Georges Képénékian : "Respirations n'est pas le projet d'un parti, mais celui de Lyon"

Georges Képénékian : "Respirations n'est pas le projet d'un parti, mais celui de Lyon"
Georges Képénékian - LyonMag

Entouré de toute son équipe et sous les yeux de David Kimelfeld, Georges Képénékian a dévoilé ce jeudi son programme "Respirations" pour les élections municipales de Lyon le 15 mars prochain.

S'il avait déjà présenté son plan pour l'éducation la semaine dernière, en faisant de ce thème sa priorité, Georges Képénékian a décidé de ne pas perdre de temps et d'énoncer toutes ses propositions. "Lyon est aujourd'hui prospère et attractive, mais des défis nouveaux sont là", a déclaré l'ancien maire de Lyon par intérim pour introduire son discours.

Comme quasiment tous les candidats, l'écologie a une place majeure dans son projet. Pour autant, "il ne s'agit pas de surfer sur la vague verte, c'est un sujet plus profond", précise le candidat, qui compare la situation climatique à un patient "il y a urgence et nous pensons être en capacité de faire aboutir des projets".

L'écologie comme trame du programme

Ainsi, l'écologie devient un thème "transversal à tous les autres", une sorte de ligne conductrice pour prendre des décisions. "Gouverner une ville, c'est avoir une vision globale", assure l'ancien bras droit de Gérard Collomb.

Pour l'urbanisme par exemple, l'équipe de "Respirations" pense que l'aménagement de certains quartiers, comme la Guillotière, permettra à la fois de résoudre des problèmes de sécurité et d'environnement. On nous propose ainsi la création d'une trame verte au niveau de la place Gabriel Péri, une solution "confortable, d'apaisement et durable", selon Michel Le Faou, actuel adjoint au maire de Lyon en charge de l'urbanisme. Pour la Guillotière, Georges Képénékian utilise encore une métaphore médicale en souhaitant "traiter les symptômes, mais également le fond du mal".

En parlant de symptômes, il mentionne ici ses propositions relatives à la sécurité. En s'appuyant sur des enquêtes annuelles auprès des habitants des différents arrondissements de Lyon, il souhaite renforcer la "prévention et la médiation" là où c'est nécessaire. Tout comme Yann Cucherat, il souhaite également créer une police de nuit et renforcer les effectifs de la police municipale de 10 %. On note également cette volonté de mettre en place des caméras de vidéosurveillance "mobiles", qui se déplaceraient en fonction des besoins. Enfin, Georges Képénékian compte rendre plus drastique les contrôles de stationnement, notamment des trottinettes, et des incivilités.

Le programme "Respirations" n'entend pas laisser sport et culture de côté. Cette dernière est, selon Loïc Graber, candidat à la mairie de 7e arrondissement, "un autre levier du vivre ensemble". Pour ce domaine, on mise plutôt sur un maintien des moyens déjà engagés par la Ville. "Il nous faut garder l'ambition initiée lors du précédent mandat", assure-t-il.

Le sport, lui, servirait également à faire vivre les Lyonnais ensemble. Mais pas seulement, il entre dans le lancement d'un grand plan santé. Outre l'exercice physique, on parle ici de mesure d'éducation, d'accès aux soins, d'apaisement de l'air en limitant l'usage de la voiture et en "confortant Lyon comme hub mondial de la Santé".

Comment financer un tel programme ?

Pour financer toutes ces propositions, Georges Képénékian assure qu'il n'y aura "pas de changement sur la fiscalité". "Lyon, par sa bonne santé économique, a les moyens d'emprunter", déclare-t-il, certain que les projets sur lesquelles il mise seront rentables.

En bref, Georges Képénékian, 5e de la course à l'Hôtel de Ville de Lyon selon le dernier sondage LyonMag, propose un programme basé sur une ville saine, qui se veut "proche des Lyonnais et étudié depuis longtemps".

13 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Aux urnes citoyens le 12/02/2020 à 22:21
je me marre de vos conneries a écrit le 09/02/2020 à 09h12

Le programme Képénekian / Kimelfeld est soutenu par une partie importante des militants de LREM ainsi que par les députés lyonnais LREM.
Pas utile de vendre une salade verte pour promouvoir la politique qui a été soutenue et promue par cette équipe depuis six années, une politique clairement libérale teintée de greenwashing. Lyon mérite mieux qu'une martingale électorale.

Martingale électorale est l'expression appropriée ;)

Signaler Répondre

avatar
TOTO693884 le 12/02/2020 à 21:53

Si les clowns parviennent a imposer des filtres sur les cheminées d'industries, ils deviendront crédible.

