Coronavirus : 273 décès cumulés dans le Rhône, l’ARS ne communiquera plus les chiffres des Ehpad

Coronavirus : 273 décès cumulés dans le Rhône, l’ARS ne communiquera plus les chiffres des Ehpad
Photo d'illustration - LyonMag

Ce mercredi soir, l’Agence régionale de santé Auvergne-Rhône-Alpes a fait une annonce attendue.

Alors que les médias espéraient le retour de la communication autour des cas et des décès liés au coronavirus dans les Ehpad de la région, curieusement suspendue il y a quelques jours, l’ARS a pris le contre-pied et ne fera plus de point sur la situation dans les résidences pour personnes âgées. Selon elle, "les données gérées par Santé publique France nécessitent une consolidation et une fiabilisation qui n’est pas compatible avec une communication quotidienne".

Les chiffres du Covid-19 dans les Ehpad d’Auvergne-Rhône-Alpes ne vont pas disparaître pour autant. Un point épidémiologique hebdomadaire sera réalisé par SPF et publié in extenso sur le site de l’ARS, qui ne l'intègre donc plus dans ses données. Le premier point est prévu ce vendredi.

Concernant la situation dans les hôpitaux, l’ARS annonce ce mercredi soir 2908 patients atteints de Covid-19 en Auvergne-Rhône-Alpes et 654 décès. Depuis le début de l’épidémie, 2330 personnes contaminées sont retournées à leur domicile.

Dans le Rhône, 1150 personnes sont actuellement hospitalisées à cause du coronavirus et 273 sont décédées (24 de plus que mardi).

Des chiffres qui sont donc bien en-deça de la réalité car, quand l'ARS publiait encore les chiffres des Ehpad, on sait que le nombre de cas, seniors et personnels confondus, approchaient celui des personnes hospitalisés.

34 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
@404 le 16/04/2020 à 23:48
Error 404 a écrit le 09/04/2020 à 17h47

Sans parti pris concernant le positionnement de l'ARS, sur 100 personnes travaillant dans la santé en France, combien sont de vrais soignants face aux patients et combien sont quelque part dans les rouages administratifs des ARS ou autres ?
Est ce que le taux d'improductifs ne devient pas problématique à un moment ?

Il est hautement méprisant de qualifier d'improductifs les salariés qui ne sont pas en première ligne.

On ne gagne pas de guerre sans logistique, on ne fait pas tourner un hôpital sans service paye, compta, juridique, RH et autre. Et on ne fait pas tourner un système national de santé sans pilotage, contrôle, inspection, financement, analyse, suivi, innovation, etc.

Et pour répondre à votre question, dans notre belle région de 8 millions d'habitants, l'ARS compte moins de 1000 agents (pour plus de 130 000 professionnels de santé) et distribue chaque année environ 5,5 milliards d'euro pour notre santé.

Signaler Répondre

avatar
118 le 16/04/2020 à 16:19
pamout69 a écrit le 10/04/2020 à 11h38

Env. 1/3 des soignants des HCL sont atteints du covid-19 ! Ce virus est étudié en P4 ; la médicalisation devrait donc se faire comme en P4 : dans des structures hautement protégées avec, notamment, douches au Phénol et scaphandre ! CQFD mais on en a pas vraiement les moyens ; on fait ce qu'on peut ! Ce virus hautement dangereux laisse des séquelles !

à priori, il est étudié en P3

Signaler Répondre

avatar
trocher69 le 16/04/2020 à 15:20

Avant de demander aux travailleurs de faire plus d'efforts, il faudrait que leurs salaires soient augmentés. Il faudrait aussi que les entreprises fassent plus d'efforts en embauchant plus (certaines l'ont oublié depuis longtemps). On dit que le nb de création d'entreprises augmentaient mais les petites embauchaient peu et d'abord leurs familles. Pour embaucher plus, il faut qu'elles baissent leurs prix pour vendre plus et cesser de faire des marges halluciantes ! Ex. : un stylo de nettoyage de lentilles d'objectif acheté 1,5 € en Chine est revendu 15-20 € en France ! C'est fou !

