Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Gérard Collomb et David Kimelfeld - LyonMag

Négociations autour du Rhônexpress : Kimelfeld demande à Collomb de se taire

Gérard Collomb et David Kimelfeld - LyonMag

La détermination de David Kimelfeld de résilier le contrat de Vinci pour le Rhônexpress n'a d'égale que celle de Gérard Collomb de faire capoter la manoeuvre.

Et cela ne fait pas vraiment rire le président de la Métropole de Lyon, qui joue gros sur ce dossier. Alors quand Gérard Collomb évoque la possibilité d'ouvrir une médiation pour renégocier le contrat de la navette qui relie Lyon à l'aéroport Saint-Exupéry, David Kimelfeld dégaine un communiqué dans lequel il intime l'ordre au maire de Lyon de se taire. Ou du moins de ne pas tenter de marquer contre son camp.

 

"En adoptant une telle position dans une négociation difficile avec Rhônexpress, il (Gérard Collomb ndlr) affaiblit la position de la Métropole dans la négociation, ce qui ne va pas seulement à l'encontre des intérêts du Sytral et de la Métropole mais aussi et surtout à l'encontre des usagers et des contribuables", se plaint David Kimelfeld, qui rappelle que Gérard Collomb "oublie trop souvent qu'il est administrateur du Sytral et élu de la Métropole".

 

La répartition des pouvoirs entre Ville et Métropole fait que pour la première fois, un dirigeant fait allusion au lobbying de Gérard Collomb, le faisant passer pour un élu qui préfère préserver les intérêts de Vinci plutôt que ceux des Grands Lyonnais.

 

Pour rappel, le Sytral votera le 21 février concernant l'avenir du Rhônexpress. La navette pourrait bien être récupérée par la Métropole et ainsi voir ses tarifs baisser dès l'automne prochain.



Tags : kimelfeld | collomb | rhonexpress |

Commentaires 47

Déposé le 12/02/2020 à 12h09  
Par effectivement Citer

Il serait temps que les lyonnais ouvrent les yeux ...

Déposé le 11/02/2020 à 15h17  
Par quel beau monde en col blanc ! on va les black-bouler Citer

Génèse des "zaffaires" sauce baronnie lyonnaiser les "zaffaires" lyonnaisesnigme a écrit le 11/02/2020 à 14h45

Le tout sans contrepartie ? hummm ! et MEDIAPART, pourtant informé dans les détails, n'a jamais voulu s'intéresser au sujet

Il faut dire que l'investigateur principal de mediapart aujourd'hui était en son temps, éditorialiste dans un journal lyonnais qui avait des "proximités" franc maçonnes avec l'édile local, ce notable "frère" de ce fait, notoirement influent sur toutes les instances exécutives, judiciaires et administratives locales, comme un fléau de nuisance à la démocratie dont il ose se prévaloir, et ce titre, il avait tenté de révéler certains faits, et implications mafieuses de financement politique touchant notamment à l'affaire Lagrange, ce qui n'a pas du tout mais alors pas du tout plu aux instances maçonnes et politiques locales (et on les comprend : qui oserait défier un baron maçon ?)

et la quasi fuite obligée de Lyon de ce journaliste pourtant courageux , congédié par ce journal local influent, a laissé quelques traces et des engagements sous peine d'y laisser sa peau ...

pour étayer et confirmer vos propos

https://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2006/01/05/le-maire-de-lyon-mis-en-cause-par-un-deuxieme-journal-local_727687_3236.html

Déposé le 11/02/2020 à 15h09  
Par Lyonnais pas dupes Citer

et le cas du Michel MERCIER à LYON, on en est où ?

Lui qui a fait allégeance au vent du moment (en courant), même topo, emplois familiaux multiples, épouse, enfants, etc... voire même si le chien n'en était pas !