Signaler Répondre

avatar
ménage de printemps le 09/02/2020 à 13:49
je me marre de vos conneries a écrit le 09/02/2020 à 09h12

Le programme Képénekian / Kimelfeld est soutenu par une partie importante des militants de LREM ainsi que par les députés lyonnais LREM.
Pas utile de vendre une salade verte pour promouvoir la politique qui a été soutenue et promue par cette équipe depuis six années, une politique clairement libérale teintée de greenwashing. Lyon mérite mieux qu'une martingale électorale.

entièrement d'accord, nous méritons mieux que ces profiteurs retourneurs de veste qui ne veulent qu'une chose : garder leurs privilèges!

Signaler Répondre

avatar
je me marre de vos conneries le 09/02/2020 à 09:12

Le programme Képénekian / Kimelfeld est soutenu par une partie importante des militants de LREM ainsi que par les députés lyonnais LREM.
Pas utile de vendre une salade verte pour promouvoir la politique qui a été soutenue et promue par cette équipe depuis six années, une politique clairement libérale teintée de greenwashing. Lyon mérite mieux qu'une martingale électorale.

Signaler Répondre

avatar
ménage de printemps le 08/02/2020 à 17:22
cinglés a écrit le 08/02/2020 à 15h08

Ils sont tous devenus fous !! Y compris kepenekian qui a pris goût aux ors de l’hôtel de ville et qui en veut encore!!

Il n'y a pa à tortiller, le pouvoir et le pognon les rendent fous

Signaler Répondre

avatar
cinglés le 08/02/2020 à 15:08

Ils sont tous devenus fous !! Y compris kepenekian qui a pris goût aux ors de l’hôtel de ville et qui en veut encore!!

Signaler Répondre

avatar
OZONE le 08/02/2020 à 09:24
Et pourquoi pas ! a écrit le 06/02/2020 à 22h13

D'un côté ceux qui restent sous l'influence des partis historiques et qui font preuve de peu d'imagination, de l'autre voici une candidature sans étiquette et franchement très lucide.

vous aussi voua avez fumé la moquette en jouant le courtisan obséquieux... une candidature lucide? Plutôt une copie insipide et sans relief qui ne fait pas envie. Préfère rester en apnée plutôt que respirer cette médiocrité ambiante et puante.

Signaler Répondre

avatar
fumécolo le 08/02/2020 à 03:31

il a parlé longuement sur la vallée chimiques de feyzin avec ses raffineries bientôt ils vont mettre un arôme barbapapa dans l air pour les riverains autour des sites hummm ça donne envie

Signaler Répondre

avatar
fourviere69@gmail.com le 07/02/2020 à 12:11

avatar
j'en peux plus du vélo ! le 07/02/2020 à 09:50

« le candidat, qui compare la situation climatique à un patient "il y a urgence »
Oh que oui ! La fin du monde approche si nous continuons à vivre dans le péché (euh… je veux dire la pollution.)


« création d'une trame verte au niveau de la place Gabriel Péri, une solution "confortable, d'apaisement et durable"
Parfait, conforme au dogme de la nouvelle religion (ça mérite une image).

« apaisement de l'air en limitant l'usage de la voiture »
Oui mes frères ! Apaisons l’air, apaisons l’air…

La liturgie écologique est parfaitement psalmodiée, elle se déroule conformément au nouveau dogme....
Ah mais non, non... la tuile.... la tuile... l'oubli d'un sacrement, un sacrement essentiel, fondateur même :
LE VELO !!!
Et le vélo alors ? On en parle pas du vélo ?
Vous pensez sérieusement être élu sans causer vélo ?

Vite on se reprend, on se repent même...! et on fait comme tous les autres : on nous dit des mots doux en parlant "modes doux" ! parlez nous pistes cyclables, parlez nous VELO !

Sinon vous risquez l'excommunication et alors là faudra faire une croix (verte) sur la mairie !!!

Signaler Répondre

avatar
j'en peux plus du vélo ! le 07/02/2020 à 08:14

"il ne s'agit pas de surfer sur la vague verte, c'est un sujet plus profond",
Bien sur, bien sur....

Mais n'oubliez pas de parler VELO ! Les Lyonnais savent que l'avenir c'est le vélo.

Signaler Répondre

avatar
Et pourquoi pas ! le 06/02/2020 à 22:13

D'un côté ceux qui restent sous l'influence des partis historiques et qui font preuve de peu d'imagination, de l'autre voici une candidature sans étiquette et franchement très lucide.

Signaler Répondre

avatar
ménage de printemps le 06/02/2020 à 19:15

Tout un programme canadadry! Pas mieux que son grand copain Collomb.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.