Signaler Répondre

avatar
La fin du monde libre le 10/04/2020 à 12:23

Le maire vient de nous prévenir qu'il allait falloir faire gros effort à la sortie de l'épidémie pour rembourser tout ce que ça nous a couté.

J'ai l'impression que depuis les années 80 on nous demande de faire tous les ans de gros efforts. Y a un moment va peut être falloir se reveiller et leur dire d'aller se faire voir. Des efforts on en fait depuis 40 ans pour certains.

Ah mon avis vu ce qui s'est passer l'année dernière avec les gilets jaunes, c'est en fin d'année que ça risque d'exploser si ce gouvernement ne fait pas attention. Quand les gens auront passé 4 mois de confinement et seront à bout et que les responsables de ce fiasco leur présenteront la facture, on va voir un soulèvement populaire tel que les gilets jaunes ce sera rien à coté. Cela veut dire de grosses répressions policières à l'instigation du pouvoir en perdition et aussi un blocage de l'économie qui finira de l'achever.

Signaler Répondre

avatar
pamout69 le 10/04/2020 à 11:38

Env. 1/3 des soignants des HCL sont atteints du covid-19 ! Ce virus est étudié en P4 ; la médicalisation devrait donc se faire comme en P4 : dans des structures hautement protégées avec, notamment, douches au Phénol et scaphandre ! CQFD mais on en a pas vraiement les moyens ; on fait ce qu'on peut ! Ce virus hautement dangereux laisse des séquelles !

Signaler Répondre

avatar
Mensonges et hypocrisie sont les mamelles de la France . le 09/04/2020 à 18:01
Ce genre de commentaire me fait honte a écrit le 09/04/2020 à 15h28

Au contraire, l'ARS a fait le choix de ne pas gaspiller le temps de ses fonctionnaires pour téléphoner chaque jour aux 300 ou 400 directeurs d'EHPAD de la région. L'ARS a clairement mieux à faire, et en particulier faire fonctionner les hôpitaux.

N'oubliez pas qu'un comptage quotidien ne sert à rien, si ce n'est à faire de la communication. Une estimation hebdomadaire suffit largement aux autorités pour gérer la crise.

Et de toute façon, la mortalité sera estimée très finement en fin d'épidémie par l'INSEE.

Moi ce qui me fait honte , c’est la France et les français hypocrites comme vous . Des gens qui crachent sur le corp médical, qui les agressent verbalement et physiquement aux urgences ect... et mêmes notre police qui les a gazez dans les manifestations pour leurs revendications légitimes. Avant , ses mêmes gens leur cracher dessus et aujourd’hui ils les applaudissent à 20h , car eux sont confinés dans leur maison et ont peurs pour petites vies de merde qui a ,à leurs yeux plus d’importance que celles du médical. Qui sera vite oublié après la crise , Soyez en certain .

Signaler Répondre

avatar
A limoger !! le 09/04/2020 à 17:47
France43 a écrit le 09/04/2020 à 09h38

Honte et lâcheté quand allons nous les virer

Il y en a un qui a été viré dans le grand est.
Lui publiais les chiffres mais a balayé du revers de ma main mes inquiétudes liées a la réorganisation d'un site hospitalier.

Lui invoque un limogeage politique...
Sous entendu, il ne faisait pas parti des mignons de macron.

En l'espèce, l'ami de Philippe le sert avez zèle en ne publiant pas des chiffres probablement catastrophiques.

Il ne sera pas limogé, mais après la crise il aura une promotion ou partira a la retraite !!

Hey les journal eux et si vous vous mettiez au boulot pour récolter les chiffres ????

Signaler Répondre

avatar
Error 404 le 09/04/2020 à 17:47
Ce genre de commentaire me fait honte a écrit le 09/04/2020 à 15h28

Au contraire, l'ARS a fait le choix de ne pas gaspiller le temps de ses fonctionnaires pour téléphoner chaque jour aux 300 ou 400 directeurs d'EHPAD de la région. L'ARS a clairement mieux à faire, et en particulier faire fonctionner les hôpitaux.