- tant au SENAT

- qu'au Conseil Général du Rhône

Pour mémoire, le contrat rhonexpress/Vinci qui relie LYON à son aéroport au prix exorbitant de 27 euros AR, sans aucune possibilité de concurrence locale ou nationale jsuq'uà l'automne dernier, c'est lui,

http://www.lyoncapitale.fr/Journal/Lyon/Politique/Politique/M.-Mercier-au-Conseil-constitutionnel-ses-casseroles-dans-le-Rhone

http://www.huffingtonpost.fr/2017/08/04/tout-juste-nomme-au-conseil-constitutionnel-michel-mercier-vise_a_23064667/

http://www.lyonmag.com/article/76383/on-a-enfin-le-cout-total-et-definitif-du-musee-des-confluences#comment_form

ou encore :

https://www.lyonmag.com/article/76383/on-a-enfin-le-cout-total-et-definitif-du-musee-des-confluences#comment_form

pour satisfaire un caprice de compétition de promesses électorales pour prendre la Mairie de LYON qu'il n'a finalement pas obtenue, mais a imposé d'aller jusqu'au bout de ses délires sur le compte des contribuables du Département dont il était Président (+ sénateur)

et cela, sans contrepartie ? entre francs maçons on sait très très bien gérer les choses publiques ! tout le monde le sait maintenant

Déposé le 11/02/2020 à 14h45  
Par Génèse des "zaffaires" sauce baronnie lyonnaiser les "zaffaires" lyonnaisesnigme Citer

gavé a écrit le 05/02/2020 à 13h40

Il a dû vraiment se gaver au fil des années Collomb !!! Mais Mediapart n’a jamais enquêté là dessus! Dommage !

Le tout sans contrepartie ? hummm ! et MEDIAPART, pourtant informé dans les détails, n'a jamais voulu s'intéresser au sujet

Il faut dire que l'investigateur principal de mediapart aujourd'hui était en son temps, éditorialiste dans un journal lyonnais qui avait des "proximités" franc maçonnes avec l'édile local, ce notable "frère" de ce fait, notoirement influent sur toutes les instances exécutives, judiciaires et administratives locales, comme un fléau de nuisance à la démocratie dont il ose se prévaloir, et ce titre, il avait tenté de révéler certains faits, et implications mafieuses de financement politique touchant notamment à l'affaire Lagrange, ce qui n'a pas du tout mais alors pas du tout plu aux instances maçonnes et politiques locales (et on les comprend : qui oserait défier un baron maçon ?)

et la quasi fuite obligée de Lyon de ce journaliste pourtant courageux , congédié par ce journal local influent, a laissé quelques traces et des engagements sous peine d'y laisser sa peau ...

Déposé le 11/02/2020 à 11h56  
Par Gab Citer

gavé a écrit le 05/02/2020 à 13h40

Il a dû vraiment se gaver au fil des années Collomb !!! Mais Mediapart n’a jamais enquêté là dessus! Dommage !

A ce jour suivant les chiffres fournis au SYTRAL par Rhônexpress (voir Délibération du SYTRAL : 18-054 du 16/11/2018) le cout pour le contribuable est de 3,51 euros par passager.
La résiliation suivant le rapport de la Chambre régionale des comptes (du 25/09/2019) peut intervenir au bout de 10 ans soit à partir du 10 aout 2020.

Déposé le 11/02/2020 à 11h39  
Par Gab Citer

A ce jour suivant les chiffres fournis au SYTRAL par Rhônexpress (voir Délibération du SYTRAL : 18-054 du 16/11/2018) le cout pour le contribuable est de3.51 euros par passager

Déposé le 07/02/2020 à 16h49  
Par balluchon33 Citer

Il n'est sans doute pas au courant de ce qui se passe et de ce qui s'est passé à l'aéroport: beaucoup de départs et de licenciements et avec parmi les premières conséquences le rip ADP qui gêne pas mal les copains et puis bientôt lui-même, n'est-il pas? C'est un peu comme la petite torche de l'agent de police qui éclaire dans l'obscurité avant l'arrivée des renforts et des hélicoptères puis des gros projecteurs. Pour s'orienter finalement sur la lumière naturelle du petit matin et enfin procéder à toutes ces radiations euh... arrestations pardon. 72 printemps passés dans la pénombre et sans aucun doute pas autant à passer dans la rédemption. C'est vraiment dommage. Une fois de plus, une simple et curieuse anagramme avec cette fois-ci l'expression "l'Orient éternel" aurait fait bondir à temps la puce sur une oreille, c'est-à-dire il y a 73 ans, c'est ballot.

