Un trafic de stupéfiants démantelé à Décines, un revendeur de 13 ans interpellé

Un trafic de stupéfiants démantelé à Décines, un revendeur de 13 ans interpellé
photo d'illustration - Lyonmag.com

Neuf personnes ont été interpellées à Décines, dans le cadre d'une enquête sur un trafic de stupéfiants dans le quartier Sully.

Deux frères de 23 et 26 ans, soupçonnés d'être les superviseurs de ce point de deal, avaient été placés sous surveillance, tout comme un autre Décinois de 18 ans.

Des perquisitions ont permis aux enquêteurs de saisis plus de 2 kg d'héroïne, 99 grammes de cocaïne, de la résine de cannabis et du crack, mais également deux fusils à pompe et deux armes de poing.

"Les auditions des clients ont permis de confirmer l’existence du trafic et le rôle des principaux protagonistes interpellés et de déterminer qu'environ 100 à 150 transactions par jour avaient lieu sur ce point de deal", précise la DDSP.

Huit des neuf individus interpellés ont été déférés ce vendredi par le Parquet de Lyon en vue de l’ouverture d’une information judiciaire. Le plus jeune revendeur, âgé de 13 ans fait l'objet de poursuites devant le juge des enfants.

X
39 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Une ancienne le 07/04/2020 à 23:58

S’il n’y avait pas eu toute cette discrimination depuis plus de 40 ans, on n’en serait pas là. Ils ont créé leur propre emploi, leur business

Signaler Répondre

avatar
Une ancienne le 07/04/2020 à 23:56

Sully a complètement changé depuis les années 80-90, il y avait le centre social, un lieu de rencontre et d’échange, un lieu d’activité, des sorties au programme. Mais avant tout un respect entre génération, ce qui
n’est plus d’actualité. De nouveaux arrivants se sont installés avec leur trafic et Sully n’est plus Sully.

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 17/02/2020 à 14:01
Jean24 a écrit le 16/02/2020 à 14h48

Votre commentaire comme celui de @Absolument pas, sont bien tristes. Ca sent les anciens qui n'acceptent pas le monde qui change.
Vous dites que "les jeunes ne connaissent plus les codes". C'est juste idiot de dire des choses comme ça. Chaque génération a ses codes
Je vais vous dire ce que je pense. Ce jeune de 13 ans et ces jeunes de banlieues, sont français, tout comme vous et moi.
La France est multi-culturelle, multi-communautaire, multi-religion, multi-ethnique. Et tout le monde est français. Ca vous fait chier ? Tant mieux

""""" La France est multi-culturelle, multi-communautaire, multi-religion, multi-ethnique. Et tout le monde est français. Ca vous fait chier ? Tant mieux"""""

..... vous avez des doutes quant à ce que vous écrivez ? :))
..... pourquoi vouloir adosser la délinquance à une culture, une communauté, une religion ou une ethnie ? .... vous devez être en mal de réflexion, reprenez vous, ..... moi je dis que les délinquants d’aujourd’hui ne respectent plus rien... même pas leurs propres parents.... alors auriez vous un ou des enfants dans ce cas ? .... si oui, je vous invite à reprendre les rênes de votre rôle et fonction de père, au lieu de dire ou plutôt d'écrire n'importe quoi en réponse à un "post" que vous n'avez malheureusement pas compris :))

Signaler Répondre

avatar
superpopov le 17/02/2020 à 07:34

Jean 24 : Pour avoir du travail il faudrait encore savoir faire quelquechose. Et puis allez lui expliquer qu'il va gagner 1200 euros par mois à devoir travailler alors que c'est certainement un gamin mal élevé et surtout jamais frustré...

Signaler Répondre

avatar
Vois les 1 le 17/02/2020 à 03:12
Absolument pas ! a écrit le 16/02/2020 à 08h41