N'oubliez pas qu'un comptage quotidien ne sert à rien, si ce n'est à faire de la communication. Une estimation hebdomadaire suffit largement aux autorités pour gérer la crise.

Et de toute façon, la mortalité sera estimée très finement en fin d'épidémie par l'INSEE.

Sans parti pris concernant le positionnement de l'ARS, sur 100 personnes travaillant dans la santé en France, combien sont de vrais soignants face aux patients et combien sont quelque part dans les rouages administratifs des ARS ou autres ?
Est ce que le taux d'improductifs ne devient pas problématique à un moment ?

Signaler Répondre

avatar
Ce genre de commentaire me fait honte le 09/04/2020 à 15:28
ARS a écrit le 09/04/2020 à 14h41

l'exemple de la bureaucratie à la francaise... Ce pays me fait honte . Apres la crise il faudra supprimer tous les fonctionnaires non productifs qui ne sont là que pour pomper nos impots. Français, souviens toi !

Au contraire, l'ARS a fait le choix de ne pas gaspiller le temps de ses fonctionnaires pour téléphoner chaque jour aux 300 ou 400 directeurs d'EHPAD de la région. L'ARS a clairement mieux à faire, et en particulier faire fonctionner les hôpitaux.

N'oubliez pas qu'un comptage quotidien ne sert à rien, si ce n'est à faire de la communication. Une estimation hebdomadaire suffit largement aux autorités pour gérer la crise.

Et de toute façon, la mortalité sera estimée très finement en fin d'épidémie par l'INSEE.

Signaler Répondre

avatar
Krona le 09/04/2020 à 15:17

Voilà, comment faire pour cacher les données réelles... On a peur de devenir le pays de l'Europe qui batte des records des decès en 24H? Le proudness français Hahahaha

Signaler Répondre

avatar
ARS le 09/04/2020 à 14:41

l'exemple de la bureaucratie à la francaise... Ce pays me fait honte . Apres la crise il faudra supprimer tous les fonctionnaires non productifs qui ne sont là que pour pomper nos impots. Français, souviens toi !

Signaler Répondre

avatar
Grand gognand le 09/04/2020 à 12:02
ok mais bon ! a écrit le 09/04/2020 à 08h26

Ok, alors où va l'argent que ces éhpad privé ponctionne chaque mois sur ces séniors et leurs familles ?

Le système privé de la santé dans son plus large périmètre est à abolir et il faut ABSOLUMENT redonner les pouvoirs et les moyens aux établissements publics !!

Où va l'argent ?
Une fois les frais de fonctionnement réglés- salaires,nourriture charges,électricité , chauffage, immobiliers, équipements etc.- les bénéfices vont aux actionnaires...
Le groupe Korian par exemple qui tient " le haut du déambulateur " des Ehpad est une société cotée en bourse...
Si vous voulez gagner des sous achetez leurs actions...
Comme les cliniques privées, les labos pharmaceutiques, les sociétés funéraires...
La santé est un marché qui reste toujours ouvert...

Signaler Répondre

avatar
Oups le 09/04/2020 à 11:54

Selon l'ARS il n'y aurai donc pas de mort en Epadh ?
surtout des morts naturels sans lien avéré avec le Corona Virus (publication de Lille du 02/04/2020)

Signaler Répondre

avatar
On nous ment! le 09/04/2020 à 11:35

Radio Macronie ment! Radio Macronie ment!

Signaler Répondre

avatar
veroma le 09/04/2020 à 11:31

avatar
Error 404 le 09/04/2020 à 10:51

Si ça ce n'est pas du manque de transparence !

Signaler Répondre

avatar
Retour au Moyen-Âge le 09/04/2020 à 10:34
Retour au Moyen-Âge a écrit le 09/04/2020 à 10h02

Merveilleuse France avec le ménage des libéraux.
Ceux qui ont connu les années ont connu une autre France, avec des visites médicales dans les écoles et dans les entreprises, des dispensaires ici et là entre le médecin généraliste et l'hôpital...