Déposé le 07/02/2020 à 12h45  
Par Dégageons Collomb par mesure de salubrité publique Citer

on n'est pas des naifs a écrit le 05/02/2020 à 17h54

Fini les copinages à la collomb
Les lyonnais premièrement ne sont pas des vaches à lait
et deuxièmement, ils ne peuvent contribuer à faire le jeu de Collomb qui travaille pour ses intérêts personnels au moyen des excès de pouvoir qu'il s'est octroyés jour après jour, par le jeu de passe droits et d'influences malsaines

On attend la suite si les juges que l'on sait corrompus et le doigt sur la couture (sinon ils sont mutés), ne le sont pas jusqu'à l'os

Oui ras le bol de ce racket organisé par ce triste sire

Déposé le 07/02/2020 à 12h44  
Par Dégageons Collomb par mesure de salubrité publique Citer

comme quoi la réalité n'est pas la même pour tout le monde - et certains ici jouent la naiveté pour faire passer de gros mensonges a écrit le 07/02/2020 à 10h43

Ce contrat, qui a maintes fois attiré l'attention de la Cour des comptes, est facilement plaidable devant la justice si c'était le voeu de Vinci : normal, il est exorbitant de droit privé sur le public - et ceci est démontrable à tout point de vue

et d'ailleurs, l'hypothèse d'un rachat de ce contrat ne serait pas déstabilisant pour la collectivité :
Ce que coûterait une résiliation… et ce qu’elle rapporterait :
32,2 millions d’euros d’indemnités.

D’après les services de la Métropole, résilier le contrat Rhônexpress coûterait cette somme rondelette à la collectivité.
Dans le même temps, s’il reprend en main l’infrastructure, le Sytral peut espérer récupérer 94 millions d’euros, dividendes estimés pour la période de l’actuel contrat [voir l’extrait ci-dessous]. « Nous ne partageons pas l’analyse de la Chambre régionale des comptes sur la caducité du contrat [et donc l’absence d’indemnités dues], explique notre interlocuteur au Grand Lyon. Nous ne voulons pas prendre le risque de perdre devant le Tribunal administratif en demandant une résiliation sans indemnités. »

Et le baron s'arcboute pour préserver les intérêts de ses copains de Vinci au détriment de celui des contribuables métropolitains. A dégager de toute urgence aux prochaines élections métropolitaines et municipales !!!!

Déposé le 07/02/2020 à 12h09  
Par l'honneté et la probité ne sont pas des vertus dont on se qualifie soi même - leur niveau ne se décrète pas, il se constate (ou pas) Citer

mirou69 a écrit le 05/02/2020 à 08h49

Kim Jong Feld veut tirer la couverture à lui! Le traître tire à boulets rouges sur Collomb auquel il doit tout. La honte ne l’étouffe pas ! Et pourquoi ne pas attendre fin mars (c’est demain) pour laisser les nouveaux élus légitimés par le peuple, décider?

NON ! il ne doit rien au baron
Celui là démontre qu'à force d'empiler les pouvoirs, il s'est octroyé TOUS les pouvoirs, et naturellement les excès de pouvoirs suivent les uns après les autres ... et on arrive aux dérives personnelles que personne n'osait révéler par peur de disgrâce jusqu'à présent

Mais les portes de placards s'ouvrent enfin, et ce que l'on voit et que l'on va voir n'est pas très glorieux pour un homme qui se déclare honnête

Déposé le 07/02/2020 à 12h04  
Par Economie de moyens à intégrer rhone express dans le sytral Citer

« Aujourd’hui Rhônexpress s’engage sur un trajet en 30 minutes, pas sûr que nous puissions faire aussi bien après la résiliation, reconnaît Annie Guillemot.

