
10 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Zig le 15/12/2019 à 12:47
Prof Nimbus a écrit le 14/12/2019 à 17h52

C'est bien pour ces femmes mais, les pères
ils sont où ?

C'est surtout bien pour les enfants qui sont nés et ont le droit de commencer leurs vies dans les meilleurs conditions possibles, et en tout cas pas dans la rue.

Des locaux immenses et vides, ce n'est pas ce qui manque pourtant.

Quid de l'ancienne clinique des Tonkin qui est murée (pour ceux qui connaissent)
Elle n'est pas en ruine, il y a l'eau, l'électricité...

Signaler Répondre

avatar
monp le 14/12/2019 à 23:22
Prof Nimbus a écrit le 14/12/2019 à 17h52

C'est bien pour ces femmes mais, les pères
ils sont où ?

Vous vous doutez bien que si une mère est isolée et élève seule son enfant c'est que le père n'est plus présent.
Plusieurs raisons à cela :
* viol,
* le père qui s'est barré pendant la grossesse,
* séparation des parents pendant la grossesse ou quand l'enfant était petit,
* coup d'un soir,
* relation courte et la femme n'a pas dit qu'elle était enceinte,
* la femme qui a quitté l'homme, bref qui s'est barrée.
Plein de raisons expliquent qu'une femme élève seule son enfant, et c'est malheureux j'en conviens.

Signaler Répondre

avatar
gtfhr le 14/12/2019 à 22:00
MAX a écrit le 14/12/2019 à 18h51

Je n'ai jamais compris comment on pouvait faire des enfants en étant dans une situation précaire...

Je suis entièrement d'accord avec vous.
Je peux même témoigner.
Je suis dans la précarité et j'ai fait le choix de ne pas avoir d'enfant à cause de cela.
J'ai la trentaine, mon conjoint aussi, on se connaît depuis 10 ans et tous les deux nous sommes dans la précarité depuis plusieurs années.
Nous avons comme revenu 1 100 euros pour deux.
On aimerait bien avoir un ou deux enfants mais avec nos faibles revenus, ce serait trop difficile et surtout ce n'est vraiment pas un cadeau à faire à un enfant que de le mettre au monde.
C'est déjà pas facile de vivre tout court dans ce monde là mais en plus en étant pauvre, c'est vraiment pire donc dans ce cas là c'est mieux de ne pas faire d'enfants.

Signaler Répondre

avatar
Sherlock knows le 14/12/2019 à 21:13
larutap a écrit le 14/12/2019 à 21h09

vu l'orthographe il s'agit probablement d'un terroriste

Votre IP sera tracé : raciste.

Signaler Répondre

avatar
larutap le 14/12/2019 à 21:09
Nardjoe a écrit le 14/12/2019 à 19h22

Soit se des père ingrat soit se des femmes cherche aide sociale ma les nourrisson payé pour les grand et se vraiment indigne voilà mon point de vu

vu l'orthographe il s'agit probablement d'un terroriste

Signaler Répondre

avatar
Lordee le 14/12/2019 à 21:01

Welcome all

Signaler Répondre

avatar
Nardjoe le 14/12/2019 à 19:22

Soit se des père ingrat soit se des femmes cherche aide sociale ma les nourrisson payé pour les grand et se vraiment indigne voilà mon point de vu

Signaler Répondre

avatar
MAX le 14/12/2019 à 18:51

Je n'ai jamais compris comment on pouvait faire des enfants en étant dans une situation précaire...

Signaler Répondre

avatar
Prof Nimbus le 14/12/2019 à 17:52

C'est bien pour ces femmes mais, les pères
ils sont où ?

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 13/12/2019 à 19:09

Excellente initiative et courage à ces mères !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.