...les années 60...

Signaler Répondre

avatar
Retour au Moyen-Âge le 09/04/2020 à 10:02
sophie69 a écrit le 09/04/2020 à 00h09

C 'est sûr que l'idéal serait des ehpad public mais il y en a très peu. Dans ces ehpad tous les personnels sont diplômés et on a du matériel de protection ce qui n'est pas le cas de certains ehpad privés...Personnel non formé et non diplômé, manque de gants, masques périmés avec obligation de l utiliser pendant 12h...
Le prix d'un ehpad varie de 2650 euros à 4200 euros. A 4200 euros la chambre est plus belle, c'est tout...
Et ceux qui disent que c'est pas bien , hé bien gardez vos aînés à la maison !
En attendant on est bien content de les trouver et le personnel fait ce qu il peut avec les moyens qu on lui donne c'est à dire des bouts de chandelles...
Il serait temps de donner des masques et des gants ainsi que du gel désinfectant et même de l huile de soin et aussi d'embaucher au niveau de l'hygiène pour que les chambres soient lavées chaque jour et non 1 fois par semaine si si ça existe...
Franchement doucher une mamie dans une salle de bains où tous les minous de poussières bouchent l'évacuation de la douche c'est abominable et je passe le reste. Il faut tout reprendre...mais que fait l'ARS ?
L hécatombe vient aussi du fait que les résidents ont souvent des troubles du comportement et qu'on a pas le droit de le enfermer donc ils circulent dans les autres chambres...
J'avoue qu'en 20 ans de métier je suis triste de voir ce désœuvrement et ce manque de moyens. Des soignantes commencent à partir en burn out..et moi bientôt à la retraite sauvée de ce cauchemar mais si je n'en dort plus la nuit je me réveille en hurlant et j'en passe
Enfin la pire des images qui me reste en mémoire, c'est le retrait d'un corps d'un chambre avec les ambulanciers habillés comme en centrale nucléaire et une mamie sur le pas de sa porte qui regarde le corps partir l'air perdu
Non je suis soignante pas croque morts je ne veux plus travailler ainsi il faut réagir il y a d'autres ehpad qui suivent avec des taux de contamination très élevés
La mise en place de sas me semble bien mais il faut alors déménager tout le monde selon la contamination ce qui est aussi très perturbant pour des résidents en manque de repères. Si on avait eu du matériel de protection et du personnel formé on en serait pas arrivés là...

Merveilleuse France avec le ménage des libéraux.
Ceux qui ont connu les années ont connu une autre France, avec des visites médicales dans les écoles et dans les entreprises, des dispensaires ici et là entre le médecin généraliste et l'hôpital...

Signaler Répondre

avatar
Scandale le 09/04/2020 à 09:58

Lamentable ARS : maintenant, tout le monde constate que ces gens agissent comme pour le passage du nuage de Tchernobyl.

Signaler Répondre

avatar
France43 le 09/04/2020 à 09:38

Honte et lâcheté quand allons nous les virer

Signaler Répondre

avatar
Francesco le 09/04/2020 à 09:01

Juste un mot débile.

Signaler Répondre

avatar
mouarfff le 09/04/2020 à 08:45

Vite vite il faut à tout prix re-bénir Lyon.....

Même (et surtout) si cela ne sert à rien !!!