Comment ça ? Ce sont des français depuis 2 voire 3 générations ? Comme eux, je suis un petit fils d'immigrés. Mon grand père, mon père n a bénéficié d aucune aide sociale ou financière... Bien au contraire ! Comme mon grand père et mon père j'ai travaillé à l école, puis dans la vie. Comme mon grand-père et mon père, je me sens 100% français, et comme mon père je suis Charlie (mon grand-père n étant plus là pour l'être) ... J'ai élevé mes enfants dans ce modèle et je peux vous garantir qu'à 13 an, ils étaient en cours et non à dealer dans la rue !!!!!!!!!!! Donc le baratin qui culpabilise le français et déresponsabilise les premiers concernés cela ne passe pas ... Votre idéologie n'explique absolument rien, bien au contraire. De surcroît elle coûte une fortune à la société. C'est de l'argent qui devrait être mis ailleurs. Elle crée un sentiment d'impunité chez ces personnes et surtout elle les déresponsabilise. Être français, ce n'est pas un dû comme vous le dites mais, cela se mérite comme je le pense ! Ce pays a accueilli et accueille. C'est aux immigrants d'être conscients de la chance qu'ils ont et de la saisir. C'est eux qui ont le devoir de comprendre notre société, d'apprendre notre langue, de respecter toutes ses règles et surtout de craindre la justice en cas d'écart ! C'est ça la différence entre vous et moi ... Je pense que la société française intègre les personne qui veulent s'intégrer et non pas celles qui se renferment dans le communautarisme. Votre discours dogmatique traduit votre totale déconnexion de la réalité. La conséquence de votre schéma, on la lit tous les jours dans les faits divers...

Tout à fait ... tout est dit ..,,

Signaler Répondre

avatar
Romario le 16/02/2020 à 23:53
Absolument pas ! a écrit le 16/02/2020 à 08h41

Comment ça ? Ce sont des français depuis 2 voire 3 générations ? Comme eux, je suis un petit fils d'immigrés. Mon grand père, mon père n a bénéficié d aucune aide sociale ou financière... Bien au contraire ! Comme mon grand père et mon père j'ai travaillé à l école, puis dans la vie. Comme mon grand-père et mon père, je me sens 100% français, et comme mon père je suis Charlie (mon grand-père n étant plus là pour l'être) ... J'ai élevé mes enfants dans ce modèle et je peux vous garantir qu'à 13 an, ils étaient en cours et non à dealer dans la rue !!!!!!!!!!! Donc le baratin qui culpabilise le français et déresponsabilise les premiers concernés cela ne passe pas ... Votre idéologie n'explique absolument rien, bien au contraire. De surcroît elle coûte une fortune à la société. C'est de l'argent qui devrait être mis ailleurs. Elle crée un sentiment d'impunité chez ces personnes et surtout elle les déresponsabilise. Être français, ce n'est pas un dû comme vous le dites mais, cela se mérite comme je le pense ! Ce pays a accueilli et accueille. C'est aux immigrants d'être conscients de la chance qu'ils ont et de la saisir. C'est eux qui ont le devoir de comprendre notre société, d'apprendre notre langue, de respecter toutes ses règles et surtout de craindre la justice en cas d'écart ! C'est ça la différence entre vous et moi ... Je pense que la société française intègre les personne qui veulent s'intégrer et non pas celles qui se renferment dans le communautarisme. Votre discours dogmatique traduit votre totale déconnexion de la réalité. La conséquence de votre schéma, on la lit tous les jours dans les faits divers...

Dans le pays où j'ai vécu en Amsud ; même des immigrants n 'ayant pas bcp de temps de résidence là bas , au Brésil , ils parlent le brésilien , dès qu'ils sortent dans la rue !
Içi , en France , vous entendez toutes les langues , dans les rues , et des gens qui vivent içi depuis 15 , 20 ans , parlent leur langue natale dans les rues , alors , qu'ils savent parler français ????
Est ce cela être intégré ??? Non !
Et certains parlent dans la langue de leur pays pour ne pas qu'on les comprenne , de peur qu'on les épie !
Au Brésil , un non brésilien peut parler sa langue natale , chez lui , à la maison !
Mais dans la vie de tous les jours , dehors , on vous fait la remarque ; içi tu es au Brésil ; dans la rue , tu parles brésilien !
Et c'est logique , dès lors que l'on sait parler la langue du pays d'accueil , car dans le cas contraire , ce comportement entraîne le Racisme !

Signaler Répondre

avatar
Karlh le 16/02/2020 à 18:42

9 presentez a un juge ils sont presque tous libre 1 ou 2 incarceres le commerce continu depuis plusieurs annees il ne fait pas bon vivre dans ces quartiers il faut supprimer les allocations et mettre des amendes a la hauteur du GAIN LES PARENTS PAYERONT ET SURVEILLERONT LEURS PETITS DE 13 ANS

Signaler Répondre

avatar
Jean24 le 16/02/2020 à 14:48
Sturlat. a écrit le 16/02/2020 à 14h05

..... pathétique :))

..... chaque génération qui a grandi dans ce quartier a connu ses propres affres de jeunesse, et comme n'importe dans le monde, la génération actuelle n'a plus peur de rien ni de personne, ne respecte plus ni ne connait plus "les codes" qui ont balisés les chemins de travers de leurs ainés.....