En revanche (et c'est là un avantage supplémentaire), si nous intégrons le service Rhônexpress dans notre réseau, nous pourrons développer le trafic, acheter de nouvelles rames, envisager des nouveaux arrêts dans l’Est lyonnnais, à Decines ou à Meyzieu. Des évolutions impossibles dans le contrat actuel. »

Dans l’étude qui sera présentée aux élus ce vendredi 17 janvier, les services de la collectivité envisagent déjà l’acquisition de nouvelles rames en 2032 pour un montant de 24,5 millions d’euros, si la fréquentation est en hausse. « Nous pourrons enfin utiliser l’infrastructure payée par les contribuables comme bon nous semble, résume Pierre Hémon. Il faut faire sauter ce verrou ! ».

Déposé le 07/02/2020 à 11h47  
Par Sturlat. Citer

comme quoi la réalité n'est pas la même pour tout le monde - et certains ici jouent la naiveté pour faire passer de gros mensonges a écrit le 07/02/2020 à 10h43

Ce contrat, qui a maintes fois attiré l'attention de la Cour des comptes, est facilement plaidable devant la justice si c'était le voeu de Vinci : normal, il est exorbitant de droit privé sur le public - et ceci est démontrable à tout point de vue

et d'ailleurs, l'hypothèse d'un rachat de ce contrat ne serait pas déstabilisant pour la collectivité :
Ce que coûterait une résiliation… et ce qu’elle rapporterait :
32,2 millions d’euros d’indemnités.

D’après les services de la Métropole, résilier le contrat Rhônexpress coûterait cette somme rondelette à la collectivité.
Dans le même temps, s’il reprend en main l’infrastructure, le Sytral peut espérer récupérer 94 millions d’euros, dividendes estimés pour la période de l’actuel contrat [voir l’extrait ci-dessous]. « Nous ne partageons pas l’analyse de la Chambre régionale des comptes sur la caducité du contrat [et donc l’absence d’indemnités dues], explique notre interlocuteur au Grand Lyon. Nous ne voulons pas prendre le risque de perdre devant le Tribunal administratif en demandant une résiliation sans indemnités. »

....... entièrement d'accord :))

Déposé le 07/02/2020 à 11h45  
Par Sturlat. Citer

Djamel a écrit le 07/02/2020 à 00h30

Arrêter de parler rien surtout le président de la Métropole .

Il parle pour rien dire et il ne dit pas la vérité lui comme Collomb .

Rappel des faits :

A l époque , la grand Lyon veux lancer une ligne pr rejoindre l aéroport . Ni l Etat ni la ville veulent payer la totalité des frais des travaux et l exploitation .
Il y a deux candidats : Keolis ( SNCF ) et Vinci .

Vinci gagne le contrat car il est le moins chère .
La ville accepte toute les conditions futures tarifaires .
Donc la mairie savait que le tarif serra chère pour les usagers .
Qui a menti aux lyonnais ? ben c est Collomb , Merci et tte leur bande .
Qu ils arrêtent de prendre les lyonnais pr des incultes et des cons .
Ce gymnastique cette fausse guerre avec Vinci , en réalité c est un argument de campagne pr la métropole .

Meme si le contrat est cassé , Vinci ira au tribunal administratif et gagnera des millions en dommages et intérêts , ce qui est normal c est Vinci qui a payé la totalité de la facture des travaux .

Totale de la facture qui va payer les dommages et intérêts p Vinci , ben ce sont les lyonnais .

Arrêter de nous prendre pour des cons , vs utilisez , cette pseudo guerre pr manger le gâteau de la métropole sans les lyonnais mais ce sont les lyonnais qui passent à la caisse .

..... faux :))

.... Vinci gagne le contrat suite "aux actions de Mercier" :))

.... coût des travaux : 120 millions d'euros.
... Depuis 2007, la collectivité a remboursé 61,4 millions d’euros, sur le coût des travaux.
... le conseil général de l'époque repris par la métropole verse, depuis la signature du contrat, chaque année 3,5 millions d'euros à Rhonexpress, pour une durée de 30 ans, jusqu'en 2038 fin de la concession.

