Etudiantes tuées lors de l’attentat de Marseille : la responsabilité de l'Etat étudiée par la justice lyonnaise

Etudiantes tuées lors de l’attentat de Marseille : la responsabilité de l'Etat étudiée par la justice lyonnaise
Laura avait perdu la vie lors de l'attentat de Marseille en octobre 2017 - Lyonmag

Le tribunal administratif de Lyon étudie ce mercredi matin la requête des familles des deux étudiantes tuées lors de l'attaque au couteau de la gare St Charles à Marseille en octobre 2017.

Les parents de ces deux cousines, dont l'une était originaire de Rillieux-la-Pape, ont saisi la justice pour faire reconnaitre la responsabilité de l'Etat pour faute, dans cette attaque au couteau qui aurait pu être évitée. L'assaillant avait été interpellé deux jours avant les faits dans le centre commercial de la Part-Dieu mais avait été relâché à cause d'un couac administratif, alors qu'il faisait l'objet d'une procédure d'expulsion.

Cette procédure n'avait pas abouti car le centre de rétention administrative de Lyon était surchargé et que la personne de permanence à la Préfecture du Rhône pour signer l'OQTF et placer l'individu en rétention était absente.

"Clairement, on n'a pas fait la procédure pour faire une procédure", a expliqué Maitre Béatrice Dubreuil, avocate des familles. "On a des éléments qui nous paraissent suffisants et l'administration a elle-même établi qu'il y avait eu des carences fautives de cette administration".

Un rapport, qui avait été demandé à l’Inspection Générale de l'Administration quelques jours après l'attentat, avait effectivement pointé du doigt "un ensemble de dysfonctionnements", entrainant le limogeage du préfet du Rhône de l'époque, Henri-Michel Comet

Si la justice donne raison aux familles des victimes, elles pourraient obtenir une indemnisation de l'Etat. Mais "l'objectif des parents n'est pas du tout de se voir indemniser. C'est surtout de voir reconnaitre le principe de reconnaissance de la responsabilité de l'Etat. Car ils considèrent que leurs filles n'avaient pas à être assassinées par cet individu qui n'aurait jamais dû se trouver à Marseille, sur le parvis de la gare St Charles, ce jour-là. Ils en font une affaire de principe", a justifié l'avocate.

L'audience, prévue le 10 décembre dernier mais reportée à cause des grèves, débutera à 9h.

X
16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
anonyme du jour le 08/01/2020 à 17:43
En territoires occupés a écrit le 08/01/2020 à 17h05

La police viens d’arrêter un AFGHAN sans papiers encore ,qui a violé pour le moment 3 femmes qui ont porté plainte . À Metz,à Brest, à Dijon, c’est pour dire que ce malade se déplace rapidement et a dû sûrement faire beaucoup plus de victimes malheureusement. Pour certaines l’ouverture de l’europe Laissera des cicatrices indélébiles.

des sources peut-être ? ou bien est-ce du trolling, de la divination ?

Signaler Répondre

avatar
Maktoub 7 le 08/01/2020 à 17:30

A Territoires Occupés : sachez que ces réfugiés peuvent se déplacer vite fait , puisque ils ont "droit" , tous , à des transports quasi gratuits , sur tous les réseaux sur terre ! En avion , c'est autre chose !
Mais prendre le train , ne leur coute que des miettes , que vous et moi , payons , comme des pigeons !!!!!
D'où l 'impôt à la source = vous ne pouvez plus bloquez les ponctions de l 'état !

Signaler Répondre

avatar
Maktoub 7 le 08/01/2020 à 17:22

La faute vient du Ministère de l ' Intérieur qui sait très bien qui doit être expulsé de france ou non !
Donc , faute du joueur de poker , Castaner !!!!!!
Il a vocation à être débarqué de son poste qu'il est loin de mériter !!!!
UNE HONTE NATIONALE !!!!
Si c'étaient tes filles , Castaner , là ça bougerait de suite !!!!!!

Signaler Répondre

avatar
En territoires occupés le 08/01/2020 à 17:05

La police viens d’arrêter un AFGHAN sans papiers encore ,qui a violé pour le moment 3 femmes qui ont porté plainte . À Metz,à Brest, à Dijon, c’est pour dire que ce malade se déplace rapidement et a dû sûrement faire beaucoup plus de victimes malheureusement. Pour certaines l’ouverture de l’europe Laissera des cicatrices indélébiles.