.... vouloir rattacher une sombre affaire de stupéfiants à un centre culturel de quartier est de la pure propagande électoraliste, qu'on peut facilement attribuer à celles "autrement" qui parcourent notre quartier alors qu'elles vont se prendre une raclée.... 2014 le remake.... et fin de parcours pour de nombreuses "vieilles" politiciennes :))

Votre commentaire comme celui de @Absolument pas, sont bien tristes. Ca sent les anciens qui n'acceptent pas le monde qui change.
Vous dites que "les jeunes ne connaissent plus les codes". C'est juste idiot de dire des choses comme ça. Chaque génération a ses codes
Je vais vous dire ce que je pense. Ce jeune de 13 ans et ces jeunes de banlieues, sont français, tout comme vous et moi.
La France est multi-culturelle, multi-communautaire, multi-religion, multi-ethnique. Et tout le monde est français. Ca vous fait chier ? Tant mieux

Signaler Répondre

avatar
1,2,3, JACTEZ !!! le 16/02/2020 à 14:39
terrien a écrit le 16/02/2020 à 13h32

De nombreux jeunes on grandit dans ce quartier, différentes générations se sont succédées, en terme de précocité délinquante il est difficile de faire mieux. La question à se poser est comment cela est possible ? Dans un autre temps où les générations précédentes n’ont pas connu une telle affaire, il y avait un centre social en activité au cœur même du quartier en question : le centre Michel Marillat. A ce jour et depuis quelques années celui ci est fermé, il permettait aux jeunes de sortir à l extérieur du quartier, d effectuer diverses activités, d organiser des projets, de se réunir, partager, discuter, se projeter, de travailler,...

Entre une sortie a la montagne ou dans un musée un beau billet de 50 euros par jour pour bosser dans le réseau du quartier, qu'est ce qu'un gamin de Sully ou de n'importe quelle autre cité va choisir ? Surtout quand on voit les nombreux programmes TV ou les clips où on montre des gens se pavaner dans le luxe parce que c'est sûrement ça la vrai vie... Aujourd'hui même quand on a seulement 13 ans, on sait que c'est l'argent qui domine

Signaler Répondre

avatar
Coupez leur les allocs le 16/02/2020 à 14:33
Absolument pas ! a écrit le 16/02/2020 à 08h41

Comment ça ? Ce sont des français depuis 2 voire 3 générations ? Comme eux, je suis un petit fils d'immigrés. Mon grand père, mon père n a bénéficié d aucune aide sociale ou financière... Bien au contraire ! Comme mon grand père et mon père j'ai travaillé à l école, puis dans la vie. Comme mon grand-père et mon père, je me sens 100% français, et comme mon père je suis Charlie (mon grand-père n étant plus là pour l'être) ... J'ai élevé mes enfants dans ce modèle et je peux vous garantir qu'à 13 an, ils étaient en cours et non à dealer dans la rue !!!!!!!!!!! Donc le baratin qui culpabilise le français et déresponsabilise les premiers concernés cela ne passe pas ... Votre idéologie n'explique absolument rien, bien au contraire. De surcroît elle coûte une fortune à la société. C'est de l'argent qui devrait être mis ailleurs. Elle crée un sentiment d'impunité chez ces personnes et surtout elle les déresponsabilise. Être français, ce n'est pas un dû comme vous le dites mais, cela se mérite comme je le pense ! Ce pays a accueilli et accueille. C'est aux immigrants d'être conscients de la chance qu'ils ont et de la saisir. C'est eux qui ont le devoir de comprendre notre société, d'apprendre notre langue, de respecter toutes ses règles et surtout de craindre la justice en cas d'écart ! C'est ça la différence entre vous et moi ... Je pense que la société française intègre les personne qui veulent s'intégrer et non pas celles qui se renferment dans le communautarisme. Votre discours dogmatique traduit votre totale déconnexion de la réalité. La conséquence de votre schéma, on la lit tous les jours dans les faits divers...

Vous avez tout résumé

Signaler Répondre

avatar
et oui le 16/02/2020 à 14:14
Sturlat. a écrit le 16/02/2020 à 14h05

..... pathétique :))

..... chaque génération qui a grandi dans ce quartier a connu ses propres affres de jeunesse, et comme n'importe dans le monde, la génération actuelle n'a plus peur de rien ni de personne, ne respecte plus ni ne connait plus "les codes" qui ont balisés les chemins de travers de leurs ainés.....