..... je vous laisse faire les calculs..... il reste à payer par la métropole 3.5 millions d'euros sur 18 ans encore, soit 63 millions d'euros au bas mot...... alors il est impératif que ce contrat soit résilié, pour espérer économiser l'argent public sur la durée. Même en payant une indemnité à 38 millions d'euros à Vinci, on en sort vainqueur car on divise presque par deux la note finale et on récupère le libre usage de toute la ligne T3, de Part-Dieu à l'aéroport, et dans l'idéal, une meilleure répartition de la fréquence du tram T3 qui irait de facto jusqu'à l'aéroport, pour le plus grand bonheur des usagers :))

..... n'ayez plus peur et l'avenir sera bien plus radieux sans ce Rhonexpress, modèle de la société néo-libérale que veut préserver Collomb à ses amis de Vinci..... et payé par les lyonnais :))

Déposé le 07/02/2020 à 10h43  
Par comme quoi la réalité n'est pas la même pour tout le monde - et certains ici jouent la naiveté pour faire passer de gros mensonges Citer

Djamel a écrit le 07/02/2020 à 00h30

Arrêter de parler rien surtout le président de la Métropole .

Il parle pour rien dire et il ne dit pas la vérité lui comme Collomb .

Rappel des faits :

A l époque , la grand Lyon veux lancer une ligne pr rejoindre l aéroport . Ni l Etat ni la ville veulent payer la totalité des frais des travaux et l exploitation .
Il y a deux candidats : Keolis ( SNCF ) et Vinci .

Vinci gagne le contrat car il est le moins chère .
La ville accepte toute les conditions futures tarifaires .
Donc la mairie savait que le tarif serra chère pour les usagers .
Qui a menti aux lyonnais ? ben c est Collomb , Merci et tte leur bande .
Qu ils arrêtent de prendre les lyonnais pr des incultes et des cons .
Ce gymnastique cette fausse guerre avec Vinci , en réalité c est un argument de campagne pr la métropole .

Meme si le contrat est cassé , Vinci ira au tribunal administratif et gagnera des millions en dommages et intérêts , ce qui est normal c est Vinci qui a payé la totalité de la facture des travaux .

Totale de la facture qui va payer les dommages et intérêts p Vinci , ben ce sont les lyonnais .

Arrêter de nous prendre pour des cons , vs utilisez , cette pseudo guerre pr manger le gâteau de la métropole sans les lyonnais mais ce sont les lyonnais qui passent à la caisse .

Ce contrat, qui a maintes fois attiré l'attention de la Cour des comptes, est facilement plaidable devant la justice si c'était le voeu de Vinci : normal, il est exorbitant de droit privé sur le public - et ceci est démontrable à tout point de vue

et d'ailleurs, l'hypothèse d'un rachat de ce contrat ne serait pas déstabilisant pour la collectivité :
Ce que coûterait une résiliation… et ce qu’elle rapporterait :
32,2 millions d’euros d’indemnités.

D’après les services de la Métropole, résilier le contrat Rhônexpress coûterait cette somme rondelette à la collectivité.
Dans le même temps, s’il reprend en main l’infrastructure, le Sytral peut espérer récupérer 94 millions d’euros, dividendes estimés pour la période de l’actuel contrat [voir l’extrait ci-dessous]. « Nous ne partageons pas l’analyse de la Chambre régionale des comptes sur la caducité du contrat [et donc l’absence d’indemnités dues], explique notre interlocuteur au Grand Lyon. Nous ne voulons pas prendre le risque de perdre devant le Tribunal administratif en demandant une résiliation sans indemnités. »

Déposé le 07/02/2020 à 00h30  
Par Djamel Citer

Arrêter de parler rien surtout le président de la Métropole .

Il parle pour rien dire et il ne dit pas la vérité lui comme Collomb .

Rappel des faits :

A l époque , la grand Lyon veux lancer une ligne pr rejoindre l aéroport . Ni l Etat ni la ville veulent payer la totalité des frais des travaux et l exploitation .
Il y a deux candidats : Keolis ( SNCF ) et Vinci .

Vinci gagne le contrat car il est le moins chère .
La ville accepte toute les conditions futures tarifaires .
Donc la mairie savait que le tarif serra chère pour les usagers .
Qui a menti aux lyonnais ? ben c est Collomb , Merci et tte leur bande .
Qu ils arrêtent de prendre les lyonnais pr des incultes et des cons .
Ce gymnastique cette fausse guerre avec Vinci , en réalité c est un argument de campagne pr la métropole .