Signaler Répondre

avatar
Ciao la le 09/04/2020 à 08:39

C est très étrange! En effet, on ne comprend pas la difficulté!!!! C est un chiffre très factuel et binaire : vivant ou mort

Ça sent la magouille
Soit pour protéger le gouvernement
Soit pour continuer de toucher les pensions

Dans tous les cas, à la fin du confinement, un bilan devra être fait, mais pas uniquement moral, surtout pénal! Notre pays est meurtrie par des technocrates et des avides

En tout cas, aujourd’hui une chose est claire : nous ne pouvons pas avoir confiance en nos institutions

Signaler Répondre

avatar
ok mais bon ! le 09/04/2020 à 08:26
sophie69 a écrit le 09/04/2020 à 00h09

C 'est sûr que l'idéal serait des ehpad public mais il y en a très peu. Dans ces ehpad tous les personnels sont diplômés et on a du matériel de protection ce qui n'est pas le cas de certains ehpad privés...Personnel non formé et non diplômé, manque de gants, masques périmés avec obligation de l utiliser pendant 12h...
Le prix d'un ehpad varie de 2650 euros à 4200 euros. A 4200 euros la chambre est plus belle, c'est tout...
Et ceux qui disent que c'est pas bien , hé bien gardez vos aînés à la maison !
En attendant on est bien content de les trouver et le personnel fait ce qu il peut avec les moyens qu on lui donne c'est à dire des bouts de chandelles...
Il serait temps de donner des masques et des gants ainsi que du gel désinfectant et même de l huile de soin et aussi d'embaucher au niveau de l'hygiène pour que les chambres soient lavées chaque jour et non 1 fois par semaine si si ça existe...
Franchement doucher une mamie dans une salle de bains où tous les minous de poussières bouchent l'évacuation de la douche c'est abominable et je passe le reste. Il faut tout reprendre...mais que fait l'ARS ?
L hécatombe vient aussi du fait que les résidents ont souvent des troubles du comportement et qu'on a pas le droit de le enfermer donc ils circulent dans les autres chambres...
J'avoue qu'en 20 ans de métier je suis triste de voir ce désœuvrement et ce manque de moyens. Des soignantes commencent à partir en burn out..et moi bientôt à la retraite sauvée de ce cauchemar mais si je n'en dort plus la nuit je me réveille en hurlant et j'en passe
Enfin la pire des images qui me reste en mémoire, c'est le retrait d'un corps d'un chambre avec les ambulanciers habillés comme en centrale nucléaire et une mamie sur le pas de sa porte qui regarde le corps partir l'air perdu
Non je suis soignante pas croque morts je ne veux plus travailler ainsi il faut réagir il y a d'autres ehpad qui suivent avec des taux de contamination très élevés
La mise en place de sas me semble bien mais il faut alors déménager tout le monde selon la contamination ce qui est aussi très perturbant pour des résidents en manque de repères. Si on avait eu du matériel de protection et du personnel formé on en serait pas arrivés là...

Ok, alors où va l'argent que ces éhpad privé ponctionne chaque mois sur ces séniors et leurs familles ?

Le système privé de la santé dans son plus large périmètre est à abolir et il faut ABSOLUMENT redonner les pouvoirs et les moyens aux établissements publics !!

Signaler Répondre

avatar
FAITE VOUS STÉRILISER le 09/04/2020 à 07:53

Peut être que la prolongation du confinement apportera des solutions ? Pensez aussi a vous faire stérilisé ça peut aider .

Signaler Répondre

avatar
stop à l’ars le 09/04/2020 à 07:52

A quoi sert cette organisme, une fois de plus nous sommes pris pour des cons. La gestion de cette crise humanitaire est un scandale . J’espère que ces personnes vont rendre des comptes . Pour tous nos malades , nos personnes âgés qui meurent en silence et abandonnées . Franchement c est une honte .

Signaler Répondre

avatar
nonmaiscepaspourdire le 09/04/2020 à 06:54

Comme en Chine du coup...

