Lyon : il frappe les policiers après avoir percuté leur voiture

Lyon : il frappe les policiers après avoir percuté leur voiture
Photo d'illustration - LyonMag

Mercredi après-midi, vers 17h, un automobilise a refusé le contrôle de police dans le 9e arrondissement de Lyon.

Pris en chasse, le chauffard n’a pas hésité à percuter le véhicule des fonctionnaires au niveau du boulevard de Balmont. Selon la DDSP du Rhône, le véhicule a finalement été intercepté avenue du Plateau.

Au volant, le Lyonnais âgé de 18 ans s’est rebellé lors de son interpellation en insultant les policiers, menaçant de les tuer, avant de leur porter des coups.

Le passager, lui aussi âgé de 18 ans a saisi et tiré violemment la veste et le bras d’un policier pour l’empêcher d’arrêter son ami.

Le conducteur, connu pour 10 faits antérieurs, n’était pas titulaire du permis de conduire. Il a reconnu les faits et sera déféré ce vendredi au parquet en vue d’une comparution immédiate. Le passager, aussi connu des services de police, a été laissé libre.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
potdeterrepotdefer le 15/03/2020 à 11:24

Commentaires à 2 balles

Signaler Répondre

avatar
Zig le 15/03/2020 à 08:45
john69z a écrit le 13/03/2020 à 21h11

L'autisme asperger peut créer des difficultés relationnelles importante sans que l'auteur ou les victimes ne connaissent/constatent le handicap, ni même les proches. Un nombre important de français ne sont pas diagnostiqués. Même les professionnels peuvent avoir des difficultés à établir le diagnostic.
Est-ce que cela a été engagé pour cet individu ?

A 18 ans, ce sont encore des gamins. Les policiers devraient plutôt l'aider au lieux de donner des informations confidentielles aux médias, de faits antérieurs alors qu'il était à priori mineur ... si c'est vraiment le cas, c'est lamentable.

Vous êtes un as, celle la, je vais la retenir comme blague...

Les racailles, les dealers, les multi recidivistes sont des autistes Asperger !

L'idée du siècle à faire exploiter par les avocats.

Signaler Répondre

avatar
Charles le 14/03/2020 à 15:17
Moi a écrit le 14/03/2020 à 08h35

Monsieur on devient addict et non addictifs. Sûrement une faute de frappe.
Vous citez "on est humaniste à gauche "mais vous pensez que la droite à fait mieux contre la délinquance et la drogue moi je ne pense pas

Addictif ou addict sont valables.
Si vous applez droite, des élus qui s'en réclament mais suppriment dès qu'ils arrivcent au pouvoir ce qu'ils baptisaient à tort la "double peine", on peut dire qu'ils sont des gens de droite en peau de lapin.

Signaler Répondre

avatar
Moi le 14/03/2020 à 08:35
Charles a écrit le 13/03/2020 à 11h53

La délinquance en France c'est comme la drogue.
On essaie une première fois, cela procure de l'adrénaline sans trop de risques judiciaires.
On recommence.
Et on devient addictif jusqu'à l'overdose soit en l'espèce moult antécédents judiciaires avant de connaître la prison à petite dose afin que le sevrage ne soit pas trop violent.
On est humaniste à gauche.

Monsieur on devient addict et non addictifs. Sûrement une faute de frappe.
Vous citez "on est humaniste à gauche "mais vous pensez que la droite à fait mieux contre la délinquance et la drogue moi je ne pense pas

Signaler Répondre

avatar
Quand même !!! le 14/03/2020 à 08:28
john69z a écrit le 13/03/2020 à 21h11

L'autisme asperger peut créer des difficultés relationnelles importante sans que l'auteur ou les victimes ne connaissent/constatent le handicap, ni même les proches. Un nombre important de français ne sont pas diagnostiqués. Même les professionnels peuvent avoir des difficultés à établir le diagnostic.
Est-ce que cela a été engagé pour cet individu ?

A 18 ans, ce sont encore des gamins. Les policiers devraient plutôt l'aider au lieux de donner des informations confidentielles aux médias, de faits antérieurs alors qu'il était à priori mineur ... si c'est vraiment le cas, c'est lamentable.

Ah ben voilà, je l'attendais le com qui prendrait la défense de ces 2 petites racailles...