.... vouloir rattacher une sombre affaire de stupéfiants à un centre culturel de quartier est de la pure propagande électoraliste, qu'on peut facilement attribuer à celles "autrement" qui parcourent notre quartier alors qu'elles vont se prendre une raclée.... 2014 le remake.... et fin de parcours pour de nombreuses "vieilles" politiciennes :))

Et oui, sans oublier les marcheurs de En Mode, ils n'osent même pas afficher leur soumission à macron, mais pour les mensonges dans les quartiers, ils sont bien présents, alors eux aussi, dans la nasse avec les Autrement !!
Alors ils osent transformer ce que connaissent toutes les villes françaises sur le registre délinquance en propagande municipales !!
La honte tout simplement !!

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 16/02/2020 à 14:05
terrien a écrit le 16/02/2020 à 13h32

De nombreux jeunes on grandit dans ce quartier, différentes générations se sont succédées, en terme de précocité délinquante il est difficile de faire mieux. La question à se poser est comment cela est possible ? Dans un autre temps où les générations précédentes n’ont pas connu une telle affaire, il y avait un centre social en activité au cœur même du quartier en question : le centre Michel Marillat. A ce jour et depuis quelques années celui ci est fermé, il permettait aux jeunes de sortir à l extérieur du quartier, d effectuer diverses activités, d organiser des projets, de se réunir, partager, discuter, se projeter, de travailler,...

..... pathétique :))

..... chaque génération qui a grandi dans ce quartier a connu ses propres affres de jeunesse, et comme n'importe dans le monde, la génération actuelle n'a plus peur de rien ni de personne, ne respecte plus ni ne connait plus "les codes" qui ont balisés les chemins de travers de leurs ainés.....

.... vouloir rattacher une sombre affaire de stupéfiants à un centre culturel de quartier est de la pure propagande électoraliste, qu'on peut facilement attribuer à celles "autrement" qui parcourent notre quartier alors qu'elles vont se prendre une raclée.... 2014 le remake.... et fin de parcours pour de nombreuses "vieilles" politiciennes :))

Signaler Répondre

avatar
terrien le 16/02/2020 à 13:32

De nombreux jeunes on grandit dans ce quartier, différentes générations se sont succédées, en terme de précocité délinquante il est difficile de faire mieux. La question à se poser est comment cela est possible ? Dans un autre temps où les générations précédentes n’ont pas connu une telle affaire, il y avait un centre social en activité au cœur même du quartier en question : le centre Michel Marillat. A ce jour et depuis quelques années celui ci est fermé, il permettait aux jeunes de sortir à l extérieur du quartier, d effectuer diverses activités, d organiser des projets, de se réunir, partager, discuter, se projeter, de travailler,...

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 16/02/2020 à 13:00

On est en train de fabriquer des favelas un peu partout en France. La drogue s'enkyste là où le terrain est favorable. Nul doute que les constantes sociologiques permettent de circonscrire les zones de deals les plus certaines. Avis aux mathématiciens.

Signaler Répondre

avatar
Absolument pas ! le 16/02/2020 à 08:41
Jean24 a écrit le 15/02/2020 à 17h02

Non il faut changer la société et intégrer les gens, tous les gens. Facile de dire que des gens ne veulent pas s'intégrer, quand la société les rejettent de prime abord ..

Comment ça ? Ce sont des français depuis 2 voire 3 générations ? Comme eux, je suis un petit fils d'immigrés. Mon grand père, mon père n a bénéficié d aucune aide sociale ou financière... Bien au contraire ! Comme mon grand père et mon père j'ai travaillé à l école, puis dans la vie. Comme mon grand-père et mon père, je me sens 100% français, et comme mon père je suis Charlie (mon grand-père n étant plus là pour l'être) ... J'ai élevé mes enfants dans ce modèle et je peux vous garantir qu'à 13 an, ils étaient en cours et non à dealer dans la rue !!!!!!!!!!! Donc le baratin qui culpabilise le français et déresponsabilise les premiers concernés cela ne passe pas ... Votre idéologie n'explique absolument rien, bien au contraire. De surcroît elle coûte une fortune à la société. C'est de l'argent qui devrait être mis ailleurs. Elle crée un sentiment d'impunité chez ces personnes et surtout elle les déresponsabilise. Être français, ce n'est pas un dû comme vous le dites mais, cela se mérite comme je le pense ! Ce pays a accueilli et accueille. C'est aux immigrants d'être conscients de la chance qu'ils ont et de la saisir. C'est eux qui ont le devoir de comprendre notre société, d'apprendre notre langue, de respecter toutes ses règles et surtout de craindre la justice en cas d'écart ! C'est ça la différence entre vous et moi ... Je pense que la société française intègre les personne qui veulent s'intégrer et non pas celles qui se renferment dans le communautarisme. Votre discours dogmatique traduit votre totale déconnexion de la réalité. La conséquence de votre schéma, on la lit tous les jours dans les faits divers...