Signaler Répondre

avatar
Lepapet le 08/01/2020 à 14:20

Mon "petit commentaire judiciaire" serait tombé aux oubliettes ?.
Je viens d'apprendre que le rapporteur public exclut toutes responsabilités de l'Etat.
Décidemment, les loups ne se mangent pas entre eux. NOS pauvres brebis innocentes ont des soucis à se faire dans cet
"Etat" dit de Droit...

Signaler Répondre

avatar
ce n est pas la faute des policiers le 08/01/2020 à 13:58

Étudier quoi ??? le document n a été pas signer le soir même et bin il signe le lendemain il était où le problème donc la faute revient à son avocat d avoir laisser son client dangereux sortir de centre de rétention et d avoir tuer 2 jeunes femmes NON !!!!

Signaler Répondre

avatar
tout a fait le 08/01/2020 à 12:51

D’accord l’état français est un état voyou la justice en est la preuve

Signaler Répondre

avatar
Zied 31 le 08/01/2020 à 12:40

Delpuech était Préfet de la région, à cette époque là ;
Et il ne savait pas, il ne savait Rien ? C'est une plaisanterie de mauvais goût pour les familles !

Signaler Répondre

avatar
hubris le 08/01/2020 à 10:54

procédure d'expulsion ? On peut en douter vu la politique timorée de nos gouvernants !

Signaler Répondre

avatar
Agissons le 08/01/2020 à 09:56

Une heureuse ou elle ce matin!!!!

L état ne fait plus son boulot depuis des années notamment en n assurant plus sa mission de sécurité, ou encore en laissant en place des décideurs de mauvaises décisions (et quand je dis mauvaises, c est pour ne pas dire anti-france)

D aucun nous dirons que le moyen de sanctionner les politiques c est de ne pas voter pour eux... mais les principaux responsables ne sont pas élus par le peuple (préfet, magistrat, commissaire, haut fonctionnaire)

Unissons nous pour porter un coup fatal à cette caste! Introduisons le doute et la tourmente dans ce cercle en faisant appel à un tribunal international et un tribunal populaire!
Depuis des années la cours des comptes remontent des anomalies graves sans que l état ne reagisse!!!! C est pareil pour la CEDH, ... et j en passe

Mettons l état et ses representants devant leur responsabilité ....
Comme les citoyens, ils ont des droits, et des devoirs!!!!

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 08/01/2020 à 09:25

100 % derrière eux mais hélas l état c est nous qui les enrichissons avec les taxes et impôts donc il faut faire payer les vrais coupables à savoir le juge et tout leurs assesseurs y compris ce préfet avec leur argent propre et là sûrement qu on y verra sûrement du changement.......

Signaler Répondre

avatar
politico-mafieux le 08/01/2020 à 08:08

les tribunaux administratif sont une justice partiale au service de l'état
je devine par avance une affaire classée sans suite

Signaler Répondre

avatar
Sherlock knows le 08/01/2020 à 07:43
Impunité des "élites" a écrit le 08/01/2020 à 07h20

Henri Michel Comet a été limogé? Vraiment?.
Il tout de suite après été nommé secrétaire général du groupe Aéroport de Paris.
https://www.parisaeroport.fr/groupe/groupe-et-strategie/notre-groupe/organisation/comite-executif/henri-michel-comet

Donc aucune sanction en réalité. Impunité totale des élites!

Sans parler des révélations scandaleuses du cas Matzneff.

Il va rester au chaud, le diable s'occupe des siens..;

Signaler Répondre

avatar
Raconter la vérité le 08/01/2020 à 07:40

Avec la détérioration de la situation sécuritaire en France, il est évident que nous devions remettre au goût du jour la peine de mort dans notre arsenal juridique pour répondre à ce genre d'actes barbares.

Une pensée pour le jeune Timothée, martyre de la République, assassiné strictement pour des raisons idéologiques....

Signaler Répondre

avatar
état coupable le 08/01/2020 à 07:32

bravo !!!
que toutes les familles endeuillées par un islamiste qui se trouve en situation irrégulière saisisse la justice systématiquement !
le responsable c'est l'état, seul garant de la sécurité publique

Signaler Répondre

avatar
Impunité des "élites" le 08/01/2020 à 07:20

Henri Michel Comet a été limogé? Vraiment?.
Il tout de suite après été nommé secrétaire général du groupe Aéroport de Paris.
https://www.parisaeroport.fr/groupe/groupe-et-strategie/notre-groupe/organisation/comite-executif/henri-michel-comet

Donc aucune sanction en réalité. Impunité totale des élites!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.