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 14/03/2020 à 05:49
john69z a écrit le 13/03/2020 à 21h11

L'autisme asperger peut créer des difficultés relationnelles importante sans que l'auteur ou les victimes ne connaissent/constatent le handicap, ni même les proches. Un nombre important de français ne sont pas diagnostiqués. Même les professionnels peuvent avoir des difficultés à établir le diagnostic.
Est-ce que cela a été engagé pour cet individu ?

A 18 ans, ce sont encore des gamins. Les policiers devraient plutôt l'aider au lieux de donner des informations confidentielles aux médias, de faits antérieurs alors qu'il était à priori mineur ... si c'est vraiment le cas, c'est lamentable.

À 18 ans c est encore un gamin. Petite question diriez vous la même chose si à la place des policiers, c était votre fille ou fils ou membre de votre famille qu il avait frappé. Diriez vous la même chose si un jour, un jeune de 18 ans renverse un de vos proches. C est beau d avoir de l empathie, mais désolée à 18 ans et même à 16 ans, ce ne sont plus des gamins, car ils ont conscience de ce qu ils font sauf si il est avéré qu ils ont une maladie comme celle que vous citez..

Signaler Répondre

avatar
l etat le 13/03/2020 à 22:57

cela ce voit que la loi est faite par ceux qui ne vont jamais se confronter a la realité

Signaler Répondre

avatar
john69z le 13/03/2020 à 21:11

L'autisme asperger peut créer des difficultés relationnelles importante sans que l'auteur ou les victimes ne connaissent/constatent le handicap, ni même les proches. Un nombre important de français ne sont pas diagnostiqués. Même les professionnels peuvent avoir des difficultés à établir le diagnostic.
Est-ce que cela a été engagé pour cet individu ?

A 18 ans, ce sont encore des gamins. Les policiers devraient plutôt l'aider au lieux de donner des informations confidentielles aux médias, de faits antérieurs alors qu'il était à priori mineur ... si c'est vraiment le cas, c'est lamentable.

Signaler Répondre

avatar
Même pas... le 13/03/2020 à 16:40
Sami69 a écrit le 13/03/2020 à 15h24

Yen a qui se lécheraient les babines pour connaître la nationalité de ces gens !!!! Quelle imbécilité honteuse

Car nous connaissons malheureusement déjà la réponse...

Signaler Répondre

avatar
panglos le 13/03/2020 à 16:02

Chassez le naturel, il revient au galop. Regardez Pierre BOTTON

Signaler Répondre

avatar
Sami69 le 13/03/2020 à 15:24
allez !! a écrit le 13/03/2020 à 14h48

Des noms !!! bon dieu !!! des noms !!!!

Yen a qui se lécheraient les babines pour connaître la nationalité de ces gens !!!! Quelle imbécilité honteuse

Signaler Répondre

avatar
allez !! le 13/03/2020 à 14:48

Des noms !!! bon dieu !!! des noms !!!!

Signaler Répondre

avatar
tout bien réfléchi le 13/03/2020 à 13:34
Calahann a écrit le 13/03/2020 à 12h35

Et qui sont les mêmes personnes ???
Juste histoire de saisir et comprendre ton amalgame car , selon toi , c'est assez ciblé ?

Au final vous pensez la même chose...

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 13/03/2020 à 12:35
Les mêmes... a écrit le 13/03/2020 à 11h22

Et oui...

Et qui sont les mêmes personnes ???
Juste histoire de saisir et comprendre ton amalgame car , selon toi , c'est assez ciblé ?

Signaler Répondre

avatar
zoune le 13/03/2020 à 12:11

Et la fête continue Direct au bagne de Cayenne

Signaler Répondre

avatar
Charles le 13/03/2020 à 11:53

La délinquance en France c'est comme la drogue.
On essaie une première fois, cela procure de l'adrénaline sans trop de risques judiciaires.
On recommence.
Et on devient addictif jusqu'à l'overdose soit en l'espèce moult antécédents judiciaires avant de connaître la prison à petite dose afin que le sevrage ne soit pas trop violent.
On est humaniste à gauche.

Signaler Répondre

avatar
Les mêmes... le 13/03/2020 à 11:22

avatar
Pataitic le 13/03/2020 à 11:01

Et blablablablabla

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.