Signaler Répondre

avatar
Antienca le 16/02/2020 à 04:09

Apprentissage à 16 ans maintenant.... il suffit de se forcer un peu, fouiller un peu dans ce qui peut nous intéresser et apres le collège si tu trouves qui te plaît, tu auras moins de chances de dealer. Meme si des 500 ou 1000e par jour peut-être bien tentant... j en vois aller servir des gars puis avec leur petit sac à dodo hop a l ecole a 14h...mdr

Signaler Répondre

avatar
Vernon le 15/02/2020 à 21:22
Jean24 a écrit le 15/02/2020 à 17h02

Non il faut changer la société et intégrer les gens, tous les gens. Facile de dire que des gens ne veulent pas s'intégrer, quand la société les rejettent de prime abord ..

Exactement.

Signaler Répondre

avatar
Lerusse le 15/02/2020 à 19:33
Non, ça ne va pas ces solutions !!!! a écrit le 15/02/2020 à 10h47

On a vu ce que ça donnait vos soi-disant solutions... Du travail à 13 ans... Mais bien sûr... Déjà qu'il aille à l'école... Il y en a marre du tout social, cela conduit à encore plus de violence et de plus en plus jeune... Stop !

Bien sur avant les apprentissages demarré a 14ans, depuis quelques années c'est 16ans, sa change pas mal de chose etje ne parle pas de l'armée qui a été enlevé pout encore une histoire d'argent

Signaler Répondre

avatar
Jean24 le 15/02/2020 à 17:02
Dtc... a écrit le 15/02/2020 à 10h50

Oui, c'est la faute de la société... On connaît ce discours de gauche... Faut changer de modèle et faire comprendre à la racaille qu'elle n'est plus impunie.

Non il faut changer la société et intégrer les gens, tous les gens. Facile de dire que des gens ne veulent pas s'intégrer, quand la société les rejettent de prime abord ..

Signaler Répondre

avatar
ben alors ! le 15/02/2020 à 11:28

Ah bon il y a du trafic de stupéfiants à Décines !c'est étonnant non ?Cest en 2020 que l'on s'en rend compte
Il faudrait des lunettes à la Police et aux "politiques de tout bord !!!????

Signaler Répondre

avatar
zoune le 15/02/2020 à 11:15

Bravo Papimouzo Tout est dit

Signaler Répondre

avatar
l etat le 15/02/2020 à 11:12

la routine quoi le ronronnement de appareil judiciaire.

Signaler Répondre

avatar
Dtc... le 15/02/2020 à 10:50
Jean24 a écrit le 14/02/2020 à 19h32

Pour avoir fait du travail social, j'ai plusieurs solutions au traffic de drogue. Dont mes 2 principales :
Donnez du travail aux jeunes et sans discriminations pour les jeunes de banlieues
Légaliser le cannabis

Oui, c'est la faute de la société... On connaît ce discours de gauche... Faut changer de modèle et faire comprendre à la racaille qu'elle n'est plus impunie.

Signaler Répondre

avatar
Non, ça ne va pas ces solutions !!!! le 15/02/2020 à 10:47
Jean24 a écrit le 14/02/2020 à 19h32

Pour avoir fait du travail social, j'ai plusieurs solutions au traffic de drogue. Dont mes 2 principales :
Donnez du travail aux jeunes et sans discriminations pour les jeunes de banlieues
Légaliser le cannabis

On a vu ce que ça donnait vos soi-disant solutions... Du travail à 13 ans... Mais bien sûr... Déjà qu'il aille à l'école... Il y en a marre du tout social, cela conduit à encore plus de violence et de plus en plus jeune... Stop !

Signaler Répondre

avatar
Chibani le 15/02/2020 à 10:26

Il a plutôt fondu comme ton cerveau

Signaler Répondre

avatar
France le 15/02/2020 à 09:53
Pas que a écrit le 15/02/2020 à 08h00

Vous oubliez un truc essentiel: l’éducation

Les premiers acteurs sont les parents!!!!!!!! Jamais ceux ci ne sont mis en cause! Alors qu à la base, ce sont eux qui ont vu et laisser glisser leur môme!!!!!!!!!!!
Le laxisme généralisé a empêcher de imposer des limites aux enfants
Tant que la loi ne sera pas appliquée, elle sera bafouée!!!!!