Meme si le contrat est cassé , Vinci ira au tribunal administratif et gagnera des millions en dommages et intérêts , ce qui est normal c est Vinci qui a payé la totalité de la facture des travaux .

Totale de la facture qui va payer les dommages et intérêts p Vinci , ben ce sont les lyonnais .

Arrêter de nous prendre pour des cons , vs utilisez , cette pseudo guerre pr manger le gâteau de la métropole sans les lyonnais mais ce sont les lyonnais qui passent à la caisse .

Déposé le 06/02/2020 à 17h02  
Par Grand gognand Citer

Avec Vinci le prix du transport de la navette s'est envolé...
normal puisque c'est pour l'aéroport...!!

Déposé le 06/02/2020 à 13h11  
Par trop c'en est trop Citer

h_ludo a écrit le 06/02/2020 à 10h54

Sur ce dossier, si le Sytral rompt le contrat, il va devoir payer une indemnité de fin de contrat, qui va fortement réduire sa capacité à réduire le tarif des trajets.
Malgré ce qu'en pensent beaucoup de personnes, Vinci sera bien content de récupérer de l'argent frais immédiatement, en laissant les difficultés d'exploitation au SYTRAL, difficultés qui ne peuvent qu'aller en augmentant, surtout si la gestion est reprise par un acteur public.

tu racontes n'importe quoi pour crééer encore plus l'embrouille.

Quand un contrat empreint, comme c'est le cas, de nombreuses clauses "exorbitante" du droit commun, rien ne sert de le prolonger.

Il est donc nécessaire de l'anéantir et de revoir les choses dans un contexte moins mafieux quel qu'en soit l'indemnisation, laquelle pourra toujours être plaidée au vu des énormités de la disproportion des engagements pris par les inconscients ou les irresponsables politiques du moment qui ont entrainé la collectivité dans ce joyeux et rémunérateur business

et ceux là devront en répondre devant la Justice et vider le bas de laine qu'ils se sont faits sur le dos de leurs concitoyens pendant toutes ces années d'excès de pouvoir qu'ils voudraient voir encore perdurer

Déposé le 06/02/2020 à 10h54  
Par h_ludo Citer

Sur ce dossier, si le Sytral rompt le contrat, il va devoir payer une indemnité de fin de contrat, qui va fortement réduire sa capacité à réduire le tarif des trajets.
Malgré ce qu'en pensent beaucoup de personnes, Vinci sera bien content de récupérer de l'argent frais immédiatement, en laissant les difficultés d'exploitation au SYTRAL, difficultés qui ne peuvent qu'aller en augmentant, surtout si la gestion est reprise par un acteur public.

Déposé le 06/02/2020 à 04h20   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par peneloppe de colon Citer

voud pensez que du mal de lui, c'est faux . C'est un type bien qui a ete tres genereux avec moi

Déposé le 05/02/2020 à 21h48  
Par tout à son honneur Citer

kimelield a écrit le 05/02/2020 à 21h43

A attendu les élections pour s’occuper de ces dossiers. Il faisait quoi avant ? Des bacs à arbres ? De la pietonisarion ?

Il lui a fallu un peu de temps pour prendre connaissance de tous les cadavres dans les placards de son précédesseur

Au moins, il se met en face des problèmes que cachaient l'autre (sans majuscule)

Déposé le 05/02/2020 à 21h43   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par kimelield Citer

A attendu les élections pour s’occuper de ces dossiers. Il faisait quoi avant ? Des bacs à arbres ? De la pietonisarion ?

Déposé le 05/02/2020 à 20h30  
Par Grand gognand Citer

Lyonnais06 a écrit le 05/02/2020 à 19h49

Il faut en finir avec Collomb-Mercier qui ont coûté des fortunes aux Lyonnais et aux habitants du Rhône.
Et bien sûr sans jamais que la justice s'en mêle, tiens-donc!

Bien d'accord avec vous
Papy mimi est déjà à la retraite ...et papy gègè a passé l'âge pivot....