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 09/04/2020 à 06:07

Selon le BCG : La fin du confinement ne se fera pas en France avant mi-juin, au plus tôt, voir pour le plus pessimiste des scénarios, pour la dernière semaine de juillet. Le pic épidémique pourrait intervenir vers la troisième semaine de mai.
Ce gouvernement n'a pas été à hauteur du tout. Non renouvellement de stock stratégique (masques, etc...), mesures de confinement à la limite du laxisme.
Résultats : Pour le volet sanitaires :Plus de morts. D'un point de vue économique : Non plus une récession mais une dépression (avant la faillite tout court ?). Au moins 5 millions de pauvres, et une baisse très conséquente du pouvoir d'achats des survivants sanitaires et économiques (hausse fiscalités, inflation, conditions de travail dégradées,...). Collectivisation des pertes (mais maintien de la privatisation des profits)

Mais contrairement à nos footeux et de quelques dirigeants d'entreprises, vous aurez tous remarqués que nos politiciens ne parle pas de revoir leurs émoluments à la baisse (je n'ose même pas parler de suppression)

Signaler Répondre

avatar
sophie69 le 09/04/2020 à 00:09

C 'est sûr que l'idéal serait des ehpad public mais il y en a très peu. Dans ces ehpad tous les personnels sont diplômés et on a du matériel de protection ce qui n'est pas le cas de certains ehpad privés...Personnel non formé et non diplômé, manque de gants, masques périmés avec obligation de l utiliser pendant 12h...
Le prix d'un ehpad varie de 2650 euros à 4200 euros. A 4200 euros la chambre est plus belle, c'est tout...
Et ceux qui disent que c'est pas bien , hé bien gardez vos aînés à la maison !
En attendant on est bien content de les trouver et le personnel fait ce qu il peut avec les moyens qu on lui donne c'est à dire des bouts de chandelles...
Il serait temps de donner des masques et des gants ainsi que du gel désinfectant et même de l huile de soin et aussi d'embaucher au niveau de l'hygiène pour que les chambres soient lavées chaque jour et non 1 fois par semaine si si ça existe...
Franchement doucher une mamie dans une salle de bains où tous les minous de poussières bouchent l'évacuation de la douche c'est abominable et je passe le reste. Il faut tout reprendre...mais que fait l'ARS ?
L hécatombe vient aussi du fait que les résidents ont souvent des troubles du comportement et qu'on a pas le droit de le enfermer donc ils circulent dans les autres chambres...
J'avoue qu'en 20 ans de métier je suis triste de voir ce désœuvrement et ce manque de moyens. Des soignantes commencent à partir en burn out..et moi bientôt à la retraite sauvée de ce cauchemar mais si je n'en dort plus la nuit je me réveille en hurlant et j'en passe
Enfin la pire des images qui me reste en mémoire, c'est le retrait d'un corps d'un chambre avec les ambulanciers habillés comme en centrale nucléaire et une mamie sur le pas de sa porte qui regarde le corps partir l'air perdu
Non je suis soignante pas croque morts je ne veux plus travailler ainsi il faut réagir il y a d'autres ehpad qui suivent avec des taux de contamination très élevés
La mise en place de sas me semble bien mais il faut alors déménager tout le monde selon la contamination ce qui est aussi très perturbant pour des résidents en manque de repères. Si on avait eu du matériel de protection et du personnel formé on en serait pas arrivés là...

Signaler Répondre

avatar
Honte le 09/04/2020 à 00:03

Minable comme toujours l hypocrisie règne ici.....

Signaler Répondre

avatar
112 le 08/04/2020 à 22:52
moutons a écrit le 08/04/2020 à 21h51

De la censure ? En démocratie ? Bizzare

et quelle censure incroyable, ils vont cacher chaque jour les chiffres en les publiant sur leur site Internet :
"les données gérées par Santé publique France nécessitent une consolidation et une fiabilisation qui n’est pas compatible avec une communication quotidienne". Les chiffres du Covid-19 dans les Ehpad d’Auvergne-Rhône-Alpes ne vont pas disparaître pour autant. Un point épidémiologique hebdomadaire sera réalisé par SPF et publié in extenso sur le site de l’ARS"

Signaler Répondre

avatar
moutons le 08/04/2020 à 21:51

De la censure ? En démocratie ? Bizzare

Signaler Répondre

avatar
moutons le 08/04/2020 à 21:51

quand vous dites le Rhone vous comptez Lyon ?

Signaler Répondre

avatar
Calahann le 08/04/2020 à 20:43

Quelle honte en vrai !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.