Non ce ne sont pas les parents , puisque la pauvreté sa ne s'invente pas , ce sont plutot les ecoles qui sont devenue de plus en plus archaïques et obsolète, ce sont les télévision et les ecrans d ordinateur qui prone l'argent avant tout chose , bien plus voyant que tu ne c'est rien de ce qu'il se passe dans ton pays... met plus souvent ton nez dehors et pas aux mêmes endroit !

Signaler Répondre

avatar
Android le 15/02/2020 à 09:52

Arrêter dire ce genre de conneries comme donner du boulot aux jeunes ! Qui va travailler pour 1300 ou 1500 euros par mois si en vendant leur merde ils touchent plus.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 15/02/2020 à 09:24

13.ans. Encore un qui un jour va se retrouver abattu d un coup de kalashnikov dans une rue quelconque !!!!
Au fait ces parents à part se tourner les pouces et toucher les aides que font ils ?

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 15/02/2020 à 09:14
Jean24 a écrit le 14/02/2020 à 19h32

Pour avoir fait du travail social, j'ai plusieurs solutions au traffic de drogue. Dont mes 2 principales :
Donnez du travail aux jeunes et sans discriminations pour les jeunes de banlieues
Légaliser le cannabis

Le probleme c est que le cannabis rapporte du fric au gouvernement qui lui est corrompu comme chacun sait !
Bonne journée
Cordialement

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 15/02/2020 à 09:10

Tiens mon commentaire a fondu comme neige au soleil

Signaler Répondre

avatar
Stop le 15/02/2020 à 08:54
Jean24 a écrit le 14/02/2020 à 19h32

Pour avoir fait du travail social, j'ai plusieurs solutions au traffic de drogue. Dont mes 2 principales :
Donnez du travail aux jeunes et sans discriminations pour les jeunes de banlieues
Légaliser le cannabis

Mouais ... A 13 ans on cherche pas du boulot. On va à l'école point barre. C'est là que l'on se rend compte que les parents fement les yeux sur les activités de leurs enfants.

Signaler Répondre

avatar
no drogue le 15/02/2020 à 08:20

Bientôt les voyous vont recruter les revendeurs à la sortie des maternités !!!!! 13 ans ,c'est déjà trop vieux

Signaler Répondre

avatar
Pas que le 15/02/2020 à 08:00
Jean24 a écrit le 14/02/2020 à 19h32

Pour avoir fait du travail social, j'ai plusieurs solutions au traffic de drogue. Dont mes 2 principales :
Donnez du travail aux jeunes et sans discriminations pour les jeunes de banlieues
Légaliser le cannabis

Vous oubliez un truc essentiel: l’éducation

Les premiers acteurs sont les parents!!!!!!!! Jamais ceux ci ne sont mis en cause! Alors qu à la base, ce sont eux qui ont vu et laisser glisser leur môme!!!!!!!!!!!
Le laxisme généralisé a empêcher de imposer des limites aux enfants
Tant que la loi ne sera pas appliquée, elle sera bafouée!!!!!

Signaler Répondre

avatar
ecully le 14/02/2020 à 22:27

Il y en a partout et même à Ecully à côté de la station service carrefour et ça dure depuis au moins un mois !!

Signaler Répondre

avatar
Nanou01 le 14/02/2020 à 21:01
cool a écrit le 14/02/2020 à 18h39

on peut avoir leur noms pour les oranges à envoyer ?

Plutôt le bouillon de 11h

Signaler Répondre

avatar
Jean24 le 14/02/2020 à 19:32

Pour avoir fait du travail social, j'ai plusieurs solutions au traffic de drogue. Dont mes 2 principales :
Donnez du travail aux jeunes et sans discriminations pour les jeunes de banlieues
Légaliser le cannabis

Signaler Répondre

avatar
Karl le 14/02/2020 à 19:00

Une honte 13 ans le gamin les parents ils sont ou

Signaler Répondre

avatar
cool le 14/02/2020 à 18:39

on peut avoir leur noms pour les oranges à envoyer ?

Signaler Répondre

avatar
Vois les 1 le 14/02/2020 à 18:36

Les suites des affaires des minguettes . Il est bavard le gars ....

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.