Déposé le 05/02/2020 à 19h54  
Par DRAGIBUS Citer

Bravo M Kimelfeld. l'autorité publique doit savoir dire stop face à ces très grosses entreprises aux allures monopolistiques, parole d'un libéral

Déposé le 05/02/2020 à 19h49  
Par Lyonnais06 Citer

on n'est pas des naifs a écrit le 05/02/2020 à 17h54

Fini les copinages à la collomb
Les lyonnais premièrement ne sont pas des vaches à lait
et deuxièmement, ils ne peuvent contribuer à faire le jeu de Collomb qui travaille pour ses intérêts personnels au moyen des excès de pouvoir qu'il s'est octroyés jour après jour, par le jeu de passe droits et d'influences malsaines

On attend la suite si les juges que l'on sait corrompus et le doigt sur la couture (sinon ils sont mutés), ne le sont pas jusqu'à l'os

Il faut en finir avec Collomb-Mercier qui ont coûté des fortunes aux Lyonnais et aux habitants du Rhône.
Et bien sûr sans jamais que la justice s'en mêle, tiens-donc!

Déposé le 05/02/2020 à 18h55  
Par Boutons Collomb et ses sbires Citer

on n'est pas des naifs a écrit le 05/02/2020 à 17h54

Fini les copinages à la collomb
Les lyonnais premièrement ne sont pas des vaches à lait
et deuxièmement, ils ne peuvent contribuer à faire le jeu de Collomb qui travaille pour ses intérêts personnels au moyen des excès de pouvoir qu'il s'est octroyés jour après jour, par le jeu de passe droits et d'influences malsaines

On attend la suite si les juges que l'on sait corrompus et le doigt sur la couture (sinon ils sont mutés), ne le sont pas jusqu'à l'os

Collomb nous prend pour des c...depuis 17 ans, cela commence à faire long. Quand nous libérerons nous de son emprise sur notre ville et notre argent ? Boutons le baron hors de Lyon

Déposé le 05/02/2020 à 17h54  
Par on n'est pas des naifs Citer

100Citoyens a écrit le 05/02/2020 à 16h10

Depuis que la Métropole a hérité de ce cadeau empoisonné du Département, la résiliation était nécessaire.
https://www.youtube.com/watch?v=-58bdT-SrJ8

Fini les copinages à la collomb
Les lyonnais premièrement ne sont pas des vaches à lait
et deuxièmement, ils ne peuvent contribuer à faire le jeu de Collomb qui travaille pour ses intérêts personnels au moyen des excès de pouvoir qu'il s'est octroyés jour après jour, par le jeu de passe droits et d'influences malsaines

On attend la suite si les juges que l'on sait corrompus et le doigt sur la couture (sinon ils sont mutés), ne le sont pas jusqu'à l'os

Déposé le 05/02/2020 à 17h20  
Par libre comme le vent Citer

Les frères ennemis :fini de se passer la pommade

Déposé le 05/02/2020 à 16h10  
Par 100Citoyens Citer

Depuis que la Métropole a hérité de ce cadeau empoisonné du Département, la résiliation était nécessaire.
https://www.youtube.com/watch?v=-58bdT-SrJ8

Déposé le 05/02/2020 à 15h26  
Par une contribuable décinoise Citer

contribuable décinoise a écrit le 05/02/2020 à 14h36

Il faut que tous les lyonnais, contribuables et utilisateurs des services publics, le savent

https://www.lyoncapitale.fr/actualite/lyon-collomb-s-oppose-a-la-fin-de-rhonexpress-et-oublie-le-role-de-vinci/

"le sachent" pardon pour la fôte !

Déposé le 05/02/2020 à 15h07  
Par Maktoub 7 Citer

TERATER a écrit le 05/02/2020 à 14h17

Quelle horreur ce Mr COLLOMB, un fouvoyeur,

C'est de l'argent public, l'argent du citoyen,

Un fourbe qui sait gérer ses magouilles : maintenant , l âge est arrivé , il ne risque plus le cachot !
Si on était au Japon , oui : mais , en France , bracelet électro et liberté conditionnelle .

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.